Le dégradé : la fausse bonne idée ?

Après un week-end bien mouvementé me revoilà…! Pour tout vous dire, je suis tombée lourdement sur mon poignet et j’ai bien cru qu’il était cassé… o_O Heureusement non, mais j’ai encore bien mal, les joies du poignet qui lance !

Bref, il y a pire dans la vie alors je ne vais pas m’apitoyer sur mon sort. 😉 Parlons plutôt cheveux, et parlons peu, parlons bien : parlons dégradé !

Le dégradé… Ce faux-ami qui peut finir tôt ou tard par nous pourrir la vie quand on est en quête de cheveux longs aux pointes bien nettes et épaisses… Je voulais vous parler aujourd’hui de ce fameux dégradé et de pourquoi il faut vraiment bien réfléchir avant de se lancer, car une fois que c’est fait, vous en avez pour des années avant de pouvoir le rattraper !

Je vais vous parler ici, évidemment, d’un point de vue strictement « technique » et non pas esthétique… Si cela vous plaît de dégrader vos cheveux car vous trouvez cela plus joli, chacun a bien le droit de faire ce qu’il veut (et ce qui lui plaît le plus !). Si en revanche vous dégradez vos cheveux parce que « c’est la mode / que tous les coiffeurs le font / que vous pensez bien faire », mais qu’au final vous déplorez la qualité de votre chevelure qui ne fait que diminuer à force de dégradés, ou encore que vous hésitez à en faire un, cet article est pour vous…

L’ennemi des cheveux fins

On entend souvent les coiffeurs nous dire : « Dégradez vos cheveux, leur donnera du volume ! », sauf que la réalité est qu’un dégradé sur cheveux fins, ça ne fait que les affiner davantage… On aura beau vous dire le contraire, et les coiffeurs pourront me dire tout ce qu’ils veulent, je sais par expérience et en observant simplement la façon dont vieillit un dégradé que ce dernier sur cheveux fins ne fait qu’affiner les pointes, voire provoquer des fourches plus rapidement. La raison est toute simple : plus vos pointes sont épaisses (surtout si vous avez les cheveux fins ou peu de masse), plus vos cheveux se « protègent » entre eux des agressions extérieurs, notamment des frottements qui les usent et les font fourcher. A l’inverse, plus ils sont dégradés, plus ils sont « séparés » les uns des autres et ont tendance à être plus fragiles, donc à fourcher plus vite.

Je ne parle même pas de l’effilage, qui à mon sens est une aberration… Cela revient ni plus ni moins à « taillader » les cheveux, je vous laisse imaginer les dégâts sur la fibre capillaire !…

Le dégradé « dans la masse »

Juste avant mon passage au naturel, j’ai commis l’erreur de faire confiance à un coiffeur qui me promettait une chevelure magnifique et volumineuse en osant le dégradé dans la masse… La pire erreur capillaire de ma vie. Pourtant, je fais rarement confiance aux coiffeurs, je connais mes cheveux et je sais très bien ce qui leur fait du bien et ce qui risque de les affaiblir… Seulement cette fois-là, il se trouve que je n’ai pas osé dire non… Je me suis retrouvée avec un dégradé PARTOUT, ça n’avait ni queue ni tête, aucun intérêt sur mes cheveux fins (même si j’en ai beaucoup, ils sont fins, donc l’idée de les dégrader est vraiment pas bonne du tout, du tout…). Dès le séchage j’ai senti l’erreur…

Car il y a dégradé et dégradé. J’ai déjà fait de légers dégradés sur le devant, c’est-à-dire autour du visage, et je trouvais ça plutôt sympa, je continue d’ailleurs d’en faire de très légers, ça me permet d’avoir un mouvement léger tout en gardant ma longueur, sans y toucher justement… Car j’ai constaté que mes mèches dégradées de devant fourchaient bien plus vite que mes longueurs… Comme je le disais plus haut, dégrader ses cheveux est un choix mais il faut en assumer les conséquences. Si je voulais vraiment protéger ma chevelure de A à Z, je ne dégraderais pas devant, pas même quelques mèches. Je les laisserais tranquilles. Seulement voilà, maintenant que c’est fait, il est quasiment impossible de revenir en arrière, sauf en passant par des méthodes radicales.

Je m’explique :

Une fois mon fameux dégradé de la mort effectué, je me suis dit bon super, je n’ai plus qu’à rattraper tout ça donc je vais attendre que ça repousser et égaliser le tout au fur et à mesure… Sauf que j’ai dû faire face à deux problèmes :
– Le 1er : le fait de dégrader a fragilisé mes cheveux, ils ont donc fourché partout, et beaucoup plus vite que je ne le pensais.
– le 2ème : quand je coupais mes pointes -et uniquement mes pointes-, les autres cheveux dégradés sur le dessus n’étaient pas coupés (et hors de question de refaire un dégradé !), résultat, ces cheveux déjà fragilisés continuaient de fourcher et s’affiner à mesure que je n’y touchais pas ! Je me suis donc retrouvée, à un moment donné, avec toute une partie de mes cheveux du dessus, qui avaient été sacrément dégradés, cassés, fourchus, foutus quoi en somme. Je le voyais sur les photos, et ça faisait peur. J’ai eu la chance que les fourches ne remontent pas trop, donc petit à petit, j’ai réussi à rattraper la chose progressivement mais ça n’a pas été simple…

Mon évolution avec le dégradé

► Sur la photo 1, ci-dessus, tout à gauche, j’avais pris mes cheveux en photo le lendemain du dégradé fatal… Mes cheveux sont clairement désépaissis (pourquoi, dans quel but, on n’en sait rien, mais le coiffeur trouvait ça génial -_-), j’ai des pointes filasses, des cheveux plus longs que d’autres (là encore, on ne comprend pas bien le délire de l’artiste !) et clairement, ça ne ressemble à rien. Bouclés, ça passait encore car on ne réalisait pas à quel point cette coupe était moche, mais raides, ce n’était vraiment pas joli du tout…

► Sur la photo 2, au milieu, j’ai encore le dégradé mais cela fait déjà quelques mois que je coupe progressivement pour le rattraper. J’ai la chance d’avoir les cheveux qui poussent vite (j’avais également fait une cure de compléments alimentaires pour booster ma pousse) donc j’ai pu rattraper un peu, mais on voit que les pointes finissent un peu en « queues de rat » ce qui en soi n’est pas super vilain non plus, mais le problème était que mes cheveux fourchaient beaucoup plus vite, pour les raisons évoquées plus haut…

► Sur la photo 3, tout à droite, ce sont mes cheveux actuels. On voit que le dégradé a presque disparu, mais mes longueurs continuent de souffrir malgré tout de cet ancien dégradé… Avant cette coupe, mes cheveux étaient très épais sur les longueurs et pointes… Pour rattraper les cheveux qui se sont affinés partout, je peux vous dire que c’est long et compliqué…!

Dégrader devant ?

J’en viens à l’autre problème insoluble de cette histoire : les mèches de devant. Pendant longtemps j’ai cru que je pourrais les rattraper sans soucis. Sauf que non, cette fois, j’ai dû me rendre à l’évidence : les fourches étaient remontées beaucoup trop haut. J’ai coupé droit à l’arrière en pensant que mes mèches dégradées sur l’avant allaient pousser tranquillement, mais c’était bien naïf de le penser puisqu’elles ont tout simplement fourché à vitesse grand V et que j’ai dû me résoudre à refaire un léger dégradé devant…

Sur le coup ça m’a fait mal au coeur, mais finalement je suis contente du résultat, car comme je vous le disais plus haut, cela donne du mouvement et évite le côté « rideau » qui ne met pas forcément en valeur mon visage (cela va très bien à certain(e)s, mais pour moi qui ai un « petit » visage, ça n’est pas joli). Bref, tout ça pour dire qu’au final je ne m’en sors pas trop mal, mais si je n’avais pas voulu re-toucher à mes mèches de devant ? Eh bien elles auraient fini par fourcher davantage, remonter, casser sur la longueur, finissant en paille autour du visage et j’aurais, dans tous les cas, été obligée de couper !

J’ai tenté, par la suite, les dégradés « juste sur les pointes« , soi-disant là encore pour donner un beau mouvement… Hum… Alors oui, sur le coup, je trouvais ça pas mal, mais au final, avec le temps, mes cheveux recommençaient à s’affiner sur les pointes en repoussant, problème que je n’ai pas quand je fais une coupe droite ou en « léger U« . Tout dépend ce que l’on veut, tout dépend ses objectifs en matière de « beaux cheveux ». Je sais que certains trouvent ma coupe super sur la photo 2, et comme je l’ai dit, ce n’était pas forcément « moche », c’est juste que j’avais clairement un souci de repousse avec fourches + queues de rat… Le combo de rêve haha.

En résumé : bien réfléchir avant d’agir !

Voilà pourquoi je tenais tant à faire cet article pour vous dire de vraiment bien réfléchir avant de vous lancer dans un dégradé, car si vous souhaitez le rattraper après, ça implique soit d’avoir une bonne nature de cheveux, soit de tout couper pour repartir à zéro… Vous me dites souvent que j’ai de beaux cheveux, mais ils étaient bien plus beaux avant cet horrible dégradé il y a deux ans… Et pourtant, j’utilisais des produits chimiques, mais je n’avais jamais fait de dégradé dans la masse (et n’aurais jamais dû en faire !).

Je pense que les dégradés dans la masse peuvent convenir aux filles qui sont vraiment « handicapées » par leur volume, qui veulent désépaissir leur chevelure par exemple (ce que personnellement je trouve dommage mais là encore, chacun ses choix ! 😉 ), mais pour cela, il faut tomber sur le bon coiffeur, celui (ou celle) qui saura créer une coupe légèrement dégradée mais bien faite : quelque chose qui vous plaise tout en respectant votre nature de cheveux…  C’est là toute la difficulté… Encore plus pour les bouclé(e)s !…

A vous de voir comment vos cheveux réagissent et quelle forme vous souhaitez leur donner, c’est votre tête, vos choix et vos envies, je ne le répéterai jamais assez : chacun est libre de faire ce qu’il aime ! Mais gardez en tête qu’un dégradé peut avoir des conséquences (tout comme de faire une coloration trop foncée que vous allez regrettez dans la minute, ou une décoloration qui va abîmer irrémédiablement vos cheveux). Le dégradé n’est pas anodin, il faut donc vraiment réfléchir à deux fois avant de se lancer dans cette expérience de coupe, surtout si vous souhaitez avoir des cheveux longs / mi-longs (et encore plus si vos cheveux ne poussent pas vite, il faudra vous armer doublement de patience pour rattraper votre dégradé !…).

J’espère que cet article vous aura éclairé sur le dégradé et sur les problèmes qu’il peut engendrer par la suite, prenez soin de vos cheveux, apprenez à les aimer et à les écouter, ils vous le rendront au centuple 😉

Bises à tous, et à très vite dans un prochain article !

► Pour ne manquer aucun article, rejoignez-moi sur ma page Facebook Lauren Inthehair !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
7 Comments
  • Alicia
    août 21, 2017

    J’aime bcp le degradé, je trouve le rendu super sympa sur les cheveux longs ! Enfin, comme tu dis dans ton article, le rendu peut dépendre de plein de choses et j’ai eu la chance d’avoir un très bon coiffeur gradignan qui a su m’en faire un assez léger 😉

  • anissou
    août 23, 2017

    Bonjour super article

  • Karima
    septembre 24, 2017

    Bonjour Laureen
    Pourrez tu me conseillé des produits qui boucles les cheveux.
    Avant de passé au naturel j’avais les cheveux très boucles j’utilisais la mousse coiffante Jacques desange et depuis que je n’utilise plus ce genre de produits mes cheveux ne boucles plus, j’ai essayé gel aloe vera, crème jour 2moss, mes boucles me manques snif, merci d’avance pour ton aide, à bientôt

  • Mélanie
    octobre 16, 2017

    Bonjour Lauren,

    J’ai fais la même erreur la semaine dernière de faire un dégradé dans la masse… Pourrais-je te demander en combien de temps tu as pu passer de la photo 1 à la photo 2? Je commence sérieuse à paniquer depuis quelques jours maintenant…

    Bonne soirée
    Mélanie

    • Lauren
      octobre 20, 2017

      Coucou Mélanie !

      De la photo 1 à la 2 il y a environ 1 an et demi je dirais… tout dépend de ton rythme de pousse, n’hésite pas à prendre des compléments alimentaires en cure de 3 mois (Maxi Hair Plus et Hairfinity ont vraiment bien fonctionné sur moi j’ai rapidement récupéré le dégradé grâce à mes cures !), il faut être hyper assidue mais quand on fait ça bien, et qu’à côté on mange beaucoup de fruits et légumes et qu’on boit minimum 1,5L d’eau chaque jour, les résultats sont là ! Courage et ne t’inquiète pas ça va vite repousser ! 🙂

      Bises

      Lauren

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *