10 choses à ne pas faire avec ses cheveux

La pub nous disait « je fais ce que je veux, avec mes cheveux ! ». Oui bon, en théorie, c’est vrai, on fait bien ce qu’on veut, et heureusement. Mais en pratique, si on peut éviter certaines choses, c’est quand même mieux… Je regroupe pour vous aujourd’hui 10 choses à ne pas faire quand on veut conserver de beaux cheveux !

1. Les laver tous les jours

Dans mon article « Un lavage réussi, c’est quoi ?« , je vous parlais de l’importance d’espacer les shampoings, pour ne pas agresser vos cheveux au quotidien en les lavant trop… Pourquoi ? Parce que le sébum a une fonction bien particulière (comme les poils de notre corps, mais ça c’est un autre débat). En descendant sur nos longueurs au moment du brossage, il protège nos cheveux, les fait briller et les nourrit naturellement ! En lavant votre tignasse tous les jours, vous empêchez tout simplement vos cheveux de manger… Et qu’est-ce qu’on fait, quand on ne mange pas ? On dépérit !

2. Abuser du lisseur et autres appareils chauffants

Ah le bon vieux lisseur qui nous crame les cheveux… L’utiliser trop souvent fragilise forcément nos cheveux. Vous me direz « mais trop souvent, c’est quoi ? ». Difficile de répondre à cette question puisque chaque personne est différente et chaque cheveux réagit différemment aux agressions qu’on lui inflige. Pour certains, dont les cheveux sont très fins et fragiles, une fois par semaine c’est déjà trop. Quant au sèche-cheveux, dans mon dernier article, je vous expliquais à quel point l’arrêter a été bénéfique pour moi…

Si vraiment, vous ne pouvez pas vous passer d’un lisseur, observez vos cheveux et essayez de trouver le bon rythme et les bons soins pour limiter l’agression au maximum. Cela vaut également pour les boucleurs, brosses lissantes miraculeuses et compagnie… Certaines techniques naturelles permettent de boucler sans chaleur ou lisser ses cheveux (le kardoune et le wrap, le brossage à la brosse en poils de sanglier pendant le séchage, etc.).

3. Les brosser comme un(e) barbare

Dans mon article « Quelle brosse pour démêler des cheveux fins ? » j’abordais l’importance d’y aller avec douceur… Tirer sur ses cheveux, les casser, les malmener, ça n’amène forcément rien de bon…

cheveux cassés

©Centre Clauderer

Un petit test très simple permet de savoir si on y va trop fort ou pas : brossez vos cheveux au dessus d’une surface blanche (pour les cheveux bruns et noire, pour les blonds). Si vous constatez plein de petits morceaux de cheveux de différentes tailles, qui n’ont rien à voir avec votre longueur actuelle, c’est tout simplement que vous êtes en train de casser vos cheveux en les brossant ! Alors on se calme, on se détend, on souffle un bon coup et on y va le plus délicatement possible…

4. Les colorer / décolorer régulièrement

Dans cet article que j’avais écrit suite à une vidéo d’EnjoyPhoenix, je vous expliquais les dégâts provoqués par les décolorations à répétition. Vouloir changer de couleur de cheveux, c’est humain et bien souvent, ça ne s’explique pas. Mais les dégâts sont malheureusement réels et irréversibles. Passer du blond au brun ne nécessite pas de décoloration. En revanche, passer du brun au blond ou à un ton beaucoup plus clair nécessite forcément l’intervention de la chimie.

cheveux décolorés

C’est quelque chose d’impossible en coloration végétale (normal, puisque c’est naturel !). Pour conserver un cheveu au top de sa forme, il faut donc éviter les colorations chimiques et les décolorations. Finalement, le bilan est très simple : pour avoir de beaux cheveux, il faut arrêter de leur infliger mille et un traitements barbares…

5. Négliger les soins

Sur ce blog, je vous partage régulièrement des recettes de soins maison ou soins tout prêts pour celles qui détestent les masques maison. Cela va du masque à l’huile de lin et à l’avocat au masque 3 en 1 ou juste au fromage blanc. Les possibilités sont variées !

Pour briller et conserver toute sa beauté, le cheveu a besoin d’être nourri et hydraté. Certaines chevelures ont besoin de soins chaque semaine, d’autres peuvent se contenter d’un soin par mois. Mais négliger les soins, c’est prendre le risque de se retrouver avec des cheveux secs, ternes et difficiles à coiffer. Bien sûr, je ne fais pas de généralités, certaines personnes ne mettent absolument rien sur leurs cheveux et n’ont aucun problème, mais elles se font plutôt rares ! 😉

6. Ne pas faire de coiffures protectrices

Je reviendrai plus longuement sur le sujet dans un article consacré uniquement à ce point, mais négliger les coiffures protectrices, quand on a une certaine longueur, peut fragiliser les longueurs, surtout la nuit. Je sais que pour beaucoup de personnes, s’attacher les cheveux la nuit est impossible car cela leur cause des maux de tête ou les gêne vraiment. Personnellement, j’avoue que ce n’est pas ce que je préfère, mais j’ai constaté que j’avais davantage de fourches quand je ne le faisais pas…

coiffure protectrice

Ma coiffure protectrice préférée, celle que je fais les 3/4 du temps !

Pour limiter le problème, vous pouvez investir dans une taie d’oreiller en soie, sur laquelle les frottements sont forcément plus doux, ou encore rabattre uniquement vos pointes sous votre longueur en les attachant avec un élastique type « invisibobble« . Testé et approuvé ! Ainsi, les pointes ne frottent pas dans tous les sens et sont bien au chaud sous vos cheveux. 😉 Je reviendrai sur cette technique et les autres dans un article plus long, promis !

7. Abuser de la chasse aux fourches

De temps en temps, armée d’une paire de ciseaux, j’aime bien faire ma petite chasse aux fourches. Pour ceux qui ne connaissent pas cette technique, c’est très simple : il suffit de tourner une mèche de cheveux et traquer les fourches qui ressortent en leur coupant la tête, façon reine d’Alice au pays des merveilles, voyez. Cela permet d’éviter à ces petites rebelles de remonter progressivement et gâcher le reste. Pour en savoir plus, voici la vidéo de Mini sur le sujet :

Mais à long terme, comme Mini l’explique bien en vidéo, abuser de cette technique mène à un réel (et regrettable) affinement des pointes. Personnellement, je suis littéralement obsédée par les pointes épaisses, il doit y avoir un truc psychologique derrière tout ça mais de belles pointes bien épaisses me font rêver (fétichiste ?).

8. Effiler ses longueurs

Je ne dis pas que l’effilé ne va à personne, seulement, c’est une technique qui peut s’avérer plutôt néfaste pour les cheveux, surtout sur les plus fins !… Des cheveux effilés dans la masse, surtout si les cheveux sont raides (je ne parle pas là d’une simple frange mais bien de toute la chevelure), ça me donne juste l’impression d’un rideau qu’on aurait tailladé au rasoir… (j’ai d’ailleurs déjà au droit à la coupe au rasoir, eh bien c’était la première et la dernière fois !).

cheveux effilés

Mais… pourquoi ?…

Plusieurs problèmes se posent avec cette technique de l’effilage. Premièrement la repousse, qui n’est pas des plus jolies puisque les cheveux partent dans tous les sens, la coupe est complètement déstructurée. Youpi. Deuxièmement les fourches, qui arrivent en masse, puisque le cheveu a été « lacéré » donc bonjour les dégâts sur la fibre… Et troisièmement, la masse de vos cheveux qui en prend un sacré coup puisque dans les faits, effiler ses cheveux revient à les désépaissir… Hum bonheur. Un dégradé léger, oui, un effilage, non ! Certains coiffeurs vont certainement bondir en lisant ça, mais c’est mon avis et je ne risque pas d’en changer (au-delà des goûts et des couleurs -et surtout d’un effet de mode-, qui effectivement ne se discutent pas pour le coup, il n’y a qu’à constater comment vieillit une coupe effilée…).

9. Utiliser des produits agressifs

Dans mon dernier article, je vous parlais des sulfates dans les shampoings et de leur aspect décapant pour notre cuir chevelu. Cela vaut également pour les produits coiffants chimiques type gel, laque, mousse… Les silicones étouffent la fibre capillaire ; les ingrédients chimiques attaquent la masse, font tomber nos cheveux, les fragilisent ; et les sulfates (que l’on peut retrouver dans les produits ménagers avec lesquels on récure notre four !) provoquent démangeaisons, cheveux gras, pointes sèches et autres joyeusetés. Autant dire que si vous cherchez une explication à tous vos malheurs, il suffit de retourner vos produits et vous pencher sur la composition… La meilleure chose à faire est de vous tourner vers des marques naturelles/bio qui laveront vos cheveux en douceur.

10. Les attacher/détacher trop souvent

Aller dans les extrêmes, d’une manière générale, n’est jamais bon ! Garder les cheveux attachés toute la journée finit, à long terme, par les abîmer puisque le cheveu ne respire pas, la fibre est tordue toute la journée et finit par se fragiliser. Mais avoir les cheveux détachés tout le temps n’est pas mieux puisque les frottements favorisent la casse et les fourches. L’idéal ? Trouver un juste milieu en alternant les deux !

J’espère que cet article vous aura plu, n’hésitez pas à m’écrire en commentaire si vous avez des questions ! Je vous souhaite une excellente semaine et vous dis à très vite pour un prochain article ! 🙂

► Pour ne manquer aucun article, rejoignez-moi sur ma page Facebook Lauren Inthehair !

Rendez-vous sur Hellocoton !
6 Comments
  • Nathalie
    septembre 30, 2016

    Ah je suis contente, je suis déjà tous ces conseils mais c’est bon de les rappeler 😀

  • sabrinamkp
    octobre 2, 2016

    Tu a de bons conseils , on pense pareil 🙂

    Puis vive les longueurs fournis 🙂

    Des bisous la jolie

  • Angélique
    octobre 18, 2016

    Il est génial ton article, plein de bons conseils 🙂
    J’adore la chasse aux fourches ! lol
    Moi je fais plutôt la coupe des pointes… Je prends mes ciseaux (souvent au bureau) je prends mes cheveux par paquets et je coupe les bouts !!! Je déteste les pointes fourchues… Je dois avoir quelques échelles du coup, mais c’est pas bien grave 😉
    Bisous ma belle

    • Lauren
      octobre 21, 2016

      Moh merci ma belle ton commentaire me fait trop plaisir ! Tes cheveux sont magnifiques alors ta méthode m’a l’air géniale 😉
      Et je pense qu’il vaut mieux couper par paquets que chasser les fourches, il faut que j’arrête ma manie moi sinon je vais trop les affiner lol (un vrai passage chez le coiffeur s’impose là…). Gros bisous belle Angélique ! 🙂

  • Galopine
    janvier 8, 2017

    Salut,
    Je découvre ton blog et j’aime beaucoup (même si je ne souhaite plus avoir les cheveux longs).
    J’ai dis adieux aux produits agressifs pour mes cheveux en 2011, et je crois que ce qui a fait la plus grosse différence, c’est le brossage. Arrêter de m’arracher et casses des cheveux au brossage, sur le long terme, ça fait une sacré différence 😉

    • Lauren
      janvier 25, 2017

      Coucou ! ^^ Merci beaucoup pour ton message ! Je suis entièrement d’accord avec toi, avant je brossais mes cheveux comme une vraie barbare lol, c’était abusé, j’ai fini par constater la casse (surtout depuis l’arrêt des silicones et autres mochetés qui cachaient la misère, depuis que j’ai arrêté, forcément, mes cheveux sont « à nu » et donc plus fragiles !). Maintenant je fais beaucoup plus attention et je vois aussi la différence 😉
      Bisous !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *