Baume Biocoiff et shampoing solide Pachamamaï au banc d’essai !

Bonjour à tous !

Que ça fait du bien de revenir vous écrire ! 🙂 ♥

Je suis désolée d’avoir déserté mon blog ces derniers temps, je m’étais fixé 1 à 2 articles par semaine minimum, mais la vie reprenant parfois ses droits, j’ai malheureusement été trop prise… Sans parler des sombres et ignobles attentats de Bruxelles qui nous ont tous ébranlés… De mon côté, j’ai frôlé la fracture du pied après une chute dans le métro. :-/ J’avoue m’être fait une petite frayeur même si finalement, j’ai eu beaucoup de chance. [moralité : ne jamais courir dans les couloirs du métro avec des ballerines qui ne tiennent pas bien aux pieds… Ça peut très mal finir !]

Je reviens donc pour vous narrer mes dernières aventures capillaires, histoire de se changer un peu les idées en ces temps moroses… Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, Instagram et Facebook notamment, vous avez peut-être vu que j’ai récemment craqué pour quelques petites nouveautés fort sympathiques… J’ai en effet acheté non pas 1 mais 4 (!!!) shampoings solides, deux de Lamazuna et deux de Pachamamaï. J’aurais pu vous faire une revue entière uniquement sur les shampoings solides mais cela demanderait du temps puisque je ne me lave les cheveux qu’une à deux fois par semaine grand maximum… Donc pour tester ces quatre shampoings il me faudrait le faire sur des semaines et je trouve ça dommage d’attendre…

L’autre raison est que j’aime mixer les marques et les produits entre eux. John Masters Organics, Biocoiff, Denovo et Pachamamaï n’ont rien en commun, si ce n’est d’être des produits capillaires. Eh bien moi j’aime varier les plaisirs, donc j’ai fait un petit mélange des genres !

Brossage cheveux Lauren Inthehair

Cette semaine, j’ai eu envie de tester deux nouveaux produits. Mais comme je ne suis pas une grande malade dans ma tête, et surtout que j’aime avoir des valeurs sûres dans mes expérimentations, j’ai mixé ces nouveautés avec des produits que je connais déjà pour ne pas avoir de mauvaise surprise (on ne sait jamais). Comme je l’ai précisé, je ne me lave la tête qu’une fois ou deux max par semaine, je ne peux donc pas trop me permettre des loupés… En incorporant des produits « sûrs » de ma routine, je limite les risques ! Si j’ai un dîner ou un entretien, je n’ai pas spécialement envie d’arriver les cheveux poisseux ou secs comme du foin voyez-vous ! :p

Je joue donc toujours la carte de la prudence en testant un à deux produits seulement auxquels je vais ajouter mes « favoris ». J’ai fait une exception pour le test complet des « Délices d’Azylis » mais c’était pour tester la gamme entière donc… J’avais une bonne raison ! 😉

Ah oui, j’ai failli oublier, j’ai eu la chance, pour mes 30 ans, de recevoir un magnifique appareil photo dont je suis déjà amoureuse. ♥ Un beau Fujifilm, petite merveille technologique hybride. Je n’avais pas envie d’un gros réflex car je me connais, il me faut du pratique à transporter, et les grosses sacoches avec 36 objectifs différents, ce n’est clairement pas pour moi !…

Je dois encore l’apprivoiser pour bien cerner les réglages (un appareil pro, ça change vraiment tout !…), mais je suis vraiment contente à l’idée de pouvoir faire des photos de qualité pour le blog. 🙂 L’appareil photo de mon téléphone, on va dire que ça le fait moins. :-p Je trouve que les photos changent tout d’un blog à l’autre. Et qu’un article illustré avec de belles images donne tout de suite plus envie !… Pour cet article, je me suis amusée avec mon copain le chat (bon vous constaterez qu’il fait un peu flipper, mais moi je l’adore !). J’espère que ces premières photos avec le Fuji vous plairont !

Cette semaine, j’ai donc testé le Baume au bois de rose de Biocoiff et le shampoing solide démêlant vegan « Sweetie » de Pachamamaï. Ce format solide, c’est une grande première pour moi ! Vous connaissez déjà mon amour pour Biocoiff, salon de coiffure bio (avec de vraies colorations végétales uniquement), qui propose également sa propre gamme de produits. J’avais envie de tester ce baume dont je n’avais lu que de bonnes critiques. Quant à Pachamamaï, je vous invite à lire son histoire ici, car c’est une marque qui vaut vraiment le détour ! (les vegan apprécieront 😉 )

Le Baume au bois de rose de Biocoiff

Baume au bois de rose de Biocoiff

Commençons par le fameux baume de Biocoiff. Côté composition, que du bon : beurre de karité, huile essentielle de bois de rose, huile essentielle de géranium et vitamine E. Il est « recommandé pour les cheveux très secs et abîmés » mais sur mes cheveux secs-mais-pas-trop il convient très bien également. Personnellement, je l’utilise en masque profond. Je prélève quelques noisettes que je fais chauffer entre mes mains puis que j’applique sur toutes mes longueurs, puis une fois mes cheveux bien imprégnés, je fais une tresse et m’en vais dormir. Le lendemain matin, je n’hésite pas à faire deux shampoings pour bien rincer. Je dois avouer qu’ayant peur de ne pas enlever tout le baume, j’ai d’abord fait un premier shampoing avec le « Orange Coco » de Santé Naturkosmetik (dont je vous parlais dernièrement dans ma routine capillaire complète), on n’est jamais trop prudent…

Dès le rinçage, je sens mes cheveux doux, avec une belle matière. Je ne sais pas vous, mais moi je peux mesurer l’efficacité d’un produit dès le rinçage !… Vos longueurs doivent normalement vous sembler déjà douces, hydratées ou nourries sans pour autant avoir été « surchargées ». Ce que j’aime avec ce baume, c’est qu’il ne sature jamais mes cheveux. Je peux en mettre des tonnes, une fois absorbé puis rincé, aucun poissage à l’horizon. Et ça il faut admettre que c’est une petite révolution pour un produit bio ! J’adore, j’adhère. 😉

Le shampoing solide Sweetie de Pachamamaï

Sweetie de Pachamamai et Citrus et Neroli de JMO

Je passe ensuite au shampoing solide Pachamamaï (notez le retour de Mister Cat sur la photo, il l’aime bien lui aussi, le Pachamamaï !). La promesse ? Convient aux cheveux longs, bouclés, colorés… et dure plus longtemps que 2 flacons de shampoing ! La composition ?

Sodium cocoyl isethionate (tensioactif doux issu de la noix de coco), cire émulsionnante, sodium lauroyl lactylate (tensio-actif doux issu du colza), lait de riz, huile de coco, huile essentielle de petitgrain bigaradier.

● Le lait de riz gaine les cheveux et les laisse soyeux.
● L’huile de coco pénètre facilement la fibre capillaire et protège les cheveux secs et abîmés, ou même tous types de cheveux.
● L’huile essentielle de petitgrain bigaradier est connue pour son action sur la beauté et la brillance des cheveux.

D’entrée de jeu, je suis assez séduite par l’idée de remplacer l’habituel Sodium Coco Sulfate (déjà très doux comparé aux agressifs Ammonium Lauryl/Laureth Sulfate et Sodium Laureth Sufate des shampoings classiques !) par le Sodium cocoyl isethionate encore plus doux. Mon cuir chevelu me dira merci. Et le fait est, petit spoiler : mon cuir chevelu ne me gratte absolument pas depuis l’utilisation de ce shampoing !

Premier point positif à l’usage : ça mousse ! En ajoutant de l’eau et en frottant la chose sur ses mains, on constate une belle mousse blanche qui annonce déjà un beau lavage. Je frotte d’abord mes mains sur mon cuir chevelu puis je n’hésite pas à passer directement le galet dessus. Le rinçage est concluant, je sens mes cheveux propres sans être gras ou poisseux. Ça sent bon pour la suite ! J’effectue un deuxième shampoing (eh oui je sais, avec les deux précédents, on en est à trois au compteur, mais après un bain d’huile, un bain de karité ou un bain d’hydratation, je préfère ne pas lésiner sur le lavage pour mes cheveux fins qui peuvent vite saturer !…).

Deuxième point positif de ce shampoing solide : excepté sa forme atypique (que personnellement j’adore) il ne diffère en rien d’un shampoing classique. Je suis pourtant habituée aux textures « gel » des shampoings classiques, mais là, étrangement, ça ne me dérange pas du tout, je dirais même que j’adore cette nouvelle sensation ! J’applique tout de même, sur les longueurs, l’après-shampoing Citrus et Néroli de notre ami John Masters Organics, que j’aime toujours autant. Rien que pour cette subtile odeur de citron et cette facilité de démêlage (merci les quats, mais bon, faut bien ça pour démêler la crinière), je ne peux résister à son appel !… Bon après honnêtement, il n’est pas indispensable car je sens déjà que mes cheveux sont largement plus démêlés qu’avec mon Orange Coco (le pouvoir « démêlant » promis est donc validé). Je pense que le Pachamamaï se suffit largement à lui-même et qu’il ne ment pas : c’est un vrai deux en un ! 😉

Troisième point positif : au moment du séchage, c’est une belle révélation : les cheveux sont légers, doux, visiblement hydratés et… contents ! C’est important, des cheveux contents. 😀 Un sans faute donc, pour ce merveilleux shampoing solide qui va très certainement détrôner mon adoré Orange Coco de Santé Naturkosmetik, auquel je suis pourtant abonnée depuis presque un an maintenant !… Mais je commençais à me lasser, et je suis bien contente que cette belle découverte ait trouvé grâce auprès de ma tignasse. 😀

Shampoing solide Sweetie de Pachamamai

Pour conserver votre galet d’amour, je vous conseille d’acheter une boîte à savon classique et de le ranger à l’abri de l’humidité. Cela lui évitera ainsi de fondre dans votre douche et il vous durera plus longtemps !

Le résultat

Vous vous en doutez, j’ai été conquise par ces deux nouveaux produits. Et pas qu’un peu. J’aurais pu placer cet article dans la catégorie Coups de coeur, tant j’ai été séduite par leur efficacité ! Voici le résultat, le jour même, de ce petit test très concluant :

Cheveux Lauren Inthehair

Récemment, je suis également passée chez Biocoiff pour un petit soin au henné neutre histoire de les gainer et leur apporter volume et texture, et pour rafraîchir mes pointes qui commençaient à faire une drôle de tête… Il était temps de couper, et je n’ai pas lésiné puisque j’ai coupé environ 7cm (au lieu des 3 initialement prévus, mais c’est le printemps, les cheveux vont pousser plus vite donc après tout, allons-y gaiement !).

Si vous souhaitez vous procurer ces produits :
► Baume Biocoiff au bois de rose, 24 €
(actuellement en promo à 20 / également dispo en salon Biocoiff)
► Shampoing solide démêlant Pachamamaï, 10,90 €
(également dispo dans certaines boutiques comme VeganMania)
► Soin démêlant Citrus et Néroli de John Masters Organics, 20 €
(également dispo en boutique chez Nocibé depuis peu !)

Merci de m’avoir lue, j’espère que cet article vous aura plu et vous en aura donné envie de découvrir ces produits ! Je vous embrasse et vous dis à très bientôt ! 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
15 Comments
  • Nathalie
    mars 27, 2016

    C’est toujours un plaisir de lire tes articles 😀 je suis fan de ton petit chat, je l’avais vu une fois en magasin. Je te comprends pour la sensation avec le shampoing solide, ça fait la même chose pour moi depuis que j’utiliser l’antipelliculaire de la marque Sativa. Tes cheveux son magnifiques et je confirme, ton appareil photo fait de très très belles photos 🙂

    • Lauren
      mars 30, 2016

      Merci beaucouuuuup ma bichette ! Ça me fait toujours autant plaisir de lire tes commentaires et voir que tu aimes toujours autant mes articles ! ♥ Ah oui cet appareil franchement c’est le bonheur j’en suis trop contente ^^

  • karima
    mars 29, 2016

    Bonjour Lauren, je suis intéressé par le shampooing solide mais il y a de l’huile essentielle et étant enceinte je voulais savoir si je pouvais l’utiliser, merci d’avance à bientôt

  • Les Aventures de Malie
    mars 30, 2016

    Tes cheveux sont vraiment très beaux, les produits me font bien envie 😀

    • Lauren
      mars 30, 2016

      Merci beaucoup !! Ah les blogs… la tentation absolue, le Mal ! loool :p

  • Marie Shakermaker
    mars 31, 2016

    Merciiii pour ta petit dédicace ! 🙂
    C’est gentil !! Des bisouuus
    Marie

    • Lauren
      avril 24, 2016

      Héhé avec plaisir ma belle, ton blog est génial !! ♥

  • Karima
    mars 31, 2016

    Merci beaucoup pour tes conseils, c’est vraiment sympa, en plus tu as des cheveux magnifique, bonne continuation 🙂

    • Lauren
      avril 24, 2016

      Merci beaucoup Karima pour ton commentaire qui me fait super plaisir ! 🙂 🙂

  • gilles
    avril 19, 2016

    pour quelqu un de bio:comment te sens tu bien en utilisant des aprés shampoing (john master) avec des quats???

    • Lauren
      avril 24, 2016

      Bonjour 🙂
      J’ai déjà expliqué ma position dans l’article. Je ne suis pas pour le faire d’utiliser systématiquement des quats c’est pour ça que j’alterne mes produits (JMO avec Alverde qui n’en contient pas par exemple). Néanmoins je n’ai pas encore trouvé de solution miracle pour ne pas me retrouver avec beaucoup de noeuds qui vont au final casser mes cheveux, ce qui n’est vraiment pas mon but… Le jour où je trouverais un équivalent des JMO qui démêle aussi bien en étant parfaitement clean, j’en serai la première heureuse ! Pour l’instant je fais comme ça, désolée si ça te paraît totalement incohérent ou aberrant 🙂

  • Biotiful Seasons
    avril 24, 2016

    Je suis d’accord avec toi, pour les cheveux fins il vaut mieux faire un shampoing de plus qu’un de moins ^^ Et les shampoings solides… quelle révolution <3 Depuis que j'ai testé je ne jure que par ça ! 🙂

    • Lauren
      mai 7, 2016

      C’est vrai que c’est top ! Par contre comme ça a un côté moins « décapant », je trouve que mes racines regraissent plus vite avec un solide qu’avec un classique… Le seul inconvénient pour moi ! :-/

  • Claire Meunier
    octobre 9, 2017

    Je me souviens avoir lu cette article il y a déjà un an, ça passe ! 🙂

    J’aurais une petite question, j’ai (enfin) eu l’occasion de me procurer un shampoing pachamamaï, le notox, et c’est un pur plaisir…
    Le HIC : il me fait dégorder ma couleur à vitesse grand V ! Deux shampoings et déjà presque plus de reflets, alors que je l’ai fait il y a à peine 1 semaine et demi, le gachi en somme.. D’ailleurs j’avais eu un problème similaire avec le shampoing cheveux normaux de lamazuna sur mon henné il y a quelques temps. Cette fois ma coloration est chimique, et même problématique.

    As tu remarqué des effets similaires ? Une amie m’a dit que c’était l’huile de coco la responsable.. Elle est en effet conseillé pour faire dégorger la couleur alors ce n’est pas si surpenant, mais je m’interroge vu le nombre de personnes utilisant ces shampoings tout en aillant les cheveux colorés !

    Merci à toi et belle journée

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *