Comment protéger ses cheveux du froid ?

Cette fois, c’est sûr, l’hiver est bien là. Il était temps me direz-vous… Sauf que nos cheveux, eux, ne sont pas franchement de cet avis et nous le font bien comprendre. Électriques, cassants et ternes, ils affichent leur mécontentement quand le froid glacial vient les chatouiller. Voici quelques conseils pour réconcilier votre tignasse avec l’hiver !

sélection de produits hydratants et nourrissants

Des soins hydratants en veux-tu en voilà

Le froid représente, au même titre que le vent, le soleil ou la pollution, un source d’agression non négligeable pour nos cheveux, et peut rendre la fibre capillaire plus vulnérable, plus sèche et cassante, sans parler de l’électricité statique qui devient un vrai calvaire en hiver. Charmant, n’est-ce pas ? Pour contrer ces effets, on fait appel à notre meilleure copine : l’hydratation ! On n’hésite pas à se faire plaisir sur les masques avant-shampoing, les après-shampoings et les soins sans rinçages. Attention à ne pas confondre nutrition et hydratation. Le lait, les crèmes, les sirops ou l’aloe-vera hydratent, tandis que les huiles végétales ou les beurres nourrissent.

Deux après-shampoings hydratants / un masque maison hydratant

Deux après-shampoings hydratants / un masque maison hydratant

Vous connaissez mon amour pour le lait de coco… Je suis folle amoureuse de lui et il me le rend bien. Ci-dessus, un masque hydratant avant-shampoing assez complet : crème de coco, aloe vera et miel. Un trio parfait qui a fait ses preuves sur moi, en le laissant poser 1h30 minimum. Vous pouvez néanmoins utiliser la crème de coco seule en guide de masque. Non seulement sa texture est géniale, puisqu’assez épaisse, mais en plus, elle agit comme un véritable soin hydratant dont, personnellement, mes cheveux ne saturent jamais ! Si vous n’êtes pas très fan des « tambouilles maison », optez pour des soins prêts à l’emploi. Par exemple, ci-dessus, l’après-shampoing 2Moss, merveille d’hydratation (je préfère l’utiliser en avant-shampoing, mais c’est totalement personnel !…) et l’après-shampoing abricot-citron de notre ami allemand Alverde, que j’aime beaucoup dans son rôle de base. Très efficace !

Les beurres et les baumes - les huiles végétales

Les beurres et les baumes / les huiles végétales

Le combo hydratation et nutrition

Pour les cheveux les plus secs, frisés, abîmés ou colorés, il est recommandé d’ajouter du gras pour plus d’efficacité. J’aurais tendance à vous conseiller d’associer vos huiles et beurres à des agents hydratants l’hiver. Bien sûr, on peut les utiliser seuls, mais je trouve qu’il vaut mieux ajouter une dose d’hydratation pour compenser l’effet asséchant du froid. De plus, l’huile va sceller l’hydratation à l’intérieur de votre cheveu (en gros, l’empêcher de s’évaporer, la retenir). Mais certains cheveux n’ont besoin que d’hydratation sinon ils saturent et poissent… Je trouve que l’alliance des deux est un bon compromis (personnellement, si je ne mets que de l’huile sur mes cheveux, ils ne vont pas être contents !… En temps normal je ne fais que des soins hydratants mais l’hiver, j’associe les deux). Je vous recommande de faire vos propres tests pour vous rendre compte au mieux de ce que vos cheveux ont besoin ! N’hésitez pas à consulter cet article de Mini qui explique bien la différence entre hydratation et nutrition.

Les miens raffolent du baume au jasmin pour cheveux fins et secs de Biocoiff, et ne rechignent pas contre une petite dose de beurre de karité les jours de grand froid ! Si vos cheveux sont très secs ou frisés, vous pouvez même les utiliser en guide de soins sans rinçage, uniquement sur les pointes. Côté huiles végétales (que je laisse toujours poser 2h minimum avant le shampoing, et là encore, jamais seules -j’ajoute généralement de la crème de coco-), je suis tombée amoureuse de l’huile d’avocat (je n’ai pas mis l’huile de coco car mes cheveux semblent vraiment apprécier celle d’avocat, mais elle est top également), ainsi que de l’huile de serpent… Pas de panique, aucun serpent n’a été utilisé pour la fabriquer ! 😀 Il s’agit en fait d’un mélange de plusieurs huiles particulièrement bonnes pour les cheveux : soja, amande douce, argan, coco, ricin, avocat, sésame et roquette. Elle coûte cher mais quand on voit le nombre d’huiles utilisées pour la faire, on comprend mieux pourquoi !…

Deux soins sans rinçage hydratants - deux soins sans rinçage nourrissants

Deux soins sans rinçage hydratants / deux soins sans rinçage nourrissants

Les soins sans rinçage ou « leave-in »

Ah les soins sans rinçage… L’hiver serait bien compliqué sans eux, en tout cas mes cheveux sont bien contents de les avoir. Les premiers, hydratants, permettent de garder un cheveu bien doux et bien souple. Les seconds, nourrissants, garantissent de sceller l’hydratation et donc l’empêcher de se faire la malle ! Je ne peux me passer de ces produits qui sont devenus pour moi des incontournables. Je n’ai pas mis en photo la Crème de jour de 2Moss parce que je l’ai littéralement vidée (et accessoirement qu’elle coûte un peu cher aussi, faut bien le dire), mais je l’aime sans limite…

J’utilise le Lait à la rose et à l’abricot de John Masters Organics plutôt en soin profond les veilles de shampoing, mais l’hiver il m’arrive d’en mettre une noisette en leave-in car il adoucit vraiment les cheveux. J’aime également beaucoup la célèbre Crème lactée de DeNovo, qu’on ne cite plus tant elle est appréciée des chevelus ! 😉 Pour sceller tout ça, mes deux chouchous : l’Oléo Silk de DeNovo et le Sérum du désert aux Céramides d’Antoninb, dont je vous prépare une petite revue prochainement !… Ils permettent à la fois de conserver l’hydratation mais également de faire briller les cheveux, et ça, c’est un peu mon critère numéro 1 !… Autant entre chaque saison (printemps et automne) je peux lever le pied sur les soins, autant l’été et l’hiver, ils me sont indispensables ! J’en applique aussi bien avant de sortir qu’au moment de me coucher. La chaleur comme le froid agressent nos cheveux, il faut donc mettre le paquet côté soins ! 🙂

cheveux hiver

Vive le vent d’hiver !

Des cheveux bien secs, mais… sans sèche-cheveux !

Pour préserver vos cheveux du froid, évitez à tout prix de sortir les cheveux humides (évitez encore plus les cheveux carrément mouillés, sinon ce n’est pas uniquement de la casse sur vos cheveux qui vous pend au nez, mais un gros coup de froid !). Seulement, l’hiver, difficile de laisser ses cheveux sécher à l’air libre… Je vous l’accorde, la chaleur de la pièce qui ne tient qu’aux radiateurs n’est pas l’idéal… C’est là que l’on regrette l’été et sa bonne chaleur nous permettant de laisser nos cheveux sécher rapidement ! Pour autant, je ne peux que vous déconseiller l’usage du sèche-cheveux, encore plus en hiver… Ce dernier va dessécher votre fibre et la rendre encore plus vulnérable aux agressions extérieures. Si vraiment vous ne pouvez pas vous en passer, essayez de les laisser sécher naturellement au maximum pour minimiser l’utilisation de l’appareil ; mettez ce dernier sur la position la moins chaude possible et terminez par de l’air froid uniquement. L’idée étant d’éviter le choc des températures à la sortie, véritable cauchemar pour nos crinières… Lavez donc vos cheveux de préférence le soir pour les laisser sécher naturellement la nuit, toute trace d’humidité aura ainsi disparu au moment de mettre le pied dehors !

On protège et on attache

Pour garder vos cheveux bien au chaud, n’hésitez pas à porter des bonnets, mais en laine uniquement de préférence ! Le synthétique, présent dans de nombreux vêtements et bonnets, provoque de l’électricité statique… Je vous recommande donc des matières naturelles pour éviter ce problème. D’autre part, il ne faut pas en abuser car cela peut empêcher le cuir chevelu de respirer. Personnellement, s’il fait vraiment froid, je m’arrange pour couvrir ma tête quand je suis dehors et la découvrir systématiquement en intérieur, pour garder un bon équilibre. Si vous n’aimez pas les couvre-chefs, optez pour des tresses ou des chignons qui protégeront vos longueurs. Au ski, vous pouvez opter pour le bandeau qui protège les oreilles et une partie de la chevelure. Vous pouvez par exemple coincer votre natte à l’intérieur du bandeau et la fixer avec des épingles pour qu’elle soit bien maintenue, surtout si vous skiez ! Bon moi je dois avouer que d’une manière générale, je laisse très souvent mes cheveux détachés (pas bien). Du coup je compense avec les leave-in et je cache mes longueurs dans l’écharpe quand je sors… Mais… Gare aux écharpes qui peuvent former des « nids de poule » à l’arrière de votre tête ! Cela m’arrive très régulièrement et je passe de longues minutes ensuite à tout démêler sans casser, un calvaire… Sans parler du fait que les frottements, à la longue, cassent les cheveux. :-/

Olaf la reine des neiges

En résumé :

– Un soin hydratant ou hydratant + nourrissant en cas de cheveux abîmés et/ou très secs, avant chaque shampoing (ou au moins une fois par semaine), qu’on laisse poser au minimum 1h30.
– Des soins sans rinçage quotidiens avant de mettre le nez dehors, pour préserver nos cheveux du froid, et également le soir avant de se coucher, pour les chouchouter !
– L’arrêt ou la limitation du sèche-cheveux, qui dessèche encore plus la fibre et la rend plus fragile aux agressions.
– Des coiffures protectrices, et de temps en temps des bonnets ou bandeaux, sans en abuser pour laisser le cuir chevelu respirer.
– On n’oublie pas, également, de continuer à s’hydrater de l’intérieur (vive le thé, les tisanes et les chocolats chauds !) et à bien manger (fruits, légumes, poissons, oléagineux etc…) pour s’assurer que notre pousse ne sera pas ralentie (l’été, la chaleur active la circulation, ce qui a tendance à faire pousser nos cheveux plus vite…).

Je vous souhaite un très bel hiver et de beaux cheveux ! 😉 N’hésitez pas à m’écrire, en commentaire, vos propres astuces pour protéger vos cheveux en cette période hivernale !

Rendez-vous sur Hellocoton !
10 Comments
  • Allie
    janvier 22, 2016

    Merci pour ces super conseils ma Lau !!

    • Lauren
      janvier 22, 2016

      Merciiiiiiii ma Allie ! ^^ ♥

  • Nathalie
    janvier 22, 2016

    Si j’ai bien compris, au matin il faudrait que je mette mon eau d’Hamamélis (comme d’habitude), puis un pschitt d’OléoSilk à appliquer sur mes (petites) longueurs et pointes, afin de sceller l’hydratation de l’eau d’Hamamélis ? Si j’ai tout bon c’est que je suis une bonne élève 😀

    • Lauren
      janvier 28, 2016

      hihi exactement !! En veillant bien à ne pas appliquer le pshitt sur tes longueurs directement mais bien sur tes mains avant, comme ça pas de risque que ça graisse tes cheveux ! Commence par une micro goutte de produit pour voir comment ils réagissent, c’est le mieux à faire pour voir si tu peux en rajouter ou pas 😉

      • Nathalie
        janvier 28, 2016

        J’ai carrément fait un pschitt dans mes mains que j’ai fait chauffer avant d’appliquer. Mauvais idée lol je ferais comme tu as dit merci 😊

        • Lauren
          février 3, 2016

          lol oui faut y aller avec parcimonie au départ et après tu peux augmenter si tu vois que tes cheveux supportent bien ou en redemandent ! 🙂

  • lolie
    janvier 23, 2016

    Super intéressant! !! Remplis de bon conseil !!!

    • Lauren
      janvier 28, 2016

      Merci ma bichette !! Ça fait toujours autant plaisir 🙂 ♥

  • Lorraine
    janvier 23, 2016

    Encore un super article merci moi qui voulais des astuces pour limiter la casse à cause du froid.Peux tu me dire où as tu acheté ton bonnet et ton bandeau?ils sont super jolis(tout comme tes cheveux!).
    Merci et bonne continuation
    Lorraine

    • Lauren
      janvier 28, 2016

      Coucou Lorraine ! Merci beaucoup pour ton commentaire qui me fait très plaisir ! ^^ Alors en fait le bandeau je l’avais trouvé aux Galeries Lafayettes l’année dernière, et le bonnet dans une boutique au Canada ! Mais je pense que sur Internet il y a moyen d’en trouver des similaires, ils font tellement de choses maintenant ! (peut-être chez Asos ou Topshop 🙂 )

      Bisous !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *