Pourquoi j’ai totalement arrêté les chignons

Hello les amis ! Cela fait désormais un peu plus d’un mois que j’ai totalement arrêté les chignons. Et les bénéfices ont été tels que je voulais vraiment partager tout ça avec vous !

Il faut savoir que depuis de très nombreuses années, je dors avec un chignon « escargot » (cheveux entortillés sur eux-mêmes en chignon) bas sur la nuque, car je ne supporte pas le poids généré par un chignon haut sur ma tête, c’est la migraine assurée…

Puis à la rentrée, en parcourant Instagram, je suis tombée sur le post de « Canadian Mane », une blogueuse canadienne que j’adore suivre, et dont le type de cheveux est très similaire au mien.

Cliquez ICI pour voir le post dans lequel elle explique pourquoi elle a elle-même arrêté totalement les chignons.

Son post est en anglais, sur Instagram, tout en bas du post vous avez la fonction «traduction» mais parfois c’est un peu approximatif alors je vais essayer de vous retranscrire son texte au mieux !

« Juste une petite mise à jour sur mes cheveux. Je ne sais pas si vous vous souvenez, il y a quelque temps, j’ai dit que le dessous de mes cheveux était beaucoup plus fin que le reste de ma chevelure. Vous avez été nombreux à dire que vous aviez également des difficultés avec ces cheveux. J’ai posté dans un forum sur les cheveux en cherchant des conseils, car je ne sais pas trop comment résoudre ce problème. Et les filles m’ont conseillé d’arrêter de faire des chignons, ce qui, j’en suis sûr à 80 %, est la cause des dégâts. Elles m’ont également conseillé de faire plus de traitements fortifiants. Ainsi, pour ce mois du calendrier capillaire, je ferai DEUX masques capillaires de reconstruction au lieu d’un seul. (…) Je maintiendrai ma longueur actuelle jusqu’à ce que le dessous de mes cheveux rattrape le reste. Je ne peux pas continuer à faire pousser mes cheveux si mes pointes continuent à avoir l’air fines parce que le dessous de mes cheveux n’atteint jamais le reste de ma chevelure. Je vais donc m’arrêter, prendre une grande respiration et me concentrer sur la santé de ceux du dessous. Je vais huiler les cheveux du dessous quotidiennement, soit en gardant mes cheveux lâches, soit en les tressant. Si vous remarquez que vos cheveux du dessous s’affinent, évitez les chignons serrés. Ne shampouinez pas vos cheveux la tête en bas. Mettez d’abord de l’huile sur le dessous, puis sur le reste de vos cheveux. Et ne gardez pas vos cheveux en turban après votre douche, y compris dans un t-shirt en coton !»

Le lien entre chignon et casse

Quand j’ai vu ça, je me suis inquiétée pas seulement pour le dessous de mes cheveux (bien que j’avais déjà remarqué cette «usure» dont elle parle mais je pensais plus aux frottements comme coupables…) mais également pour la casse… Je suis allée discuter avec elle en message privée et elle m’a confirmé que les chignons causaient malheureusement beaucoup de casse… Moi qui pensais faire une coiffure ultra protectrice et qui m’étais mise à en faire également en journée pour les «protéger» ! J’étais un peu dépitée par cette révélation, forcément…

Quand j’étais au «conventionnel» sous Kérastrucs et compagnie, la belle couche de silicone sur mes cheveux m’empêchait de constater les dégâts. Et comme je vous l’ai toujours dit, le silicone a «l’avantage» si je puis dire de créer une source de gaine «protectrice» (je mets d’énormes guillemets hein parce que le silicone c’est du caca on est bien d’accord !) sur mon cheveu donc quelque part, il était moins «à nu» qu’en étant au naturel !

Mais surtout, le silicone empêche les bons soins de pénétrer donc je ne regrette pas de l’avoir stoppé… L’ennui, c’est qu’en étant au naturel, votre cheveu devient forcément plus vulnérable, il peut davantage être exposé aux frottements, à la casse et aux intempéries en tous genre. Il faut donc trouver la routine (autant dans les gestes que les produits) la plus adaptée possible pour le maintenir en bon état. Si on résume, le silicone c’est la protection fake et hypocrite, le naturel c’est la protection réelle et durable, à condition de bien comprendre son type de cheveu et le protéger au maximum.

Je ne comprenais donc pas pourquoi j’avais de la casse quand je suis passée au naturel vu que pour moi, c’était ce qu’il y avait de mieux pour mes cheveux. Et c’est le cas, mais encore une fois à condition d’avoir les bons gestes et faire les bons soins…

A l’époque, j’ai fait trop de soins hydratants et j’ai abusé des protéines, j’ai donc provoqué de la fatigue hygrale (je vous en parlais juste ICI) : une fatigue de la fibre capillaire qui, à force de recevoir trop de protéines ou trop d’hydratation, va s’étirer et se casser. Là encore, comment le savoir avant de l’avoir expérimenté soi-même ? D’une manière général, au fil de mon parcours dans le naturel, j’ai pu constater à quel point il était important de ne pas abuser de certains soins, l’excès est mauvais dans tout, y compris dans les soins capillaires, même quand on est persuadés de bien faire !…

Le post de Canadian Mane m’a fait donc fait réfléchir sur le chignon. Quand on y pense, en faisant un chignon, on torsade ses cheveux, on les «tord», la fibre est «tournée» sur elle-même. Dans son état naturel, le cheveu est-il fait pour être tordu ? Evidemment non… C’est du bon sens. Au même titre qu’appliquer de la chaleur très forte sur notre cheveu devrait nous sembler mauvais pour lui, le fait de le tordre devrait également nous sembler mauvais… Mais comme quoi, on en apprend tous les jours !…

En entortillant nos cheveux, on soulève leurs écailles en créant cette torsion. Un cheveu qui reflète la lumière, qui est en bonne santé et ne se casse pas a des écailles bien alignées. Dès lors qu’il est en mauvais état, les écailles se soulèvent et c’est là qu’on constate de la casse, des noeuds et des fourches. Donc forcément, ayant un peu de tout ça malgré tous les bons soins que je leur fais, j’ai commencé à vraiment douter des bénéfices du chignon……..

Le test en journée et la nuit

J’ai posté mes interrogations en story sur Instagram, et vous avez été -très- nombreuses à me faire part de vos expériences, à me dire que vous aviez constaté qu’avec le chignon, vos cheveux s’emmêlaient davantage ou qu’ils étaient plus secs, moins beaux… L’une d’entre vous m’a dit que sa grand-mère lui avait toujours dit que la tresse était la meilleure coiffure protectrice pour avoir de beaux cheveux longs (et perso, je trouve que les conseils des grands-mères sont clairement LES MEILLEURS !).

J’ai donc décidé de tenter l’expérience sur plusieurs jours pour voir si je constatais une différence ou pas.

> La journée, je laissais mes cheveux lâchés ou je faisais une simple queue de cheval basse sur le côté. Je ne fais pas un métier où je suis amenée à bouger donc forcément ça aide, mes cheveux ne frottent pas toujours la journée, et quand j’avais besoin de les attacher pour faire mes courses ou autre, je faisais la même coiffure que pour prendre ma douche (voir 3e point ci-dessous).

> La nuit, je tressais mes cheveux, en prenant soin de ne surtout pas serrer trop fort les brins sinon ça revient encore une fois à exercer une tension sur le cheveu et c’est justement ce qu’on éviter… J’évitais aussi de faire toujours la tresse dans le même sens pour ne pas avoir toujours les mêmes point de «tissage» au même endroit ! Et pour l’élastique, je mettais un chouchou en soie ou en satin pour là aussi éviter de casser mes cheveux sur la pointe… Il y a également l’option du KARDOUNE, un long ruban qui provient du Maghreb, qui protège des frottements durant la nuit. J’ai testé une fois mais n’ai pas trop aimé le résultat (ça m’enlevait tout le volume, mes cheveux étaient tout fins, plats…), il faudrait que je retente, si vous avez les cheveux épais, foncez car c’est vraiment un très bon protecteur (à condition de ne pas trop le serrer pour ne pas créer de tension sur le crâne et risquer de provoquer de la chute) ! J’avais également un peu de mal avec le «poids» que ça créait sur l’arrière de ma tête (je suis vraiment sensible du crâne !…) Si vous avez les cheveux bouclés, n’en abusez pas (là encore pour ne pas aller contre le mouvement naturel de vos cheveux et ainsi «modifier» la structure de base de votre fibre…)

> Pour prendre ma douche, je faisais ce type de coiffure (cliquer ICI) sans entortiller mes cheveux, je repliais juste la longueur en deux et je fixais le tout avec une grosse pince. Pratique et efficace. Là encore je variais pour ne pas avoir de pression / tension toujours au même endroit. C’est important sinon on fragilise encore nos cheveux sur la même zone et ça, on n’aime pas. 😀

J’ai effectué cette routine pendant plus d’un mois, je vous ai fait quelques retours en cours d’expérience en story mais j’ai attendu d’avoir vraiment fait le test pour vous donner mes conclusions ! Si c’est pour vous dire au bout de 3 jours «Oh incroyable ce que ça change tout !» ça n’aurait été ni crédible ni honnête… En revanche là, je peux tout vous dire héhé.

Les effets sur mes cheveux

Passons à ce qu’on brûle tous de savoir, les effets réels sur la chevelure ! Eh bien les amis laissez-moi vous dire que c’est bluffant.

1. Le démêlage facilité
Au bout de quelques jours, j’ai déjà constaté l’effet sur le démêlage. Plus facile, plus fluide, presque déstabilisant, moi qui ai toujours (et je dis bien toujours !) galéré à démêler mes cheveux fins et fragiles. Là, c’était beaucoup plus simple et surtout, non seulement je galérais moins le matin, mais le soir je constatais, au bout de plusieurs jours de test, que mes cheveux n’avaient quasi plus de noeuds non plus… A croire que mes écailles, à force de ne plus être tordues dans tous les sens, appréciaient d’être laissées tranquilles… Là encore, ça semble complètement logique, non ?… J’avoue que j’ai eu du mal à me mettre aux tresses pour la nuit car je ne suis pas fan de l’effet ondulations le lendemain… Mais si je veux limiter au maximum l’ondulation, je fais une tresse la moins serrée possible, ou alors j’ai aussi l’option de mettre 3 chouchous, un sur la nuque pour rassembler la longueur en queue de cheval basse, un au milieu et un à la fin. Mais je ne suis pas super fan car ça pèse un peu et je trouve que les cheveux sont plus «exposés» aux frottements.

2. Les frisottis réduits
Point non négligeable de cet arrêt du chignon : la disparition des frisottis. Ceux-là, ce ne sont vraiment pas nos amis. C’est vrai, qui aime les frisottis ? Je ne pensais pas, en arrêtant les chignons, que cela aurait un effet sur les frisottis mais si ! De plus, je dors sur une taie d’oreiller en soie donc ça ça change aussi énormément la donne en termes de frisottis… (j’en reparle plus bas)

3. Les cheveux gainés, moins «mousseux»
Dernier point très appréciable, la texture de mes cheveux. Adieu les cheveux qui gonflent, ils sont désormais hyper gainés, comme juste après un bon soin ! Et ça dure jusqu’au shampoing d’après… Avant, mes pointes étaient rapidement très sèches, les longueurs aussi, et qui dit sec dit mousseux… Vous savez ce bon vieux cheveu qui gonfle là et qui nous énerve ! Eh bien croyez-le ou pas, depuis que j’ai dit stop aux chignons, je n’ai quasi plus les cheveux mousseux, et ça c’est quelque chose qui me scie haha.

4. Les cheveux plus «longs»
Je mets des guillemets à «longs» car faire des tresses ne fait pas pousser les cheveux plus vite, en revanche, plus vous limitez la casse, plus vous avez des chances de pouvoir constater votre pousse, car en cassant les cheveux «remontent» comme vous le savez, et vous ne pouvez donc pas voir leur réelle longueur car à chaque fois ils se cassent… Le fait de faire des chignons et tordre vos cheveux, encore plus si vous faites des chignons hauts sur votre crâne qui vont exercer une «tension» et donc entraîner plus de chute et de casse, vous empêche de voir votre longueur réelle. J’ai coupé mes cheveux récemment et j’ai l’impression qu’ils ont repoussé bien plus vite que d’habitude… Je pense que l’arrêt du chignon n’est pas pour rien dans ce constat !…

5. Les cheveux plus épais
Ce point est en train de devenir de plus en plus visible chez moi… Ca ne vient évidemment pas que de l’arrêt du chignon (après une grosse perte de cheveux suite au stress de la préparation de mon mariage fin 2019, j’ai pu récupérer une bonne partie de la masse au fur et à mesure), mais ça joue quand même. Et pour cause. Qui dit moins de casse dit plus de masse ! Fatalement, quand les cheveux cassent, les longueurs s’affinent, la masse est moins importante. En minimisant au maximum la casse, vous vous assurez une masse plus belle et plus importante !

Tresse et taie d’oreiller en soie

Vous l’aurez compris, depuis l’arrêt du chignon, je privilégie les tresses pour dormir (ou les queues de cheval basses mais ça frotte nettement plus donc je préfère quand même éviter). Mais depuis que je suis passée aux taies d’oreiller en soie je ne peux clairement plus dormir sur une autre matière… La soie est vraiment la matière idéale, à la fois pour les cheveux et la peau, elle permet vraiment de maintenir l’hydratation et éviter la casse, les fourches et les frottements. J’utilise celle de chez Venus&Gaïa que j’adore. Magnifique marques aux très belles valeurs… Noël approche alors si vous voulez une belle idée de cadeau pour vous ou pour vos proches eh bien n’hésitez pas, c’est un super investissement !

Entre 2 shampoings (bien souvent je fais un shampoing par semaine car je n’ai pas les cheveux qui regraissent vite), j’applique plusieurs choses, avec parcimonie, en fonction de mes envies et de ce dont mes cheveux semblent avoir besoin. La plupart du temps, c’est soit mon sérum Less is more (je vous en parlais ICI, soit juste 1 goutte d’huile de jojoba pure (je teste celle de Laboratoire 4e actuellement et j’adore !). Je frotte bien l’huile entre mes paumes de mains que je passe ensuite dans mes longueurs et je brosse avec ma wet brush ! Ça élimine les frisottis et gaine bien les cheveux tout en les protégeant. 

Le sérum Less is more est vraiment le meilleur de tous pour moi. Comme je le disais, vous pouvez remplacer par une goutte d’huile de jojoba, mais je trouve que ce sérum-là c’est vraiment le TOP. 

Parfois, avant de mettre le sérum, je mets un peu de gel d’aloe vera (celui de Centifolia est mon préféré !) ou je vaporise un peu d’hydrolat de fleur d’oranger sur ma brosse avant de brosser mes cheveux, ça permet d’hydrater et faciliter le démêlage !

Et quand je veux avoir des boucles sans chaleur, je fais ma technique que je vous montrais juste ICI, mais j’évite quand même de le faire trop souvent car ça aussi, ça fragilise la fibre capillaire de la même manière que le chignon… Dans tous les cas, partez du principe que tout ce qui modifie la structure naturelle de votre cheveu l’abîme forcément, à petite ou grande échelle et à court ou long terme !… Un beau cheveu est un cheveu qu’on soigne bien (vive le bain d’huile) et qu’on laisse tranquille 😉 

Une chose est sûre, je ne regrette absolument pas d’avoir tenté cette expérience, en voyant tous ces effets positifs sur mes cheveux je me dis que j’ai vraiment bien fait de tenter le coup ! Je vous invite évidemment à faire cette expérience à votre tour et me dire si vous aussi vous avez constaté une différence sur votre chevelure ! Il faut vraiment jouer le jeu et ne faire aucun chignon, ni en journée ni la nuit, sur au moins une semaine 🙂

Si en journée vous avez l’habitude de faire un chignon, optez plutôt pour une grosse pince crabe dans laquelle vous rassemblerez vos longueurs en les pliant / tordant le moins possible ! Et dans la journée, faites des pauses en aérant vos racines que vous pouvez secouer tête en bas, ça détend et ça aère le cuir chevelu. N’hésitez pas à faire cela dès que vous le pouvez en journée si vraiment vous êtes obligé(e) de les attacher, et les jours off, le week-end, laissez vos cheveux détachés ou au moins en queue de cheval basse (pas haute pour éviter, encore une fois, une tension supplémentaire qui provoque de la chute !).

Voilà les amis, cet article touche à sa fin, je crois que j’ai tout dit ! N’hésitez pas si vous avez des questions, je vous invite à me rejoindre sur mon compte Instagram car c’est là que je suis le plus facilement joignable et là où je poste au quotidien en story !

J’espère que cet article vous aura plu ! Je vous embrasse et vous souhaite bon courage en ces temps difficiles… On est ensemble et on se soutient ! Prenez bien soin de vous et de vos proches. A très vite les amis !

Lauren

► Pour ne manquer aucun article, rejoignez-moi sur mon compte Instagram !

Rendez-vous sur Hellocoton !
1 Comment
  • Celine
    novembre 14, 2020

    Merci jolie Lauren pour cet article très intéressant 🙂
    Je profite donc de ce thème (tresse vs chignon) pour te demander si un jour, sur insta ou ici, tu pourras nous mettre une photo de toi avec une jolie tresse. J aimerais bien la voir 🤗 des bisous!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *