Comment sécher ses cheveux naturellement et sans frisottis

Hello les amis ! Aujourd’hui je vous propose de parler séchage naturel, car j’ai constaté un truc récemment qui ne m’a pas trop plu…

Je vous avais dit, il y a quelques temps maintenant, que j’avais arrêté le sèche-cheveux, ce faux ami… En effet, on nous fait croire un peu partout que le sèche-cheveux c’est pas si grave, que sur air tiède ou froid c’est encore mieux et que ça ne peut pas faire grand mal.

C’est peut être vrai quand on utilise des produits conventionnels (grâce au silicone qui forme sa fameuse enveloppe de plastique totalement artificielle autour de cheveu, lui donnant l’illusion d’être en bonne santé), mais une fois qu’on passe au bio/naturel pour ses produits capillaires, les choses se gâtent… Car même si vous utilisez des « quats » dans vos produits, votre cheveu sera plus « nu » qu’il ne l’était avant… Et qui dit nu dit forcément plus exposé aux agressions. Je l’ai constaté à mesure que les années au naturel passaient.

Le cheveu, une fois débarrassé de ses couches de plastique est plus beau, il brille d’un éclat naturel et sain. Mais vous devez y faire attention car en étant plus nu, il a besoin d’être protégé au maximum des frottements et autres agressions : plus il est long, plus il devra être préservé !

Le sèche-cheveux, cet ennemi définitif…

L’hiver dernier, bien qu’ayant arrêté le sèche-cheveux, je me suis dit que je n’allais pas sortir la tête mouillée avec le froid qu’il faisait (mauvais calcul de ma part sur mes jours de lavage… quand tu as les cheveux longs tu dois vraiment établir un planning sinon tu te retrouves vite dans ce genre de galère de dernière minute…), j’ai donc sorti le sèche-cheveux en me disant qu’un petit coup sur les racines et de légers passages sur mes longueurs n’allait pas me faire grand mal…

Les effets n’ont pas tardé à arriver… Alors que je n’avais plus du tout de fourches depuis mon arrêt du sèche-cheveux, j’ai eu la surprise d’en voir apparaître énormément d’un coup… J’ai cherché la cause et sur le coup, je n’ai pas incriminé le sèche-cheveux car pour moi je ne l’avais pas utilisé souvent et surtout très peu à chaque fois… Eh bien il faut croire que ce « très peu » a été suffisant pour ruiner mes efforts d’un coup…

sèche-cheveux

Il faut se rappeler que le cheveu est une matière MORTE, il ne vit pas, ne respire pas comme les cellules de votre organisme. C’est juste mort, comme vos ongles qui une fois cassés ne pourront jamais être réparés. De la même manière qu’on peut embaumer un mort (désolée pour la comparaison glauque…), on va chercher à conserver notre cheveu mort dans le meilleur état possible, le plus longtemps possible.

Avec une routine conventionnelle c’est forcément plus simple puisque comme je le disais plus haut, la couche de plastique « protège artificiellement le cheveu ». Ce serait donc comme entourer un cadavre d’un film plastique : il continuerait à se composer en-dessous, tandis qu’un véritable embaumement peut vraiment lui permettre d’être conservé longtemps… C’est la même chose pour le cheveu… Et forcément, souffler de l’air, qu’il soit chaud ou froid dessus, va ruiner nos beaux efforts et le fragiliser. (Vous le constatez quand vous rentrez d’une promenade par grand vent : sans tresse ou chignon, vos cheveux sont totalement secs, emmêlés, déshydratés voire cassants. Super…)

Il y a bien sûr des cheveux plus « résistants » que d’autres, qui réagissent mieux à la chaleur ou au vent. Pour ma part, ayant les cheveux fins, bien qu’en ayant beaucoup ce qui donne une bonne masse, ils sont assez fragiles et je dois donc faire attention (cheveux et peau sont souvent liés, j’ai la peau réactive, sensible et fragile, il en va de même pour mes cheveux !).

Les 5 étapes de mon séchage naturel

Après ce constat qui m’a donc bien confirmé qu’au naturel, je devais vraiment abandonner le sèche-cheveux si je voulais faire pousser mes cheveux au-delà de leur longueur habituelle (et mon mariage approchant je peux vous dire que l’objectif est doublement fort pour moi !), j’ai donc adapté mes jours de lavage pour n’avoir jamais à passer ce maudit sèche-cheveux dessus (c’est forcément plus facile au printemps-été qu’à l’automne-hiver…).

J’ai repris l’habitude d’utiliser mes tee-shirts de sport pour les sécher, mais cette fois, j’en utilise deux ou trois. Voici comment je procède :

1. Le 1er tee-shirt

Une fois que mon après-shampoing a bien été rincé, j’essore mes longueurs SANS LES TOURNER, je les presse simplement sans tirer dessus ni les tordre (rien de pire pour fragiliser ses cheveux et provoquer de la casse !). Je presse donc tranquillement pour enlever l’excédent d’eau, puis je prends mon tee-shirt de sport et tête en bas, je place tous mes cheveux dedans. Là encore, je ne tords rien, je m’arrange juste pour que mes cheveux soient bien calés dans le tee-shirt mais sans les entortiller ou les presser comme des citrons ! A la rigueur, je vais juste tourner le tee-shirt autour de ma queue de cheval pour venir ensuite le coincer à l’arrière, par en-dessous, pour le fixer.

Tee-shirt de sport sechage cheveux naturel lauren inthehair

(Ma petite collection de tee-shirts de sport – Vous noterez à quel point j’aime repasser… 😉 )

2. Le brossage

Une fois que j’ai enlevé le plus gros de l’eau dans ce premier tee-shirt, je prends ma brosse en poils de sanglier puis je démêle d’abord de mes pointes à mes racines tout doucement, en remontant progressivement (à savoir qu’au préalable, ayant les cheveux qui s’emmêlent vite, je fais ma technique d’hydratation maximum avec mon après-shampoing + démêlage sous la douche au peigne à dents larges), puis je rabats tous mes cheveux devant la tête et je brosse tête en bas, afin d’apporter du volume. La brosse en poils de sanglier, en plus d’éliminer l’eau, va lisser la fibre capillaire et éliminer les frisottis.

La combinaison tee-shirt + poils de sanglier est donc excellente pour des cheveux sans frisottis ! Mes tee-shirts de sport sont en général en 100% coton ou en Polyester. Le mieux, c’est ce genre de tee-shirt tout doux en coton biologique, aussi bon sur la peau quand vous faites votre sport que sur vos cheveux !..

3. Le 2e tee-shirt

Une fois que j’ai bien démêlé mes cheveux, je vais remettre mes cheveux dans un deuxième tee-shirt propre (cela va permettre d’éviter encore plus les frisottis, les cheveux ne sont pas malmenés, le tee-shirt et sa matière douce et absorbante enlèvent l’humidité et vont permettre au cheveu de sécher correctement et apporter de la brillance en conservant l’hydratation apportée par les soins (quand la fibre capillaire est bien hydratée c’est là qu’elle brille le plus).

Ces étapes peuvent vous sembler longues, mais généralement je fais autre chose en même temps (je me prépare à manger, je mange ou je le fais pendant ma soirée canapé-télé huhu). Mais effectivement ça demande quand même un peu de patience, mais si cela peut éviter des cheveux cramés et fourchus, ça vaut le coup non ? 😉

4. Le séchage final à l’air libre

Pour terminer, on ne va pas laisser ses cheveux enfermés dans le tee-shirt, sinon ils risquent de mal sécher. Le tee-shirt permet d’éviter les frisottis et avoir un -pré-séchage important, mais vos cheveux finiront plus vite de sécher à l’air libre. Parfois, pour conserver le volume apporté en racines avec ma brosse en poils de sanglier, j’attaque mes cheveux en une queue très haute (avec l’élastique à spirales que vous pouvez voir sur la photo principale en haut, qui ne laisse ainsi pas de forme). Mes cheveux vont ainsi continuer de sécher tout en hauteur, je passe parfois encore un peu ma brosse en poils de sanglier pour les discipliner encore plus au fur et à mesure qu’ils sèchent. C’est vraiment ma technique pour éviter au maximum les frisottis.

5. La touche finale

Pour définitivement dire bye-bye aux frisottis, une fois que mes cheveux sont bien secs, l’étape finale me permet d’avoir une super brillance et apporter la touche de nutrition qui va conserver l’hydratation ! J’applique deux à trois gouttes grand max de mon sérum à la rose de Less is more, qui fait briller et soigne le cheveu sans jamais l’alourdir. Un indispensable de ma routine…

J’applique les gouttes dans mes paumes de mains que je frotte bien entre elles, puis je répartis tout cela dans mes longueurs (les racines n’en ont pas besoin). J’insiste bien sur les pointes, j’attends quelques secondes puis je repasse la brosse pour bien lustrer le tout ! Et voilà ! Mon séchage naturel est terminé ! Selon les personnes, le temps que cela prend peut différer, il n’y a pas de règles car chaque cheveu n’a pas la même porosité !

A savoir :

⇒ Si les cheveux sèchent très vite, alors ils sont poreux. Car les écailles ouvertes laissent l’eau s’évaporer très vite.

⇒ Si les cheveux sèchent plutôt lentement, ils sont moyennement poreux ou peu poreux. Les écailles plus fermées laissent moins vite ressortir l’humidité.

Voilà les amis, vous savez tout de ma technique de séchage naturel pour un résultat meilleur que celui au sèche-cheveux, car vous aurez nettement moins de frisottis ! 😉

J’espère que cet article vous aura plu !

► Pour ne manquer aucun article, rejoignez-moi sur ma page Facebook Lauren Inthehair et sur mon compte Instagram !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
4 Comments
  • chamane
    mai 3, 2019

    trés chère, vous avez omis d’ indiquer la matière des tee shirts que vous employez ( en effet, certains sont en polyester et donc absorbent uniquement par capillarité, et d’ autres, en coton ou viscose absorbent directement l’ eau)

    • Lauren
      mai 4, 2019

      Si si c’est indiqué j’ai dit que j’avais des deux et que je préconise plutôt le coton 🙂

  • Menabree
    mai 11, 2019

    merci encore une fois pour ton article, du coup je peux dire que j’ai le cheveux poreux alors, je pensais aussi que le sèche cheveux à froid sur les racines ça pouvait aller, mais ayant le cheveux extrêmement cassant je fais super super attention

    vive les tee shirts de sport lol

  • emma
    juin 5, 2019

    bonjour! je me demandais si ça n’abimait pas à la fois les cheveux et la brosse de se brosser les cheveux mouillés/humides? merci!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *