La cure de sébum, un soin pour tous… ou pas ?

En cette période de confinement, la cure de sébum est en tête de liste des soins pour les cheveux, et j’ai d’ailleurs appris par ma copine MissManuAuNaturel qu’elle était très en vogue chez les ados, grosse surprise car je ne le savais pas du tout haha. Ma foi tant mieux !

Il faut savoir que le sébum est sécrété par les glandes sébacées qui se trouvent sur votre cuir chevelu. Il protège donc votre cuir chevelu, et d’une manière générale vos cheveux, des agressions extérieures. C’est d’ailleurs souvent la raison pour laquelle vos longueurs et pointes sont plus sèches et moins brillantes que vos racines. Le sébum n’a pas le temps de les atteindre (on lave nos cheveux avant qu’il puisse le faire dans tous les cas).

La cure de sébum peut être formidable pour certains, mais pas forcément pour tout le monde. Explications.

Quand ça veut pas, ça veut pas

Je fais partie de ceux pour qui cette expérience n’a pas forcément été concluante, car mes cheveux sont fins et ne regraissent pas vite. Je n’avais donc pas tenté la cure de sébum dans le but d’espacer mes lavages (je les lave une fois par semaine en temps normal donc c’est très bien) mais plutôt de nourrir mes longueurs avec le sébum et leur faire profiter de tous ses bienfaits (on dit que c’est le meilleur soin pour les cheveux, et c’est vrai !).

Par conséquent, quand j’ai voulu, il y a quelques années, tenter l’expérience, j’ai été déçue car celui-ci mettait mille ans à descendre sur mes longueurs, et pendant ce temps, ces dernières devenaient sèches et cassantes……

Mes cheveux étant fins, mes longueurs s’emmêlent vite et ont besoin d’hydratation et de nutrition pour être bien, le fait d’attendre comme ça que le sébum arrive, en stoppant tout soin, n’était donc pas super… De plus, mon cuir chevelu commençait à me picoter, me grattouiller, et ce malgré mes brossages répétés pour bien répartir le sébum, je sentais bien qu’un truc n’allait pas… J’ai la peau sensible et réactive, je suis née comme ça, j’ai donc un cuir chevelu également sensible et réactif !

J’en suis venue à la conclusion qu’il valait mieux que je fasse un bain d’huile en pose longue (la jojoba étant l’huile la plus proche du sébum naturel de la peau, c’est ma préférée) avec un bon lavage et bon après-shampoing le lendemain, plutôt que de m’obstiner à faire une cure qui de toute évidence ne me convenait pas !

J’applique également au quotidien mon sérum Less is more qui remplace le sébum que je ne peux pas faire descendre jusqu’à mes pointes. Cette étape est devenu un indispensable absolu de ma routine, c’est ce qui me permet d’éliminer les frisottis mais également de protéger au maximum mes cheveux. Depuis que j’ai introduit les bains d’huile régulier et ce sérum dans ma routine, j’ai éliminé la “fatigue hygrale” (je détaille tout dans cet article) de mes cheveux qui sont désormais forts jusqu’aux pointes, une vraie révolution. Et quand on prend soin de ses cheveux en douceur, avec les bonnes huiles adaptées à leur nature, les cheveux poussent, sont longs et forts !

Quelques conseils

Si vous voulez vous lancer dans la cure de sébum (et il faut reconnaître que cette période de confinement est plutôt propice à l’expérience), n’oubliez pas qu’il faut, chaque jour, veiller à bien brosser vos cheveux pour aérer vos racines et répartir le sébum.

L’idéal est de le faire soit avec une brosse à picots en bois (comme sur ma photo plus haut) car le bois étant une matière naturelle, son affinité avec le cheveu est optimale, soit avec une brosse en poils de sanglier (ma préférée) car là aussi, le poil de sanglier respecte vraiment la fibre capillaire. Le sébum va ainsi mieux se répartir sur vos longueurs pour les nourrir.

N’hésitez pas à laver régulièrement vos brosses, car brosser soigneusement vos cheveux avec des accessoires “sales” n’est pas recommandé… Il faut éviter de déposer des saletés ou poussières qui pourraient se coincer dans vos cheveux et créer de la casse et des nœuds ! Je vous explique dans ce post Instagram comment bien laver vos brosses.

Pensez également à bien masser votre cuir chevelu avec la pulpe de vos doigts (surtout pas les ongles pour ne pas abîmer la peau déjà très fragile à cet endroit !) en faisant de petits mouvements circulaires sans frotter, mais en maintenant vos doigts sur votre cuir chevelu pour “décoller les racines”. Changez également votre taie d’oreiller régulièrement.

Au début, vos cheveux seront très gras, et normalement, si la cure se passe bien, au fur et à mesure votre cuir chevelu va se “réguler” et donc produire moins de gras !…

Concernant la chute des cheveux, si vous massez bien vos cheveux, que vous aérez bien vos racines et brossez bien tous les jours, il n’y a normalement pas de risque sur le sébum “étouffe” votre cuir chevelu et donc provoque la chute. En revanche il faut vraiment bien aérer vos racines et vous assurer que le sébum ne s’accumule pas dessus. Si vous constatez plus de chute que d’habitude pas d’inquiétude : tout comme lors d’un bain d’huile classique, le gras favorise le décollement du bulbe mort. Mais comme son nom l’indique, il est déjà mort, donc il serait tombé quoiqu’il arrive ! Le gras accélère ce processus mais ne le provoque pas (heureusement parce que si on devait perdre plein de cheveux à chaque bain d’huile ce serait problématique 🙂 )

A noter également que nous en sommes en période de chute saisonnière (vive le printemps et l’automne pour ça…) donc c’est normal que vos cheveux tombent davantage qu’à l’accoutumée. Le stress est également est facteur de chute de cheveux… Et comme toujours : si jamais vous constatez vraiment une chute anormale (de grosses poignées de cheveux trop grosses pour être qualifiées de “normales” ou une chute qui dure vraiment dans le temps…) n’hésitez pas à faire un bilan sanguin, c’est en général le signe qu’il faut aller checher par là !

On conseille généralement de faire 1 mois de “cure”, je dirais qu’il faut surtout suivre son instinct et ne rien s’imposer. Techniquement, la cure est censée être terminée quand le sébum a atteint les pointes, mais c’est surtout vous et vos sensations qui vont déterminer la fin. Il n’y a pas d’échec !

Comme je le disais plus haut, si ça vous gratouille, c’est qu’il est temps de faire votre shampoing car ce n’est pas “normal”… Si cela vous ennuie de “craquer” si vite, et que vous voulez pousser au maximum la cure de sébum, vous pouvez également tenter un rinçage au vinaigre de cidre (en diluant 2 cuillères à soupe dans 1,5L d’eau, ou un peu moins d’une cuillère à soupe pour 1L (voir mon post Instagram à ce sujet) pour voir si cela fait du bien à votre cuir chevelu, c’est une option, le rinçage peut permettre de voir si ça calme le souci.

Fanny du blog “Les Petites choses de Fanny” l’explique très bien dans son article “Rinçage acide au vinaigre de cidre : quel dosage ?” : “S’il y a accumulation de sébum ou de produits huileux sur le cuir chevelu, utiliser du vinaigre de cidre permet de pouvoir répartir ces corps gras sur toute la chevelure plus aisément”, et cela permet également d’apaiser son cuir chevelu (à condition de bien respecter scrupuleusement le dosage indiqué plus haut, c’est vraiment important sinon cela peut faire l’effet inverse !

Si malgré ce rinçage, vous sentez que ça ne va toujours pas, c’est qu’il est temps de procéder au lavage de vos cheveux (avec un shampoing bio et doux bien sûr, et de le faire suivre par un bon après-shampoing si vous sentez que vos cheveux sont secs et ont besoin d’hydratation !).

Et après ?

Si la cure s’est bien passée, vous aurez le plaisir de constater que vos cheveux ont peut-être davantage poussé : cela viendra d’ailleurs davantage du fait que vous avez arrêté de les agresser en les lavant trop souvent ou avec des produits trop agressifs > c’est le moment de passer au naturel si ce n’était pas déjà fait ! Le gain de longueur peut également venir de l’action des massages réguliers qui ont activé la pousse, et de vos longueurs protégés de la casse en étant attachées plus souvent (cheveux protégés / attachés / nourris = moins de casse, donc visuellement une longueur qui va davantage se voir !). Vous pourrez également constater que grâce à ce merveilleux soin naturel qu’est le sébum, vos cheveux seront plus doux, plus brillants et renforcés.

Cette expérience doit également vous avoir appris que OUI : LE GRAS C’EST LA VIE ! Et par là j’entends : le gras est bon pour vos cheveux ! Que vos cheveux soient épais, crépus, fins, bouclés peu importe : ils ont besoin de gras pour être gainés, lustrés, protégés, renforcés. De la même manière que le cuir ou le bois, ils ont besoin de cette dose régulière pour être beaux. Ceux qui ont le cuir chevelu qui regraisse vite ont moins besoin d’avoir recours à des huiles que les autres, car leur sébum descend davantage sur leurs longueurs : c’est rarement le cas pour les cheveux bouclés par exemple, car leur nature fait que le sébum a du mal à descendre dessus ! J’ai également ce cas de figure avec mes cheveux longs, comme je vous l’expliquais au début de cet article… Donc si comme moi, vos longueurs ont besoin d’un coup de pouce, je vous conseille de lire cet article au sujet de mon sérum capillaire favori !

La solution ailleurs ?…

Si vous avez les cheveux qui regraissent vite toute l’année, et que vous voulez tenter la cure dans le but de réguler votre production de sébum, il faut savoir que le problème se trouve peut-être davantage du côté de votre alimentation / hygiène de vie ou de l’utilisation d’un shampoing trop agressif par exemple (qui peut soit faire graisser vos cheveux rapidement, soit au contraire assécher votre cuir chevelu qui va produire des pellicules !). Le stress est également un facteur de surproduction de sébum ou de pellicules ! D’où la déception de certaines personnes qui n’ont vu aucun changement par la suite malgré leur cure de sébum… Car en réalité le problème se trouve ailleurs… A méditer 🙂

En général, quand on mange trop riche / gras, notre peau nous le fait payer (boutons et peau grasse et fatalement, cuir chevelu qui regraisse plus vite). Les personnes qui sont sensibles notamment aux effets de la charcuterie et du chocolat sur leur peau pourront vous le dire… Donc si vous vous sentez concernés je vous conseille de supprimer au maximum tout ce qui peut venir accentuer votre production de sébum et adopter l’alimentation la plus saine possible, tout en buvant de l’eau autant que possible (ce qui est, dans tous les cas, nécessaire d’un point de vue santé en général !).

Certains shampoings, même doux, même bio, restent parfois trop agressifs pour certains types de cheveux (le tensioactif “coco sulfate” est doux, mais il reste encore trop agressif pour certains cuirs chevelus !).

Je sais que le shampoing Druide est très plébiscité par mes copines blogueuses qui ont des cuirs chevelus sensibles et / ou qui regraissent vite. Je ne l’ai pas testé moi-même (et je ne fais pas de pub car je ne connais pas la marque, je préfère préciser 😉 ) mais sa réputation est vraiment très bonne, donc si jamais vous le testez faites-moi un retour !

Certains shampoings au miel sont également très doux pour le cuir chevelu (je pense par exemple au Propolia traitant “Etre de mèche” qui a lui aussi une excellente réputation, j’ai testé la version “normale” de ce shampoing et je l’adore, énorme coup de coeur).

Voilà les amis, j’espère que ce petit article vous aura plu et vous aura permis d’en savoir un peu plus sur la cure de sébum qui ne convient pas forcément à tout le monde, et ce n’est pas grave, autant le savoir ! 😉

Je vous souhaite à tous une excellente semaine et vous dis à très bientôt dans un nouvel article !

Lauren

► Pour ne manquer aucun article, rejoignez-moi sur mon compte Instagram !

Rendez-vous sur Hellocoton !
7 Comments
  • chamane
    avril 9, 2020

    en rien il ne faut être religionnaire !!!
    le soin adapté à ses cheveux , c’ est un protocole à établir par de nombreux tatonnements; ainsi, certains auront un poissage avec les shampoings doux et nécessiteront un tensioactif un peu plus décapant, voire du sodium laureth sulfate…
    entre la cure de sebum et le bain d’ huile, il y a aussi l’ hydratation des longueurs par quelques gouttes d’ huile ( éventuellement de jojoba) dans les mains mouillées, puis passées sur les longueurs aprés la serviette

    • Lauren
      avril 13, 2020

      Je ne pense pas que le sodium laureth sulfate soit la réponse à apporter aux cheveux qui ont besoin de tensioactifs plus “forts”… Le sodium coco sulfate suffit largement à mon avis, j’ai des amies qui avaient des cheveux qui graissaient énormément, avec une bonne alimentation (car ça compte beaucoup) et le shampoing Orange-Coco de Santé Naturkosmetik (qui ne contient pas de laureth sulfate mais du coco sulfate) tout est rentré dans l’ordre et elles peuvent désormais espacer leurs shampoings de 4 à 5 jours ce qui est énorme pour elles !
      Oui bien sûr que l’huile au quotidien sur les cheveux est très important je le préconise à chaque fois (mes cheveux ne peuvent plus s’en passer ! 🙂 ) c’est d’ailleurs plutôt pour préserver l’hydratation que pour hydrater si on veut être pointilleux, car l’huile nourrit et aide à préserver l’hydratation mais n’hydrate pas elle-même 😛

      • chamane
        avril 14, 2020

        je l’ ai évoqué du fait que certaines de mes lectrices on dù y retourner; bien entendu, si le sci ou le sodium coco sulfate suffisent…
        d’ ailleurs, Bernadine l’ Ermite ( sur yt) utilise le shampoing, et même parfois conventionel, dilué en plusieurs shampoings successifs

        • Lauren
          avril 14, 2020

          Ah j’aime beaucoup la suivre ! Ses vidéos sont super et j’adore ses cheveux et sa routine minimaliste ! ^^

  • menabree
    avril 13, 2020

    merci pour ton article très complet et qui m’en a appris beaucoup sur cette fameuse cure qui est oui au top chez les ados mdr

    • Lauren
      avril 14, 2020

      Haha oui ! merci beaucoup ma belle ^_^

  • Coraline
    juin 3, 2020

    Je me sens moins seule ! J’ai tenté la cure de sérum pendant le confinement et comme je m’en doutais ce fut un échec. J’ai 80 cm de cheveux et au bout de 3 semaines le sébum était descendu de 10 cm seulement malgré mon brossage tête en bas matin et soir. Et idem, mon cuir chevelu me démangeait, je me sentais pas bien dans mes cheveux lol

    Donc comme toi, j’en ai conclus qu’un bon bain d’huile était plus adapté.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *