Comment bien appliquer son après-shampoing pour une hydratation maximale ?

Bien le bonjour les amis ! Comment ça va par chez vous ? Par ici ça va très bien, à part que capillairement parlant il va falloir préparer l’hiver ! Et cet article pourrait bien vous aider à combattre le froid qui va venir assécher vos précieuses chevelures ! Alors en avant Guingamp, voici mes astuces pour maximiser l’application de votre après-shampoing pour une hydratation au poil.

Depuis quelques temps, je m’astreins à cette petite technique qui fait ses preuves… Voici comment je procède !

Le massage mèche à mèche

Appelons donc cette technique le «massage mèche à mèche». Voilà l’idée : après avoir bien démêlé ses cheveux, puis les avoir lavés avec son shampoing, on va séparer sa chevelure en plusieurs petites sections, et plutôt que d’appliquer grossièrement son après-shampoing, on va venir le déposer soigneusement mèche à mèche. C’est une coiffeuse qui, un jour, m’avait expliqué qu’elle procédait ainsi pour une meilleure pénétration du soin.

Sur le coup, je n’avais pas spécialement répété l’opération une fois chez moi. Mais c’est cet été, sous le soleil de Bali, voyant mes cheveux cramés par le soleil et desséchés par la chaleur ambiante, que j’ai fait davantage attention à la manière dont j’appliquais mon après-shampoing… J’ai donc pris soin de bien malaxer chaque mèche, je délimitais environ 4 sections, et hop, je les malaxais bien, un peu à la manière d’un henné qu’on applique sans oublier de mèche. On malaxe, on malaxe, jusqu’à sentir que le cheveu est totalement imprégné. J’applique toujours mon après-shampoing en partant des longueurs au niveau des épaules jusqu’aux pointes. Ça ne demande pas forcément plus de produit (même si personnellement, j’ai toujours eu la main lourde !), il suffit de prendre à chaque fois des petites noix de produits qu’on étale bien sur chaque mèche.

Alors je vous le concède, ce n’est pas forcément le genre de chose qu’on peut se permettre de faire si on a un emploi du temps chargé de maman par exemple, je reconnais qu’il faut avoir un peu de temps devant soi. Mais je ne dis pas de le faire forcément à chaque shampoing (sauf si vous le pouvez !), mais pourquoi pas juste avant une occasion spéciale par exemple ! Si vous avez une soirée de prévue et que vous avez un peu de temps à passer sous la douche, ou avant un événement important pour vous, ça vaut le coup de passer du temps sur l’application de votre après-shampoing, car le résultat en vaut la chandelle !

L’eau chaude pour ouvrir les écailles

L’eau chaude a la capacité d’ouvrir les écailles des cheveux peu poreux (pour rappel, un cheveu poreux est un cheveu dont les écailles sont ouvertes, soit parce qu’il a été fragilisé par des colorations, décolorations, lisseurs et autres joyeusetés, soit parce que c’est sa nature -les cheveux bouclés et frisés sont en général poreux).

Pour savoir si vos cheveux sont poreux ou non, il existe un test très simple : prenez un verre d’eau, et brossez vos cheveux juste après les avoir lavés et séchés (ils doivent être totalement propres, sans huile ou produit coiffant dessus, juste vos cheveux bruts). Remplissez un verre d’eau, récupéré une petite touffe de cheveux, posez-la sur l’eau, puis attendez. Si vos cheveux coulent à pic, c’est qu’ils sont très poreux (les écailles sont très ouvertes et absorbent l’eau facilement). S’ils stagnent à la surface, c’est qu’ils ne sont pas du tout poreux (c’est le cas notamment des cheveux asiatiques, dont les écailles sont très lisses et reflètent la lumière !). Enfin, s’ils coulent un peu, au milieu du verre, sans aller au fond, c’est que vous avez une porosité moyenne. C’est probablement la meilleure option car cela veut dire que vos cheveux absorbent les soins sans forcément être trop fragiles.

Quoiqu’il en soit, l’eau chaude a ce pouvoir de maximiser l’absorption d’un soin. Mais attention à ne pas en abuser. Le fait de trop forcer sur l’ouverture des écailles (on dirait que je parle d’un poisson ou d’une sirène haha), ne va pas forcément faire du bien à vos cheveux, au contraire. On y va mollo sur l’eau très chaude, une eau chaude suffit pour faire pénétrer le soin.

Pour ma part, ayant les cheveux peu poreux, et étant particulièrement dingue des douches bien chaudes, j’ai remarqué, très rapidement, que mes cheveux absorbaient mieux les soins lorsque je le rinçais à l’eau chaude. Je demandais toujours aux coiffeurs de me laver les cheveux à l’eau bien chaude, car je savais que mes cheveux profiteraient mieux du soin à l’époque (bon je ne me doutais pas non plus que leurs soins étaient blindés de silicone haha, mais ça je ne le savais pas encore !). Je pourrais finir par un jet d’eau froide afin de refermer les écailles une fois le soin rincé, mais j’avoue que je le fais rarement… Parfois, je fais le rinçage au vinaigre de cidre, mais la dernière fois mes cheveux n’ont pas aimé (j’ai mal dosé je crois) donc j’attends un peu avant de le retenter !

Le peigne pour bien répartir le soin et démêler

Une fois que vous avez bien malaxé vos longueurs, vous pouvez vous faciliter la vie et répartir encore mieux le soin en démêlant vos cheveux au peigne à dents larges. Ce conseil vaut aussi bien pour des cheveux fins et lisses que pour des cheveux épais et bouclés. Plus vos cheveux seront bouclés et épais, plus les dents de votre peigne devront être larges. Dans tous les cas, il vaut mieux miser sur des dents très espacées. Je ne vous recommande pas du tout les peignes à dents serrées car les cheveux mouillés sont fragiles, il ne faut surtout pas les démêler avec des choses qui risquent de les casser. Je vous déconseille évidemment le peigne en bois sous la douche, car l’eau va finir par l’abîmer !… Vous pouvez en trouver dans ce style (qui ressemble au mien) ou celui-ci, beaucoup plus large. Vous en avez également des « gondolés » que vous pouvez trouver dans des boutiques spécialisées comme Bleu Libellule ou simplement au supermarché type Monoprix. Ceux à poignées sont pratique car on peut les accrocher facilement dans sa douche, je trouve ça bien pensé !

Mon peigne a des dents moyennement larges et je sais que je ne pourrais pas avoir moins. Je l’aime beaucoup car il n’est pas trop rigide, si bien qu’à chaque passage il ne crée pas de « tension » sur la fibre, ça aussi c’est important ! Si votre peigne est trop dur, il peut avoir moins de facilité à glisser dans vos cheveux sans tirer dessus. Vous avez également des brosses du type Tangle Teezer ou Wet Brush, spécialement conçues pour démêler les cheveux sous la douche, avec le fameux manche « parapluie » facile à accrocher, comme celle-ci :

Personnellement j’ai toujours préféré le peigne car je trouve qu’avec une seule rangée de dents, on arrive mieux à démêler en douceur ! Mais ces brosses spécialement conçues pour la douche ont l’air pas mal… Si vous les avez testées je veux bien votre avis en commentaire ! 😉

Je tiens donc mon peigne bien droit sur mes pointes et je démêle en remontant très doucement, sans forcer. En faisant ce mouvement, mon soin descend sur mes pointes, je le rattrape avant qu’il ne finisse sur le sol et je le remasse sur mes longueurs en répétant l’opération à chaque passage du peigne ! En procédant ainsi vous êtes sûr de bien répartir votre soin et en prime, vous vous épargnez un démêlage plus difficile à la sortie de la douche !

Et le résultat ?

Eh bien le résultat justement, parlons-en ! Depuis que je fais cette technique de l’application précise, profonde, mèche à mèche, mes cheveux sont beaucoup plus brillants, plus hydratés et nettement moins secs aux pointes, il y a vraiment une belle différence. Alors si en plus on fait ça juste après une bonne petite coupe des pointes, c’est le jackpot les amis ! Plus nos cheveux manquent d’hydratation, plus ils sont ternes. Plus ils sont hydratés, plus ils reflètent la lumière. Il n’y a pas de secret ! En procédant mèche à mèche, vous verrez que vos cheveux seront bien plus hydratés. Veillez à prendre un soin dont vous êtes sûrs qu’il n’alourdit pas vos cheveux, c’est important. Ce serait dommage de se retrouver avec les cheveux poisseux !… Pour ma part, mes cheveux n’ont jamais saturé des après-shampoings Calia, Siam Seas ou Centifolia, pour ce citer qu’eux. Vous pouvez également procéder ainsi pour n’importe quel soin, notamment pour vos bains d’huile avant une pose longue la nuit par exemple (sans avoir la main trop lourde non plus !).

Je vous avais publié, fin septembre, une photo de mes cheveux après avoir appliqué mon nouvel après-shampoing favori, le Shine Booster de Siam Seas, en suivant cette technique. Il faudrait d’ailleurs que j’y consacre un article entier tellement je l’aime, celui-là… C’est vraiment un produit dont je suis tombée amoureuse !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lauren Inthehair (@lauren_inthehair) le

Voilà les amis, j’espère que cet article vous aura été utile, pour ma part je ne peux plus faire autrement quand j’applique mon après-shampoing, la différence est tellement flagrante que j’adore le faire pour en apprécier les effets sur mes cheveux ! Je vous souhaite une excellente fin de semaine et vous embrasse, prenez soin de vous, soyez heureux ! 🙂

► Pour ne manquer aucun article, rejoignez-moi sur ma page Facebook Lauren Inthehair et sur mon compte Instagram !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
2 Comments
  • menabree
    novembre 2, 2018

    ah merci encore pour tes précieux conseils, j’avais lu cette technique sur mes produits solaires réné furterer mais j’ai pas testé lol alors on va tester sous la douche le mèche à mèche et je vais tester ce mois ci un après shampoing centifolia ou calia ayant terminé les miens.

  • Nathalie
    novembre 10, 2018

    J’ai testé, ça marche ! On voir que mes cheveux sont plus hydratés que d’habitude <3
    Merci encore pour tous tes précieux conseils, plein de bisous !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *