J’ai testé : la gamme Mademoiselle Bio pour cheveux fragilisés et rebelles

Le soleil est de retour sur Paris, ça fait du bien au moral et à nos cheveux dont la pousse est boostée sous l’effet de la chaleur ! Pour fêter tout ça, je vous invite à découvrir la toute nouvelle gamme de produits capillaires de Mademoiselle Bio, que j’ai eu la chance de tester !

► Cette gamme, destinée aux cheveux « fragilisés et rebelles » se compose :
– d’un shampoing lissant
– d’un démêlant
– d’un masque nourrissant
– d’une crème de soin

L’ingrédient commun de ces 4 produits complémentaires ? La kératine végétale, 100% naturelle, issue de protéines de blé, de soja et de maïs, et riche en acides aminés. L’abus de chaleur altère la structure des cheveux : ils sont abîmés et se cassent facilement. La kératine de nos cheveux, qui représente 95% de leur structure, peut s’affiner face aux agressions extérieures. La kératine végétale va aider à compenser ce manque et protéger le cheveu, même si nous sommes d’accord, quand les longueurs sont vraiment très abîmées, rien ne vaut une bonne coupe, on ne peut pas y couper (ouh la la, jeu de mots, cirque Pinder bonsoir !). Découvrons, ensemble, et en toute objectivité, si cette nouvelle gamme tient ses promesses ! 😉

Le Shampooing Lissant Protection

Ce shampoing, comme son nom l’indique, vise à protéger, lisser, gainer et faire briller les cheveux. Tout comme ses copains de la gamme, il est enrichi en kératine végétale qui renforce, protège et lisse les cheveux, ainsi qu’en huile de camélia fortifiante. Il contient en outre de l’eau de coco et de l’aloe vera qui participent à l’hydratation du cheveu (ingrédients que je vous conseille d’ailleurs vivement d’ajouter à vos masques maison !).

► Voici le détail de la composition (indiquée en toute transparence sur le site de Mademoiselle Bio -je vous mets la traduction mais elle est également en anglais sur la fiche produit) :

Eau, sodium lauryl sulfoacetate, disodium lauryl sulfosuccinate, decyl glucoside, coco-glucoside, oléate de glycéryle, cocamidopropyl bétaîne, eau de coco, jus de feuilles d’aloés en poudre, huile de camélia, protéines de maïs hydrolysées, protéines de soja hydrolysées, hydrolysats de protéines de blé, parfum, extrait de champignon, produit de la fermentation de radis par la bactérie Leuconostoc, chlorure de sodium (sel), alcool benzylique, acide déhydroacétique, acide citrique, salicylate de benzyle (ester d’alcool benzylique et d’acide salicylique), linalol, citronellol (99% du total des ingrédients sont d’origine naturelle et 11% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique).

► Analyse : les quatre premiers tensioactifs sont très doux, aucun problème ! Quant au reste, que du bon, comme l’indique cette traduction de composition. J’ai été vraiment surprise par la compo de ce shampoing et ses ingrédients de qualité, excellents pour la beauté des cheveux. (NB : en cas de doute, vérifiez toujours la composition de vos produits en tapant chaque ingrédient (en anglais dans la compo) dans la recherche INCI, sur ce site très fiable par exemple : laveritesurlescosmetiques.com).

Mademoiselle Bio gamme cheveux keratine vegetale

► Mon avis : ce shampoing est un réel coup de coeur. Comme il s’adresse à des chevelures fragilisées, je pensais qu’il pourrait avoir tendance à me graisser facilement les cheveux mais ça n’a pas du tout été le cas. Je n’ai utilisé que lui durant 3 semaines, aussi bien à Paris qu’en vacances au bord de la mer, et que l’eau soit calcaire ou non n’a rien changé à son efficacité (méfiez-vous de ce détail qui peut tout changer, par exemple en vacances en Italie un jour, j’ai constaté que l’eau était tellement douce que je n’arrivais jamais à bien rincer mon shampoing ! Résultat, cheveux poisseux et gras… C’est un facteur à prendre en compte quand on change d’endroit ! 😉 ). Avec ce shampoing, mes racines étaient légères et douces à la fois.

Le Démêlant Haute Protection

Après avoir lavé mes cheveux, j’ai utilisé ce démêlant pour compléter l’action lissante du shampoing et pour m’aider à démêler mes longueurs… Qui se défendent pas mal dans le genre rebelles ces derniers temps (merci le soleil et le vent d’été, hein, merci bien ! 😉 ).

► Voici le détail de la composition :

Eau, alcool cétéarylique, eau de coco, beurre de karité, distearoylethy dimonium chloride, protéines de maïs hydrolysées, protéines de soja hydrolysées, hydrolysats de protéines de blé, huile de camélia, jus de feuilles d’aloés en poudre, extrait de champignon, parfum, dérivé d’héxaglycérol et d’acide stéarique, esters de glycérol et polyglycérol- 6 et d’acides isostéarique et béhénique, cetearyl glucoside, huile de soja, gomme de sclerotium rolfsii (gomme d’origine microbiologique, produite par la bactérie Sclerotium rolfsii), alcool benzylique, acide déhydroacétique, produit de la fermentation de radis par la bactérie Leuconostoc, salicylate de benzyle (ester d’alcool benzylique et d’acide salicylique), linalol, citronellol (98.4% du total sont d’origine naturelle et 23% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique).

► Analyse : juste après le beurre de karité, on trouve un quat (le « distearoylethyl dimonium chloride », à vos souhaits !). C’est le seul ingrédient qui peut poser problème à certains dans la liste. Les quats (ou ammoniums quaternaires) aident à démêler les cheveux, certains se rincent et s’éliminent facilement, d’autres non. Il est donc préférable, si vous utilisez des produits qui en contiennent, de faire régulièrement des masques lait de coco-argile (ou juste crème ou lait de coco) -dont je vous détaillais la procédure dans cet article– pour justement enlever ces quats de vos cheveux et permettre à vos soins de mieux pénétrer par la suite.

NB : Mes après-shampoings John Masters Organics en contiennent, comme vous le savez. Ayant les cheveux très difficiles à démêler, les quats m’aident beaucoup donc je les tolère dans mes produits, même si j’ai déjà trouvé de bons après-shampoings bio sans quats, qui faisaient également bien leur job ! Mais je remarque quand même (forcément) une facilité avec les quats. A vous de voir ce qui vous convient et ce que vous tolérez ou non dans vos compositions. :-) Le tout étant de faire régulièrement des masques coco-argile pour bien assainir votre cheveu. Le reste de la compo est quant à lui excellent, toujours avec la kératine végétale, ainsi que l’aloe vera et l’huile de camélia en bonne position !

► Mon avis : J’ai beaucoup aimé l’action de ce démêlant qui est top pour mes cheveux fins, j’ai pu m’en sortir au démêlage sans arracher mes cheveux ou les malmener ! On sent que le quat facilite évidemment le travail, mais la fois d’après, j’ai fait un masque au lait de coco et kapoor kachli pour « assainir » mon cheveu et le faire repartir à zéro, comme je le fais habituellement, et cela ne m’a donc pas posé de problème.

Le Masque Nutrition Intense

Vous pouvez poser ce masque après l’après-shampoing ou même directement après le shampoing. Personnellement, j’ai choisi de l’appliquer en soin avant-shampoing. Je procède toujours ainsi avec les masques, que j’utilise rarement après mon shampoing. Cela me permet, premièrement, de laisser poser le soin beaucoup plus longtemps (chose qui est beaucoup moins pratique dans la douche…), et deuxièmement d’éviter un éventuel effet poisseux, si jamais le produit est trop riche (malin le lynx). Ce masque promet de « redonner souplesse et vitalité aux cheveux fragilisés par les agressions extérieures et difficiles à coiffer ».

► Voici le détail de la composition :

Eau, alcool cétéarylique, eau de coco, beurre de karité, distearoylethyl dimonium chlorid, phospholipides, hydrolysats de protéines de blé, protéines de soja hydrolysées, protéines de maïs hydrolysées, huile de camélia, jus de feuilles d’aloés en poudre, extrait de champignon, dérivé d’héxaglycérol et d’acide stéarique, esters de glycérol et polyglycérol- 6 et d’acides isostéarique et béhénique, cetearyl glucoside, huile de soja, parfum, gomme de sclerotium rolfsii (gomme d’origine microbiologique, produite par la bactérie Sclerotium rolfsii), alcool benzylique, acide déhydroacétique, produit de la fermentation de radis par la bactérie Leuconostoc, linalol, salicylate de benzyle (ester d’alcool benzylique et d’acide salicylique), citronellol, limonène, géraniol (98,2% du total sont d’origine naturelle et 49% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique).

► Analyse : là encore, le même quat que dans le démêlant, le « distearoylethyl dimonium chloride » (voir mon avis sur la question ci-dessus. :-) ). Et là encore, le reste de la compo est irréprochable, toujours avec la kératine végétale bien présente, ainsi que l’aloe et l’huile de camélia.

Mademoiselle Bio keratine vegetale cheveux

► Mon avis : facile à rincer, ce masque fond dans les cheveux et les laisse soyeux et bien hydratés. Si vos longueurs s’emmêlent très facilement et sont rebelles, ce masque peut vous aider à bien les dompter et faciliter leur lissage. Je ne le place pas en favori car mes cheveux n’ont pas besoin d’être lissés, mais sur des boucles difficiles à coiffer ou des cheveux très secs, je pense qu’il peut s’avérer très utile !

La Crème de Soin Réparation

Après avoir séché mes cheveux, j’ai appliqué une micro-noisette de cette crème qui promet de gainer le cheveu et lisser les longueurs.

► Voici le détail de la composition :

Eau, ester triple de glycérol et acides caprylique et caprique, eau de coco, polystearate de sucrose (Ester d’acide séarique et de sucrose), beurre de karité, alcool cétéarylique, jus de feuilles d’aloés en poudre, huile de camélia, extrait de champignon, protéines de soja hydrolysées, hydrolysats de protéines de blé, protéines de maïs hydrolysées, cellulose microcrystalline, sodium stearoyl glutamate, palmitate de cétyle (ester des acides palmitique et cétylique), parfum, déhydroacétate de sodium, alcool benzylique, gomme Xanthane, coco-glucoside, chitosan, alginate de sodium (sel
de sodium de l’acide alginique), produit de la fermentation de radis par la bactérie Leuconostoc, acide déhydroacétique, gomme gellane, acide citrique, linallol, salicylate de benzyle (ester d’alcool benzylique et d’acide salicylique), citronellol, limonène, géraniol (98,5% du total sont d’origine naturelle et 28% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique).

► Analyse : compo excellente. La crème contient des microcapsules de karité qui interviennent très tôt dans la composition, ce qui veut dire que le produit en contient pas mal ! Si vous avez les cheveux fins à très fins, il faudra vraiment y aller avec parcimonie voire passer votre tour, car le karité nourrit beaucoup ! On retrouve également de l’aloe vera et de l’huile de camélia dès le début de la composition, pour un effet vraiment lissant sur la chevelure.

► Mon avis : je pense que ce soin est très bien si vous souhaitez vous faire un brushing ou vous lisser les cheveux (sans en abuser hein, huhu) pour protéger un minimum vos longueurs (même si on sait qu’aucun produit n’empêche un cheveu d’être brûlé par la chaleur, alors soyez prudents !). Si vos cheveux sont très secs et très épais, vous pouvez vous permettre une assez bonne noisette. En revanche, s’ils sont fins comme les miens, que vous en ayez beaucoup ou non, je vous recommande une fois encore d’y aller avec parcimonie. En effet, ce genre de crème, assez riche, peut alourdir la chevelure si on a la main trop lourde, mieux vaut éviter ce problème et ne pas s’emballer sur la quantité ! 😉

Personnellement, j’ai appliqué une toute petite noisette juste pour lisser et discipliner mes quelques frisottis, mais si vous n’en avez pas, la crème n’est pas indispensable. C’est surtout utile pour ceux qui ont beaucoup de frisottis et cherchent à les dompter.

Voici le résultat, en image (et sans filtre) de mes cheveux après l’application de la gamme complète. Ce jour-là, j’avais fait ma technique des boucles sans chaleur (à relire ici) et j’étais vraiment satisfaite du résultat !

cheveux laureninthehair mademoiselle bio

En résumé, je suis amoureuse du shampoing, que j’ai trouvé très efficace et dont la compo me plaît beaucoup. Le démêlant m’a également tapé dans l’œil, malgré la présence du quat ! Les cheveux sont doux, brillants et bien disciplinés. Le masque et la crème de finition sont quant à eux un peu trop riche pour ma nature de cheveux (pas si rebelle que ça, dans le fond 😉 ) mais pour des cheveux difficiles à dompter, secs, fragilisés et rebelles, je pense que ce sont des produits à découvrir (si bien sûr vous tolérez les quats dans vos produits) !

Voilà les amis, cette revue touche à sa fin, j’espère qu’elle vous aura plu. C’est une belle découverte, et je remercie à nouveau Pauline, de l’équipe Mademoiselle Bio, de m’avoir fait confiance et m’avoir permis de tester cette gamme !

Les produits testés :
Shampooing Lissant Protection, 6,90 € les 200ml
Démêlant Haute Protection, 7,90 € les 200ml
Masque Nutrition Intense, 10,90 € les 200ml
Crème de Soin Réparation, 8,90 € les 75ml

Disponibles sur le site de Mademoiselle Bio et dans leurs boutiques dont vous trouverez la liste ici ! :-)

A très vite dans un prochain article !

Pour ne manquer aucun post, rejoignez-moi sur ma page Facebook Lauren Inthehair !

Tag : 25 choses sur moi !

Me revoilà pour un article un peu différent des autres… Après avoir été taguée par Malie, du blog Les Aventures de Malie, je relève le défi ! Ce tag, en 25 points, est censé vous en apprendre un peu plus sur moi… J’espère qu’il vous plaira ! :-)

1 ► J’aurais voulu être un artiiiiiste ♪♫ Concrètement, j’adore toutes les activités artistiques ou sportives, je pratique le chant lyrique depuis 12 ans, j’ai fait de la natation synchronisée pendant 8 ans (un sport magnifique et trèèèès physique), de la danse modern jazz puis orientale, des claquettes, du théâtre… J’aime tant de choses que l’année dernière, je me suis inscrite au Club Med Gym, comme ça je fais tout ce qu’il me plaît lol. Ma dernière lubie : la boxe !

2 ► J’ai une peur assez importante des insectes, en particulier tout ce qui grouille ou qui rampe… ça me dégoûte profondément et me colle des frissons… Rien que de voir une fourmilière je me sens mal ! Pourtant, je suis une grande amoureuse de la nature mais les insectes… Je peux vraiment pas >_<

3 ► Je suis myope comme une taupe. Genre bien myope (bon y’a pire mais j’ai quand même quasi -4 à chaque oeil).

4 ► Je n’ai jamais touché à une cigarette de ma vie, et plus étrange encore : je n’ai jamais bu de café. Rien que l’odeur me donne des hauts le cœur… Je déteste l’alcool, ça me rend malade… Je ne bois pas de vin non plus ce qui semble être une vraie tare à 30 ans mais bon c’est comme ça ! Et je n’en suis pas moins bonne vivante pour autant 😉

5 ► J’adore les gâteaux (un peu trop). Comme les Dinosaurus, les Pépitos, les Princes, tous ces trucs là… Mais je n’ai pas la chance de manger tout ce que je veux sans prendre un gramme alors… je m’abstiens et achète des fruits et des noix, amandes ou noisettes à la place !

6 ► Je fais des terreurs nocturnes. C’est un mélange de cauchemar et de somnambulisme et c’est très impressionnant. C’est censé s’arrêter après l’enfance (en général 10 ans maximum) mais moi ça fait 20 ans que ça dure… j’ai appris à vivre avec mais c’est pas drôle (surtout pour la personne qui dort à côté, hum).

7 ► Je suis une grande romantique… très fleur bleue. Je pleure à tous les mariages auxquels j’assiste lol. Je ne peux pas m’en empêcher ! Les films d’amour aussi me font pleurer à coup sûr :-p

8 ► Je suis une acharnée dans le boulot. Je ne pars jamais sans avoir terminé ce que j’ai à faire. Un travail à moitié fait est impensable pour moi…

9 ► J’adore la mer (de même que j’adore être sur un bateau !). Je vis pourtant à Paris mais si je passe un été sans voir la mer je le vis très très mal. C’est impossible pour moi… j’ai un besoin vital de la voir… Peut-être parce que je suis du signe du Poisson ! 😉

10 ► J’ai été très fan… de Corneille et Nolwenn Leroy. J’ai vu ces deux artistes énormément de fois en concert. Je continue de suivre la carrière de Nolwenn dont la voix et le talent de musicienne me font vibrer ! C’est comme ça, ça ne s’explique pas. A chaque fois que je l’écoute j’ai les larmes aux yeux, c’est mystique !

11 ► J’ai raté mon permis une fois et je ne suis plus jamais retournée à l’auto-école… (la mienne marchait sur la tête et j’avais des psychopathes en guise de moniteurs). J’aimerais m’y remettre, mais à 30 ans c’est moins évident qu’à 20 !…

12 ► Je suis assez superstitieuse… je n’ai pas de religion mais je crois assez au destin etc… j’ai pas mal de grigris, amulettes porte-bonheur… J’ai une collection assez sympa de bijoux (surtout des colliers, des camées, des mains de fatma etc.). J’aurais aimé vivre à une autre époque, au 18ème par exemple !… Certains artistes, comme l’Autrichien Christian Schloe (à qui je consacrerai bientôt un article), me font voyager dans un univers mystique et ésotérique que j’adore !

Christian Schloe, un de mes artistes mystiques préférés !

« Meet the moon », de Christian Schloe, un de mes artistes mystiques préférés !

13 ► Je n’ai pris l’avion pour la 1ère fois qu’à l’âge de 26 ans seulement… ce que je trouve très tardif ! Mais je n’avais pas eu l’occasion jusqu’à ce moment… Et je me suis bien rattrapée depuis :-)

14 ► J’aime le calme, la solitude, autant que j’aime voir mes amis, sortir et passer des soirées entières à discuter. L’ambivalence, c’est l’histoire de ma vie. 😀

15 ► Je mange le bord des pizzas en priorité et je laisse quasi systématiquement l’intérieur… j’ai pas mal de lubies liées à la nourriture et parfois, ça rend mon entourage fou ! (comme par exemple dépiauter mes burgers ou tout autre aliment qui ne me plaît pas entièrement lol, bizarre bizarre).

16 ► J’ai fait 7 ans d’études après mon bac, et je ne regrette rien. :-) 4 ans de littérature à la Sorbonne (j’ai adoré ces années, j’étais comme un poisson dans l’eau à la fac), 1 an dans une école de com-journalisme et 2 ans au Centre de formation des journalistes.

17 ► Quand j’étais plus jeune, je craquais sur… Allan Théo, Tom Cruise et Jared Leto (comme ça vous connaissez mon type d’homme lol, pas compliqué à comprendre haha).

18 ► Je suis fille unique et je l’ai plutôt bien vécu. Je suis très proche de mes parents et mes grands-parents, j’ai beaucoup d’amis et petite, ma voisine était comme ma soeur, on était tout le temps fourrées ensemble, tout comme mes cousins dont j’étais très proche. Donc au final, je n’ai jamais souffert de solitude contrairement à ce que beaucoup de gens affirment sur les enfants uniques. 😉

19 ► Ado, on me surnommait « the Witch », parce que j’avais un look un peu dark, mais léger. Pas gothique hardcore mais plutôt romantique avec des voiles, des chemises à jabot, des bijoux mystiques… j’ai toujours été très mystique comme fille lol.

20 ► Je suis accro aux produits de beauté… j’en achète pas mal même si j’essaie de réduire le rythme depuis quelques années. J’ai une collection de maquillage impressionnante, et pour mes cheveux (vous le savez !) je ne lésine pas sur les découvertes… Et en ayant travaillé dans des magazines féminins j’ai eu la chance d’avoir beaucoup de produits offerts !… Mes placards ressemblent un peu à des étagères de chez Sephora 😀

21 ► J’ai une peau capricieuse qui bronze très mal… si je veux être dorée je dois soit passer 4 semaines en vacances, soit me faire très mal en passant forcément par la case coups de soleil (que j’évite comme la peste depuis quelques années… non seulement le soleil est dangereux mais en plus il accélère le vieillissement de la peau… bof quoi !). Mais j’avoue que je bave devant les bronzages uniformes et bien dorés, quelle chance vous avez si vous bronzez comme ça ! 🙂

22 ► J’adore déconner, faire des blagues, des jeux de mots, parfois des trucs pas très fins voire carrément vulgaires… (oups). J’ai grandi avec Les Nuls, Les Inconnus, la bande du Splendid (Le Père Noël est une ordure est tellement culte !), Garcia et De Caunes de Nulle part ailleurs… A mes côtés en général, on rigole bien 😉

23 ► Je déteste les gens sans gêne. Ca me met extrêmement mal à l’aise et je ne comprends pas comment on peut être aussi mal élevé. :-/

24 ► Je suis une littéraire pure et dure. En seconde, j’avais 1,5 de moyenne en maths… une catastrophe. En revanche, j’étais la chouchoute de toutes mes profs de français… haha. J’ai voulu apprendre à lire dès que j’ai su parler. Je regardais les panneaux d’affichage fascinée et répétais sans cesse à ma mère que je voulais apprendre à lire pour enfin pouvoir les déchiffrer ! En CE2, la maîtresse avait dit à ma mère que je finirais écrivain ! Bref, le français a toujours été ma matière favorite, au point d’avoir envie d’écrire tous les jours de ma vie (d’où la vocation de journaliste !…).

25 ► J’ai des amis de très longue date, qui sont essentiels dans ma vie. J’en connais certains depuis 27 ans (on s’est connus à l’âge de 3 ans !), d’autres depuis 18 ans, d’autres depuis plus de 10 ans… je suis très fidèle en amitié et c’est une chose que je ne néglige pas.

Et voilà ! Le déballage touche à sa fin, héhé.

J’espère que ce tag vous aura plu et vous aura permis d’en savoir un peu plus sur moi ! A très vite dans un prochain article. 😉

► Pour ne manquer aucun article, rejoignez-moi sur ma page Facebook Lauren Inthehair !

Cheveux longs : les superbes dessins de Kristina Webb

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler du formidable travail de l’artiste Kristina Webb, qui met en avant la beauté des cheveux longs dans ses dessins.

Je commence ce billet par un petit aparté concernant l’angoisse que nous avons tous pu ressentir ces derniers temps… Je pense notamment à Nice, mais pas que… Je pense à toutes ces personnes qui ont perdu la vie injustement, et à toutes ces familles dévastées par le chagrin. Je pense à tous les citoyens du monde qui craignent pour leur avenir et celui de leurs enfants… J’ai eu du mal à revenir écrire sur mon blog, car j’y parle de cheveux, d’image de soi, de choses superficielles qui sont si éloignées de ce qui peut se passer actuellement… Je sais que c’est un peu réducteur de penser ainsi et que de toute façon, cela ne changera rien à ce qui se passe partout dans le monde. Mais il est parfois difficile de faire comme si de rien n’était…

Enfin je ne veux pas non plus vous plomber le moral, bien au contraire, je suis convaincue qu’il est important, pour notre bien-être à tous, de voir autre chose, de découvrir ce qu’il y a de toujours plus beau dans ce monde, car oui, de la beauté il y en a, il suffit juste d’ouvrir les yeux et se laisser emporter par l’art.

Kristina webb drawing flowers

©Kristina Webb

Sur mon Instagram, vous pouvez voir que je suis sensible aux couleurs, à la beauté de la nature et à l’art sous toutes ses formes. J’ai donc découvert, il y a quelques temps déjà, une artiste formidable à laquelle j’avais envie de consacrer un article entier, car elle fait vraiment des dessins magnifiques qui mettent en valeur les longues chevelures !

Kristina webb drawing pull hair

©Kristina Webb

Ce que j’aime, dans son travail, c’est le côté original, « jamais vu », atypique. Kristina introduit effectivement ses dessins dans le « monde réel » en incorporant ses personnages à des photographies. Quand un art me touche, j’en suis toute émue, mais quand en plus, il est original, ça me transporte carrément ailleurs ! Et je pense que c’est pile ce dont nous avons besoin en ces temps difficiles. :-)

kristina webb drawing hair

©Kristina Webb

Qui est Kristina Webb ?

Kristina Webb a 20 ans et est née à Tauranga, en Nouvelle-Zélande. Précoce, elle commence à dessiner à l’âge de 2 ans seulement ! Créé en 2012, son profil Instagram, Colour_me_creative, réunit à ce jour plus de 1,9 million d’abonnés ! Passionnée par les cheveux longs, la jeune femme puise son inspiration dans les chevelures interminables des princesses Disney, mais également dans celles de Madame Tout le monde, dont elle reproduit les postures dans ses dessins, comme sur celui-ci, qui fut son premier grand succès :

Kristina webb first drawing hair

Son style est reconnaissable entre mille, et au-delà de cette patte créative originale, Kristina est une personne humble et généreuse, qui véhicule un beau message de tolérance et d’acceptation de soi, comme sur ce post Instagram. J’adore sa façon de penser et de dessiner !

Kristina webb drawing disney hair

Les princesses Disney et leurs magnifiques cheveux par ©Kristina Webb

Dans cet article, j’ai mis en avant une petite sélection de mes dessins préférés de Kristina Webb, mais n’hésitez pas à parcourir son Instagram pour en découvrir plus !

Dans le même genre, j’ai découvert ce dessin de Debbyarts, artiste italienne, dont j’aime un peu moins le style (très manga) mais qui est à l’origine de cette merveille :

DebbyArts

©DebbyArts

J’espère que cette plongée dans l’univers de Kristina Webb vous aura donné envie d’en connaître davantage sur elle et sur son magnifique travail ! ♥

Et n’hésitez pas non plus à me retrouver sur ma page Facebook et mon Instagram où plein de surprises sont à venir. :-)

kristina webb drawing raiponce

Raiponce par ©Kristina Webb

Retrouvez Kristina Webb sur ses réseaux sociaux :
Facebook
Instagram
Twitter
Tumblr
Instagram perso

« Beauté au naturel » : le hors-série de 60 millions de consommateurs

Après avoir sorti son hors-série spécial alimentation, le fameux magazine 60 millions de consommateurs, dont je vous avais déjà vanté les mérites dans cet article, s’attaque à la beauté au naturel. Ce numéro spécial vaut-il le coup ? Je vous donne mon avis !

Quand j’ai vu, par le biais de cet article, que 60 millions de consommateurs sortait son spécial « Beauté au naturel », j’ai évidemment couru l’acheter !… D’autant qu’à l’intérieur, un dossier spécial cheveux me faisait de l’œil… Allais-je apprendre des choses ou le magazine allait-il répertorier des infos que je connaissais déjà ? En bonne élève (et journaliste) que je suis, toujours prête à apprendre de nouvelles choses dans le domaine chevelu, je me suis dit qu’il était intéressant de vérifier par moi-même.

Passons donc ce hors-série à la loupe ! Qu’y trouve-t-on ?

► Après l’édito, le magazine propose un découpage en 3 parties :
– Repérer les produits naturels
– Prendre soin de soi des pieds à la tête
– Fabriquer ses propres cosmétiques

Voici les parties que j’ai préférées et qui vous intéresseront sûrement vous aussi (nota bene : j’ai délibérément évité de mettre les photos du magazine en entier et de façon trop visible car ce serait tout simplement illégal ! Mais cela vous donne un aperçu :-) ) :

Les ingrédients « désirables »

On entend souvent parler des « ingrédients indésirables », qui amène la question « mais du coup, quels sont les désirables ? ». 60 millions de consommateurs nous propose un tableau sympathique à avoir sous la main (p. 12), répertoriant les meilleures huiles végétales, beurres végétaux, autres ingrédients actifs et gommants. Chaque ingrédient est classé par ordre alphabétique et décortiqué, avec son nom courant, son nom en latin (ingrédient naturel), son nom en anglais (ingrédient transformé) et ses propriétés.

ingrédients désirables

J’ai appris une info de taille à travers cette liste. Quand un ingrédient d’origine végétale figure en anglais dans une composition, et non en latin, cela signifie qu’il a « probablement subi une transformation notable »… Bon à savoir !

► Petit regret : que les propriétés ne soient pas davantage détaillées mais surtout que le magazine ne précise pas si les pouvoirs du produit sont valables pour la peau, pour les cheveux ou pour les deux !… Exemple : pour l’huile de coco, il est simplement indiqué « apaise et adoucit la peau, hydratante, renforce et fait briller ». Hum… On se doute que « renforce et fait briller » correspond aux cheveux (on n’a pas spécialement envie que notre peau brille) mais il aurait du coup été bien de le préciser !…

La beauté aussi a ses labels

Le dossier qui vient juste après (p. 14 à 17) m’a également plu car il passe en revue les labels cosmétiques et comment s’y fier, car effectivement, certains sont plus intéressants que d’autres ! Par exemple, on apprend que le label Ecocert (bien que très bon), ne permet pas de distinguer les substances naturelles, modifiées chimiquement ou non, contrairement à d’autres labels, comme Natrue, qui font clairement cette distinction.

labels cosmétiques 60 millions de consommateurs

Natrue, justement, décline son label en 3 niveaux de qualité : bio (3 étoiles) ; partiellement bio (2 étoiles) et cosmétique naturel (1 étoile). Cela permet de trouver son bonheur en fonction de son niveau d’exigence !

Le magazine nous apprend également que le label Nature & Progrès a l’une des démarches les plus exigeantes en matière d’agriculture biologique (tous les ingrédients végétaux contenus dans le produit doivent être issus de cette agriculture).

De beaux cheveux tout en douceur

Deux doubles pages (p. 26 à 29) sont entièrement consacrées au soin des cheveux dans ce numéro. Certains conseils délivrés sont, selon moi, déjà connus du grand public (du moins ceux qui s’intéressent un minimum à leurs cheveux…), comme le fait de ne pas se laver les cheveux trop souvent et avec des produits décapants, se masser le cuir chevelu pour stimuler la pousse, sécher sa chevelure à l’air libre et non pas au séchoir, effectuer un bon brossage quotidien, se brosser tête en bas pour plus de volume, avoir une alimentation équilibrée, effectuer un soin par semaine (et s’abstenir de trop en faire), protéger la fibre en été…

beaux cheveux 60 millions de consommateurs

Moui, bon… Je m’attendais à mieux pour ce dossier… Disons que c’est un bon rappel des bonnes pratiques capillaires, mais pour être honnête, il n’est pas indispensable si vous avez déjà beaucoup de connaissances en la matière. En revanche, vous y apprendrez des petites choses sympas comme l’histoire de l’huile de serpent si vous ne la connaissez pas, ainsi que l’origine du shampoing ou les définitions de « no poo » et « water only« .

Les fiches pratiques

Les 4 pages qui suivent (p. 30 à 33) sont déjà plus intéressantes, car ce sont des fiches pratiques de divers produits du commerce, aussi bien bio que conventionnels. Bien utile pour repérer aussi bien les marques très fiables (Logona, Douce Nature, Dr Hauschka, Santé Naturkosmetik…) que les marques à fuir ou celles qui pratiquent le « greenwashing » ! (Natura Siberica, Garnier, Yves Rocher, Beliflor, Naturé moi…).

fiches 60 millions de consommateurs

J’ai trouvé ce précis très bien fait, on voit qu’un vrai travail de fourmi à été effectué ! Ces fiches sont disponibles pour d’autres catégories de produits comme les gels douches, les crèmes visage, les dentifrices ou encore les contours des yeux. Top !

Viennent ensuite, p. 84, des recettes maison (de masques, lotions, shampoings etc.) pour tous types de cheveux : normaux / secs / gras / avec pellicules / abîmés, ainsi qu’un tableau récapitulatif des vertus des végétaux comme l’aloe vera, la fleur d’oranger la sauge ou encore la carotte. Si là encore, le tableau n’est pas extrêmement détaillé, il est tout de même intéressant à consulter pour bien s’y retrouver dans les plantes les plus remarquables en cosmétique.

recettes maison 60 millions de consommateurs

Sélection d’adresses

Autre point positif de ce numéro spécial beauté au naturel, une sélection de bonnes adresses de la rédaction, page 108, pour savoir où se fournir. J’y ai découvert des marques ou revendeurs que je ne connaissais pas comme La Savonnerie Champagne ou encore Bilby & Co. L’article qui entoure cette page explique comment bien choisir ses huiles végétales/essentielles ou ses poudres, à partir de quels critères, ainsi que les pièges à éviter. Très instructif !

adresses 60 millions de consommateurs

En résumé, ce hors-série est vraiment très intéressant et je vous le recommande, pas uniquement pour les informations qu’il apporte côté cheveux mais également pour tous les sujets autour de la beauté qui y sont abordés (soins du corps, visage, pieds, solaires, épilation, hygiène dentaire, maquillage, etc.). On y retrouve également quelques pages sur les techniques de base des soins maison, avec les bénéfices qu’on peut en tirer mais aussi un détail du matériel pour débuter.

Il y a là de vrais clés pour mieux comprendre la beauté au naturel et surtout, pour mieux s’en emparer au quotidien et la décrypter. Les consommateurs sont de plus en plus vigilants et exigeants, tant pour eux-mêmes que pour leur famille. Je trouve la démarche de ce magazine particulièrement bonne, voire d’utilité publique !

A très vite dans un nouvel article, et bonne semaine à tous ! :-)

Je teste pour vous : les trésors de Mademoiselle Bio

Bien le bonjour, amis chevelus ! Outre le fait que les Bleus soient en finale de cet Euro 2016 (la bonne nouvelle qui remet du baume au cœur après les terribles événements de ces derniers mois…), le soleil est ENFIN là sur Paris, et ça aussi, ça fait du bien !

Après quelques jours passés en Ecosse ♥ (quel magnifique pays, totalement magique !), me revoilà pour vous présenter une sélection de produits qui m’ont gentiment été envoyés par Mademoiselle Bio, enseigne naturelle que j’affectionne tout particulièrement, car elle regroupe bon nombre de mes marques favorites ! 2Moss, Centifolia, Lavera, Tek, Kure Bazaar, Lamazuna… C’est bien simple, Mademoiselle Bio, c’est mon temple de la beauté au naturel !

La première boutique a vu le jour en 2009 et depuis, il en existe pas moins de 9 à Paris ! L’avantage, quand on habite loin de la capitale, c’est de pouvoir commander via leur site web, très simple et très complet.

Mademoiselle Bio m’a donc fait le plaisir de m’envoyer 5 produits en test, je vous en présente aujourd’hui 4, puisque le dernier est une coloration de la marque « Radico », à laquelle je consacrerai un article complet !

Pour l’heure, voici les 4 produits que j’ai eu le plaisir de tester :

– La Mini brosse de Less is more
– Le Shampooing nourrissant Mallowsmooth de Less is more
– L’huile bienfaisante réparatrice de Mademoiselle Bio (qui a aussi sa propre marque !)
– La crème capillaire sans rinçage de Havana Curls

La mini brosse Less is more

brosse less is more

Cette brosse a beau être petite, elle a l’avantage d’avoir de longs picots qui permettent ainsi de démêler une chevelure épaisse. Elle est donc super quand on part en déplacement et que l’on a besoin du strict minimum ! Personnellement, j’ai beau avoir une collection impressionnante de brosses (vous avez pu le voir sur ce post Instagram huhu), je fais en sorte de ne sélectionner que ce dont j’ai besoin en fonction de l’endroit où je vais et du temps que j’y passe. Pour un week-end, j’emporte juste deux petites brosses : une pour démêler (comme cette Less is more ou la Tek avec ses picots en bois), et une pour faire briller mes cheveux, donc en poils de sanglier. Je prends ces deux petits formats et emballé c’est pesé !

Les mini brosses sont également très pratiques quand on a un sac de soirée ou un très petit sac (pour un mariage, par exemple…). Se recoiffer discrètement pour une photo est tout de suite plus pratique avec une toute petite brosse qu’on peut sortir sans se faire repérer, puisqu’elle tient dans la main ! Je suis assez fan de ces formats. Après, celle de Less is more a des picots en nylon (bien que son manche soit en bois) tandis qu’une Tek par exemple est entièrement en bois, picots souples compris. C’est un choix à faire en fonction de ce que l’on préfère, moi j’aime les deux, même si la douceur du bois et son affinité avec le cheveu en font un allié de choc !

L’huile bienfaisante réparatrice de Mademoiselle Bio

huile mademoiselle bio

De l’huile de graine de tournesol, d’argan, de jojoba, de macadamia et du beurre de karité : la composition de cette huile sèche de Mademoiselle Bio m’a tout de suite plu. Ses notes de lait chaud et de miel, de fève tonka et de santal apportent un parfum chocolaté à tomber… J’en suis amoureuse !

Je ne suis pas fan des huiles pour le corps en général, mais l’été, quand la peau a un peu chauffé après une exposition au soleil, j’aime bien en mettre un peu, notamment sur mes jambes. Avant de l’appliquer sur mes cheveux, j’ai donc fait un test sur mes mains et sur mes jambes, et j’ai eu l’agréable surprise de voir qu’elle pénétrait immédiatement ! Forcément, c’est une huile sèche, donc elle n’est pas censée laisser de film gras… Mais j’ai déjà connu des huiles sèches qui malgré tout, laissaient ce film que je déteste !… Ici, aucun problème, l’huile est entièrement absorbée par la peau. Si vous avez la peau très sèche, n’hésitez pas à en remettre une deuxième couche (la mienne est normale et sensible).

Côté cheveux, j’en ai appliqué plusieurs pressions dans le creu de mes mains avant de les répartir sur mes pointes et longueurs pour un vrai bain d’huile, que j’ai laissé poser 2h environ (mais si vous n’avez qu’une heure ou même 30 minutes devant vous, ça marche aussi !).

Le shampoing nourrissant Mallowsmooth de Less is more

shampoing less is more

Ce shampoing est recommandé aux cheveux secs, épais et cassants. Tout ce qui me concerne puisque j’ai une grosse masse de cheveux (bien que la fibre en elle-même soit fine, on se comprend !), qui peut vite manquer d’hydratation et qui a tendance à vite casser sous les coups de brosse…

Côté composition, ce shampoing a tout bon pour moi. Ses nombreuses huiles essentielles (ylang ylang, géranium rosat, orange) délivrent leur parfum et leurs nombreuses vertus, et l’aloe vera, situé en deuxième position dans la composition, apporte une belle hydratation. Le Sodium Lauryl Sulfoacetate est un tensioactif très doux, qui n’a rien à voir avec les tensioactifs agressifs des produits conventionnels, comme le « Sodium Lauryl Sulfate » que vous devez fuir !…

Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce shampoing, au-delà de sa douce odeur de rose, c’est son côté gainant. On sent que le cheveu est protégé, à la fois léger, nourrit et hydraté. Une belle réussite à mon sens, puisqu’il parvient à la fois à nourrir sans plomber la chevelure. Mon bain d’huile a bien été retiré après deux shampoings, sans frotter comme une dingue, c’est donc un sans faute ! Histoire d’avoir les longueurs démêlées, j’ai également appliqué mon après-shampoing intensif lavande et avocat de John Masters Organics.

La crème capillaire sans rinçage de Havana Curls

crème capillaire havana curls

Chaud devant, nutrition maximum avec ce soin de Havana Curls ! On y retrouve du beurre de karité et de mangue, de l’huile végétale de noix de coco, d’avocat, de jojoba et d’olive, mais aussi de l’huile essentielle de rose de Damas.

Après séchage, j’ai appliqué une toute petite quantité de la crème capillaire Havana Curls. J’appréhendais d’avoir les cheveux gras ou trop poisseux avec, mais pas du tout. Mes pointes ont apprécié cette petite dose de karité et ont tout absorbé (preuve qu’elles en avaient besoin !…). Malgré tout, attention si vous avez les cheveux très fins, je pense que ce soin est davantage adapté aux cheveux épais, secs et/ou bouclés.

Si vos cheveux sont justement bouclés, n’hésitez pas à en mettre une bonne noisette. Il permettra de redéfinir vos boucles et apporter toute la nutrition nécessaire à ce type de cheveux qui a besoin de gras ! Je pense que cette crème peut également être utilisée en soin profond, la nuit par exemple, avant le shampoing du lendemain matin. C’est ce que je fais avec mon baume à la rose de chez Biocoiff, qui contient également du karité, et mes cheveux adorent. Les pointes sont ainsi préservées des fourches et de la sécheresse, tant en été qu’en hiver !

Voici, en image, le résultat après le test des 3 produits (et une petite coupe de 5cm qui s’imposait avant l’été !) :

cheveux lauren inthehair
Le bain d’huile a apporté une belle dose de nutrition à mes longueurs, qui en avaient besoin ! De plus, il se rince très bien donc c’est un gros point positif pour moi. Certaines huiles sont plus grasses que d’autres et difficiles à enlever, ici, le souci ne se pose pas et les cheveux en ressortent doux, brillants et bien protégés !

En résumé, je suis conquise par ces produits qui prouvent, une fois de plus, la fiabilité et l’engagement de Mademoiselle Bio, qui choisit scrupuleusement les marques qu’elle commercialise ! Un grand merci à Pauline qui m’a envoyé ces produits, et à toute l’équipe de Mademoiselle Bio qui fait un super travail !

produits de mademoiselle bio

J’espère que mes tests vous auront plu et vous dis à très vite pour le test de la coloration Radico !

Où se procurer ces produits ?
Sur le site web de Mademoiselle Bio ou directement dans leurs magasins-instituts à Paris.
Mini brosse Less is more, 8 €
Shampooing nourrissant Mallowsmooth de Less is more, 6 € les 30ml, 25 € les 200 ml
Huile bienfaisante réparatrice de Mademoiselle Bio, 19,50 €, actuellement à 15,60 €
Crème capillaire sans rinçage de Havana Curls, 12,90 

 

Des sourcils parfaits avec Carole and Brows

Une belle chevelure sublime toujours un visage. Mais pour structurer et donner de l’intensité au regard, rien de tel que de beaux sourcils bien dessinés ! C’est pour cela qu’aujourd’hui, je vous raconte ma rencontre avec LA pro du sourcil, celle que tout le monde s’arrache : j’ai nommé Carole Pinto, fondatrice de Carole and Brows et conceptrice de l’épilation 3D® !

C’est une amie d’amie qui m’avait parlé du talent de Carole. Et dans ce genre de cas, quand la personne est vraiment douée, le bouche à oreille fonctionne très vite (et très bien). Après un tour sur l’Instagram de Carole, je constatais avec émerveillement son fabuleux travail et ses « avant/après » spectaculaires. La devise de Carole : « Ne sous-estimez jamais l’impact de vos sourcils ». Une devise qui me parle puisque pour moi, le sourcil est aussi important qu’une belle crinière ! De beaux cheveux et de beaux sourcils, ça peut vous changer un visage !

La vie de mes sourcils…

En matière d’épilation des sourcils, je n’ai jamais eu la main trop lourde. Déjà parce que je n’ai pas une pilosité hypra-développée, mais aussi parce que je déteste les sourcils trop fins. Des people comme Megan Fox ou Kim Kardashian ont popularisé le sourcil plus épais et dessiné, tout ce que j’aime !… Ado, j’ai commencé par épiler mes sourcils seule, en ayant la main légère, puis j’ai testé Benefit (et ses « Brow Bar », chez Sephora), que je trouvais pas mal au départ… mais tout dépend de l’esthéticienne sur laquelle vous tombez… : j’ai fini par être déçue !…

En quête d’un nouvel endroit fiable pour mes sourcils, j’ai découvert L’Atelier du sourcil. J’étais ravie de savoir que dans cette chaîne, ils n’épilent qu’à la pince à épiler car j’ai appris, au cours de mes recherches sur le sujet, que la cire accélère le vieillissement de la peau au-dessus de l’œil en « tirant » sur les tissus cutanés… Mauvaise idée pour cette zone fragile qu’on ne souhaite évidemment pas voir vieillir trop tôt…Ayant déjà la paupière un peu tombante c’est typiquement le genre de truc à éviter !… Au départ, j’étais contente, j’avais trouvé une esthéticienne qui m’avait fait de superbes sourcils. Puis elle a quitté l’Atelier pour rejoindre un autre salon, et je l’ai suivie. Seulement, il y a quelques mois, elle m’a ratée. :-( J’avais un sourcil plus épilé que l’autre… Je pensais avoir trouvé LA super esthéticienne qui me ferait toujours parfaitement mes sourcils et là… Bah c’était loupé.

J’ai donc repensé au rêve d’être un jour épilée par Carole, le gourou des sourcils, et j’ai laissé mes sourcils pousser pendant 3 mois… Comme vous le voyez sur les photos, j’ai la chance qu’ils ne poussent pas en mode Chewbacca (haha), au contraire…

Le planning de Carole est géré uniquement via Internet, en raison du très grand nombre de demandes auxquelles elle doit faire face… Chaque jour à minuit, il s’actualise à deux mois d’intervalle. Je ne sais pas si c’est très clair dit comme ça mais en gros, si vous arrivez le mercredi 1er juin à minuit, c’est le samedi 2 août qui sera ouvert aux rendez-vous ! Le coup de chance que l’on peut avoir, c’est l’annulation. Et c’est précisément ce qui s’est produit pour moi ! Un jour, posée chez moi, je me suis dit « tiens, si j’allais regarder le planning de Carole », et là Ô miracle, un créneau ! Une personne venait certainement d’annuler son rdv, du coup j’avais le créneau de 17h, le jeudi 9 juin. Comme j’étais dispo, c’était parfait. Le gros coup de chance, mais comme quoi, ça arrive !

L’épilation by Carole and brows

Après avoir commencé sa carrière en institut de beauté, Carole a décidé de se lancer seule et créer sa propre entreprise. Il faut dire que son œil aiguisé repère le moindre potentiel qui sommeille en chacun de nous. Rien ne lui échappe, et son obsession « sourcilistique » l’a propulsée au rang de spécialiste que tout le monde s’arrache. Et quand je dis « s’arrache », je ne plaisante pas, puisque Carole est actuellement « en pause » pour se ressourcer un peu loin des mails insistants et du harcèlement quotidien pas toujours facile à gérer. La rançon de la gloire diront certains… Certes, mais une gloire parfois pesante ! Carole fait donc une pause, mais on peut suivre son actualité et son retour via ses réseaux sociaux Facebook ou Instagram.

Carole Pinto - Photo DR Carole and Brows©

Carole Pinto – Photo DR Carole and Brows©

Quelques jours après mon coup de chance improbable, me voilà donc au showroom parisien de Carole le 9 juin, à 17h pétantes. La « Brow artist » m’accueille avec un grand sourire, elle me met tout de suite à l’aise et se montre charmante et enjouée. Son caractère séduirait n’importe qui, même le plus grognon de la Terre ! Équipée de sa lampe frontale, Carole commence son travail et m’explique que les sourcils, c’est avant tout « une histoire de lignes et de parallèles ». La grande force de Carole, c’est sa capacité à adapter la forme à chaque visage. Avec elle, pas de sourcil unique qu’on retrouve partout (reproche que l’on peut faire à Benefit sur ce coup-là par exemple)… D’autant que savoir maquiller un sourcil plein de trous ou carrément dégarni, ça s’apprend, chose que Carole explique justement lors de son épilation sur-mesure !

sourcils avant épilation

Sourcils avant épilation, non maquillés

Carole observe mes sourcils et m’explique qu’ils vont être intéressants à travailler car je ne les ai pas trop malmenés jusqu’à présent. Elle note en revanche l’asymétrie présente entre les deux. Mon sourcil gauche est effectivement plus fin que le droit… Mais je sens qu’elle peut arranger ça et surtout qu’elle va rééquilibrer la ligne de chacun de mes sourcils ! Le droit est presque parfait, il lui manque juste quelques poils mais la forme est bonne. Un peu de poudre peut permettre de le redéfinir davantage.

avant après oeil droit

Avant / après oeil droit

Le gauche a dont quant à lui été trop épilé en dessous, et en attendant que les poils repoussent un jour (ou pas), il ne me reste plus qu’à prendre un crayon taillé très fin et retracer ma ligne le plus naturellement possible. Quant au trou causé par la varicelle, il peut facilement être comblé par une poudre. L’autre problème de mon sourcil gauche, c’est que la masse est rapprochée au centre, créant cette impression de « ligne » au lieu d’avoir une épaisseur « aplatie » comme sur le droit. On le voit très nettement sur cette photo :

Avant / après oeil gauche

Avant / après oeil gauche

Carole va donc tailler dans la masse pour « répartir » équitablement les poils et faire en sorte qu’ils soient homogènes même non maquillés. Elle m’explique également l’importance du parallélisme des sourcils, et je constate qu’effectivement, la ligne du haut doit être parallèle à celle du bas, ce qui n’est pas le cas sur mon sourcil gauche que l’on va donc redessiner !…

Voici le résultat étape par étape de mes sourcils :

avant après épilation sourcils carole and brows

En haut : sourcils avant épilation. Au milieu : sourcils après épilation, non maquillés. En bas : sourcils épilés et maquillés.

Sous le sourcil gauche (à droite sur la photo) Carole a tracé, au crayon, une ligne parallèle en dessous pour que la ligne de mon sourcil soit bien dessinée, puis elle a comblé les trous avec de la poudre, tandis que sur le droit (à gauche sur la photo) elle a simplement épilé autour pour une ligne nette, rajouté un peu de crayon sur les poils que j’ai trop épilé en dessous et ajouté également un peu de poudre pour fondre tout ça.

L’entretien de mes nouveaux sourcils

Pour entretenir mes sourcils, Carole me confirme que le crayon reste la meilleure option au quotidien, mais que pour les jours où je veux davantage les travailler, la poudre est top. J’investis donc dans la poudre qu’elle utilise au quotidien sur ses clients, celle de « BDB – Billion dollar brows« , en teinte « taupe ». Je prends également le pinceau biseauté pour pouvoir l’appliquer au mieux. Carole me confirme que la teinte de mon crayon de L’atelier du sourcil me convient bien, mais elle m’indique si je veux changer un jour, elle m’oriente vers les rétractables de Sephora.

maquillage sourcils

Elle m’indique également la version plus chère, mais ultra réputée, des crayons à sourcils Anastasia Beverly Hills (effectivement je connaissais cette marque placée au top du top pour le maquillage des sourcils), bientôt vendus en France !…

Je suis vraiment contente du résultat qui est à la fois précis et naturel. Carole est une personne très professionnelle et solaire, qui ne laisse rien au hasard et nous conseille avec gentillesse et bienveillance.

épilation sourcils lauren inthehair

J’espère que mon article vous aura donné envie de découvrir le travail de Carole et pourquoi pas, un jour, passer entre ses doigts de fée ! :-)

Merci encore à Carole pour sa gentillesse, son professionnalisme et sa générosité, ce fut vraiment une belle rencontre ! ♥

Carole and Brows
Epilation : 50 € (durée de l’épilation : de 40min à 1h en fonction des besoins)
Site web
Instagram
Facebook
Prendre rendez-vous (suspendus pour le moment)

Produits cités :
► Crayon sourcils designer pro de l’Atelier du sourcil : 14,90 €
► Poudre fard à sourcils
taupe de Billion Dollar Brows : 25 €
► Pinceau duo pour sourcils
de Billion Dollar Brows : 24 €
► Crayon sourcils rétractable
waterproof de Sephora : 9,95 €
► Crayon Brow Wizz de Anastasia Beverly Hills (marque bientôt en France) : $21

► Pour ne manquer aucun article, rejoignez-moi sur ma page Facebook Lauren Inthehair !

« Je déteste les masques maison ! » : la solution rapide

Vous êtes nombreuses à m’écrire pour me dire que vous n’êtes pas toujours fans des masques maison. « Trop contraignant », « trop long à faire », « la flemme de créer son propre masque »… Les excuses sont variées et nombreuses, et je reconnais que ce n’est pas toujours facile !

Mais je dois être honnête avec vous : lorsque les cheveux atteignent une certaine longueur (mi-longs à longs, précisément), il devient difficile de ne pas s’en occuper comme il se doit… Je veux dire par là qu’un cheveu long a forcément besoin de recevoir davantage de soins qu’un cheveu court. Et je ne parle pas des cheveux bouclés, secs par nature, qui demandent encore plus d’attention ! Mais quand la flemme ou le manque de temps sont plus forts que tout… (mais surtout la flemme car dans le fond, du temps on peut toujours en trouver avec un peu de volonté 😉 ), il devient difficile de maintenir une longue chevelure en bon état. C’est pour cela que j’avais envie, aujourd’hui, de vous proposer un article « contre-flemme », « contre-excuses » et « contre-temps ». 😉

Des alternatives prêtes à l’emploi

L’idée est simple : si faire des soins maison pour vos cheveux vous rebute ou vous fait souffler d’ennui, j’ai la solution pour contrecarrer le problème. Et cette solution se trouve tout simplement dans les produits tout faits, naturels et/ou bio, pour prendre soin de nos cheveux sans se prendre la tête. Je peux comprendre que faire un masque maison avec des produits de sa cuisine ou des poudres ayurvédiques soit contraignant pour beaucoup, mais vous n’avez aucune excuse pour ne pas appliquer un soin prêt à l’emploi que vous laisserez poser la nuit par exemple ! Pour cela, vous avez le choix entre plusieurs produits, différents en fonction de leurs propriétés, de votre nature de cheveux ou de l’effet que vous cherchez à obtenir.

Je vous propose donc 4 catégories de produits pour que chacun y trouve son bonheur tout en gagnant du temps ! Vous pouvez appliquer votre produit directement en avant-shampoing et les laisser poser 1 à 2h (le soir avant de vous laver les cheveux par exemple ou le week-end), ou plus simplement (et pour un résultat encore plus flagrant), en « soin de nuit« . Il suffit dans ce cas d’appliquer le produit sur ses longueurs à partir de la nuque puis faire une tresse ou un chignon et dormir avec. Ces soins sont parfaits pour être posés la nuit car contrairement aux masques maison ou bains d’huile, ils ne coulent pas et ne dégagent pas d’odeur désagréable ! (dédicace au yaourt qui tourne…). Je ne détaillerai pas chaque composition mais vous pourrez les retrouver en toute transparence sur les liens (avec leurs tarifs) que je vous mets en gras dans le texte !

1. Les sérums

Comme pour le visage, les sérums ont la particularité d’être bien concentrés. Ce qui veut dire que si vous voulez du soin bien profond, bien efficace, vous allez en avoir pour votre argent ! Je suis pour ma part totalement conquise par les 3 produits que je vais vous présenter dans cette première partie. Si vous me suivez, vous connaissez mon amour pour le Sérum du désert aux céramides d’Antonin .B, dont il est d’ailleurs grand temps que je vous fasse une revue détaillée ! J’avais craqué pour ce sérum dès sa sortie et depuis, il ne me quitte plus. Je l’apprécie particulièrement quand mes cheveux ont besoin d’être revitalisés en profondeur, par exemple après une exposition prolongée au soleil ou après une journée venteuse (donc parfait l’été quand les cheveux souffrent du soleil et de la chaleur, mais aussi l’hiver quand ils souffrent du froid et des intempéries !).

les sérums et les baumes

Pour une nutrition plus légère mais très efficace en soin quotidien ou profond, j’utilise l’Oléo Silk de Denovo dont je vous vantais les mérites ici. Une vraie merveille qui fait briller les cheveux et leur redonne une vraie texture. Idéal pour les cheveux mousseux ! Récemment, j’ai craqué pour le Masque capillaire biotonic, décrit comme un  » régénérateur capillaire » que l’on peut également appliquer en racines pour stimuler la pousse et freiner la chute des cheveux. Je l’applique personnellement avant de me coucher sur mes longueurs pour régénérer la fibre et lui donner une meilleure allure.

2. Les baumes

Bien souvent composé de beurre de karité, les baumes sont parfaits pour nourrir en profondeur les cheveux secs à très secs. Les délices d’Azylis (dont je vous parlais ici) propose notamment le super baume ultra-nourrissant Pana Prana, délicieux mélange d’extrait de Bô-kêt, d’Oléat de Beurre de Karité, d’huiles de Baobab et de Dattier du désert. De son côté, Biocoiff m’a agréablement surprise avec son Baume au bois de rose (pour cheveux secs et abîmés). Si vos cheveux sont vraiment très fins et moins secs, vous pouvez vous tourner vers leur deuxième Baume au jasmin pour cheveux secs et fins. Ces 3 baumes contiennent tous du beurre de karité, idéal si vos cheveux ont vraiment besoin d’être nourris en profondeur. Quand mes pointes font la tête, je n’hésite pas à laisser poser un de ces trois baumes toute la nuit, la veille de mon shampoing. Douceur et brillance assurés !

3. Les après-shampoings

On a tendance (à juste titre) à penser qu’un après-shampoing, ça s’applique après le shampoing (non, sans déc ?). Mais la bonne nouvelle, c’est qu’on peut également s’en servir comme AVANT-shampoing, pour un soin profond ! Je n’ai pas mentionné les masques prêts à l’emploi dans cet article, mais il est évident que vous pouvez également les utiliser de cette façon ! 😉 Vous connaissez déjà ma passion pour l’après-shampoing intensif Lavande & Avocat de John Masters Organics. En après-shampoing, il est parfait, mais je peux également m’en servir en avant-shampoing quand je veux faire un soin plus poussé.

Les après-shampoings et les laits et crèmes

Même combat pour les deux autres, celui à l’Ylang-ylang de Biocoiff et celui de la maison Berthe Guilhem. Quoique ce dernier, je le préfère nettement en avant-shampoing, tout comme celui de 2Moss dont je vous ai déjà parlé ici et que je préfère utiliser en avant-shampoing qu’en après. Je le trouve trop poisseux en après-shampoing. Si vous avez ce problème avec un autre produit, n’hésitez justement pas à le détourner en soin profond ! Quant au Biocoiff, non seulement il sent bon mais en plus il rend vraiment les cheveux hyper doux (et il est top pour fixer une couleur végétale). Bonheur.

4. Les laits et crèmes de jour

Tout comme la crème de jour pour le visage, celle pour cheveux doit être utilisée au quotidien pour hydrater vos cheveux et leur apporter toute la brillance et la douceur qu’ils méritent. Mais ce produit peut également être détourné en soin profond ! Eh oui. Après, étant donné sa petite contenance, comme le sérum, je vous conseille d’y aller avec parcimonie. Il suffit de frotter quelques noisettes du produits sur vos cheveux et bien les répartir sur vos pointes. L’avantage, dans cette utilisation, c’est qu’on peut y aller sans craindre d’avoir la main lourde, contrairement en soin quotidien où là, il faut trouver le bon dosage pour hydrater sans poisser ! 😉

Au quotidien, je suis ultra-fan de la Crème de jour de 2Moss, une vraie merveille pour retrouver des cheveux doux instantanément et protéger mes pointes. Mais je peux également l’utiliser seule en soin de nuit ou la combiner à une autre, comme la Crème lactée de Denovo qu’on ne présente plus tant elle est plébiscitée par les chevelus, ou le Lait à la rose et à l’abricot de John Masters Organics, qui fait des merveilles sur les cheveux très secs.

J’espère que ces soins vous permettront d’avoir plein d’idées pour vos futurs masques, et vous donneront davantage envie d’en faire ! Les résultats étant rapides et l’application tellement facile que ça en devient un jeu d’enfant. 😉

Je vous souhaite une excellente semaine et vous dis à très vite !

► Pour ne manquer aucun article, rejoignez-moi sur ma page Facebook Lauren Inthehair !

Le masque avocat – huile de lin pour des cheveux doux et brillants

Après 20 jours d’absence, me revoilà pour de nouvelles aventures les amis. Et cette fois, je vous présente LE masque qui va révolutionner vos crinières. Oui, oui, oui. THE MASK. Encore mieux que le film. Avec de l’huile de lin et de l’avocat pur !

C’est après avoir lu cet article, que je vous ai partagé sur ma page Facebook, que j’ai eu envie, moi aussi, de tester l’huile de lin. Qu’on se le dise, la jolie russe Dashik Gubanova affiche une chevelure quasi surnaturelle… Je n’avais encore jamais vu ça. Après honnêtement, je ne me vois clairement pas avec des cheveux aussi longs, déjà parce que c’est de l’entretien (euphémisme), mais qu’en plus je n’aime pas forcément les cheveux extrêmement longs.

Ma longueur idéale, je pense que c’est au-dessus des fesses, à mi-fesses grand maximum. Mais sans forcément parler longueur, force est de constater que notre amie Dashik se défend bien côté qualité capillaire… En même temps, elle a tout : brillance, texture, couleur, pointes épaisses… C’est du lourd.


Et la jeune femme a récemment révélé son secret : l’huile de lin, excellente pour la santé et pour celle des cheveux, qu’elle applique des racines aux pointes et laisse poser 1 à 2h avant son shampoing.

Après quelques recherches sur le Net, j’ai effectivement lu les nombreuses propriétés de l’huile de lin, et surtout ses effets puissants sur la brillance du cheveu… mmmh !

Le lendemain, en grande psychopathe que je suis, j’étais chez Naturalia pour dénicher ma précieuse huile de lin. Je l’ai eu à 7€ mais pour info, elle est vendue moins chère dans d’autres boutiques bio comme Biocoop chez qui elle coûte 5€.

Huile de lin - avocat

Les vertus de l’huile de lin et de l’avocat

Juste après ma virée chez Naturalia, j’étais au supermarché en train de me demander ce que je pourrais manger quand je suis tombée sur l’avocat. Ah, l’avocat… Je ne l’ai découvert que l’année dernière (à 29 ans, il était temps), et j’en suis tombée amoureuse… Je le mange uniquement avec du vinaigre et j’en suis dingue. Je me suis dit que je pourrais en manger la moitié (même si c’est du bon gras, ça reste très calorique donc je n’en abuse pas !) et mettre l’autre moitié sur mes cheveux, avec mon huile de lin… Après tout pourquoi pas ? D’autant qu’en ce moment mes cheveux sont secs aux pointes donc j’avais envie d’un bon soin efficace.

huile de lin - avocat ouvert

► Les vertus de l’avocat pour les cheveux :
– fruit complet : contient des vitamines (B1, B2, B3, B5, B6, B9, C, E, K), des sels minéraux (cuivre, fer, magnésium, phosphore, potassium) et des oligo-éléments (manganèse, zinc).
– accélère la pousse
– protège et nourrit les cheveux secs en profondeur
– apporte de la brillance en lissant la fibre capillaire

► Les vertus de l’huile de lin pour les cheveux :
– très riche en oméga-3 et oméga 6, acides gras essentiels excellents pour la santé et les cheveux
– apporte beaucoup de brillance
– fortifie et gaine les pointes cassantes
en savoir plus

La préparation et la pose

Je mets environ 3 bonnes cuillères à soupe d’huile de lin dans un bol (à vous d’adapter selon votre longueur), puis j’y ajoute mon demi-avocat. Choisissez un avocat bien mûr de préférence (je n’ai mis que la moitié, mais vous pouvez le vider tout entier), pour qu’il soit plus facile à écraser. Si vous possédez un petit mortier, n’hésitez pas à l’utiliser, et si vous avez un mixeur, c’est encore mieux ! Personnellement j’ai opté pour la méthode « grossière-de-la-flemme » en prenant une fourchette et une cuillère, et en voiture Simone, vas-y que je t’écrase l’avocat comme une barbare pour le broyer au maximum… J’avais un petit air de Khal Drogo dans Game of Thrones. Flippant, quoi.

mélange avocat huile de lin

Bon du coup, pour une première, ce n’était pas si mal ma foi. J’ai rajouté une grosse cuillère à soupe d’huile de lin, car j’avais l’impression que l’avocat avait « bu » toute mon huile. J’avais vraiment envie de faire la part belle à l’huile de lin donc je n’ai pas hésité à en remettre une couche, mais honnêtement, je pense que ce n’était pas nécessaire. Quitte à faire un bain d’huile, j’aime que mes cheveux baignent littéralement dedans mais ce n’est pas forcément indispensable en plus de gâcher pas mal de produit… Inutile d’avoir la main trop lourde !

Pour l’application, j’ai fait sur cheveux secs, mais vous pouvez tout à fait humidifier vos longueurs avec de l’eau chaude, un hydrolat ou du gel d’aloe vera si le cœur vous en dit ! Je n’en applique pas aux racines mais là encore, chacun sa route, chacun son chemin, si vous avez envie de le tenter, n’hésitez pas ! Cette huile n’est pas trop riche (elle me fait un peu penser à celle de Jojoba) donc vous ne risquez pas grand chose. 😉 Imprégnez bien vos longueurs, surtout si vous avez les cheveux épais, ne négligez pas toutes les mèches car parfois on ne met son masque qu’en surface du coup on oublie pas mal de cheveux !…

Alors bonsoir la photo pourrie, floue et -on peut le dire- inutile, mais pour le fun je vous la poste histoire de voir mes petits morceaux d’avocat dispersés autour de la pince à cheveux, miam ! Je laisse poser 2h (mais vous pouvez laisser 1h si vous avez moins de temps).

mélange avocat huile de lin posé

Un bon rinçage

Au moment de rincer, j’ai quelques craintes en voyant pas mal de résidus d’avocat cachés dans ma tignasse, mais je me dis que deux shampoings devraient largement suffire à tout enlever. Et effectivement, ça marche très bien. Je commence d’abord par rincer à fond, à l’eau bien chaude, tous mes cheveux, en prenant bien soin d’essorer mes cheveux plusieurs fois pour bien enlever le maximum d’huile et d’avocat.

Je fais un premier shampoing avec mon shampoing préféré (le Orange-Coco de Santé Naturkosmetik, que je ne présente plus !) pour laver uniquement mes racines (en coulant avec l’eau, le shampoing rince également les longueurs donc en temps normal, vous n’avez pas besoin de shampouiner vos longueurs, au contraire, mieux vaut éviter pour ne pas les dessécher), puis je fais un deuxième shampoing où là, je m’autorise à laver également mes longueurs car avec un bain d’huile, on n’est jamais trop prudent… (si vous voulez en savoir plus, découvrez ma routine capillaire complète).

shampoing orange coco et après shampoing lavande avocat JMO

Pour rester dans le thème de l’avocat (mais surtout parce que j’adore ce produit), j’utilise mon après-shampoing chouchou Lavande & Avocat de John Masters Organics (JMO, pour les intimes). Je laisse poser quelques minutes puis je démêle doucement avec mon peigne pour commencer à éliminer les nœuds. Je constate que l’huile de lin a un pouvoir démêlant (et lissant) car je galère beaucoup moins à démêler mes cheveux qu’en temps normal… (premier bon point pour elle). J’ai également l’agréable surprise de sentir mes cheveux extrêmement doux même mouillés… Ils sont comme « plus denses », et leur matière vraiment agréable. J’ai hâte de voir ce que ça va donner sur cheveux secs !

Des soins sans rinçage pour accentuer la brillance et la douceur

Comme vous le savez, un cheveux content est un cheveu bien hydraté. Il est donc important de ne pas lésiner sur le « leave-in » ou soin sans rinçage en français, pour à la fois hydrater et sceller l’hydratation dans le cheveu. J’ai récemment découvert (grâce à Jungle) la Lotion démêlante sans rinçage au vinaigre de framboise de Centifolia, que j’aime beaucoup ! Après avoir bien pré-séché mes cheveux dans une serviette, j’en applique quelques pshitt sur toute ma longueur. Cela va me permettre à la fois de démêler mes cheveux plus facilement mais également apporter encore plus de brillance.

soins sans rinçage cheveux

J’applique ensuite mon adorée Crème de jour de 2Moss, qui hydrate mes cheveux sans les poisser (détail important car une crème trop lourde peut alourdir la chevelure et là, on n’a plus qu’à relaver…). Puis je m’empare de mon irremplaçable Oléo Silk de Denovo, qui porte bien son nom puisque les cheveux sont comme de la soie après son passage. ♥

Je m’attaque au démêlage, en alternant Tangle et brosse en poils de sanglier (avez-vous lu mon article sur « Quelle brosse pour démêler des cheveux fins » ?) et je prends en suite mon pire ennemi, le maudit sèche-cheveux, dont je n’arrive toujours pas à me passer (c’est mal), et je le mets sur la chaleur la plus basse possible tout en brossant mes cheveux tête en bas pour faire une sorte de lissage.

Le résultat

A l’arrivée, les cheveux sont vraiment, vraiment très doux, les pointes « redensifiées » et plus épaisses (dû au pouvoir gainant de nos amis ?), la brillance est au rendez-vous, ainsi que le volume. Je suis asse bluffée par ce masque qui a redonné vie à mes cheveux (je pensais couper bientôt mais quand je vois ce qu’un bain d’huile peut faire, je me dis que ça peut attendre finalement !… c’est dire !).

Voici une photo du résultat le soir même en intérieur, avec flash :

résultats cheveux lauren inthehair

Le lendemain, au réveil, mes cheveux sont toujours aussi doux… Franchement, c’est un bonheur au toucher (bien que les frisottis soient de la partie !…). Je testerai l’huile de lin seule, sans l’avocat, pour confirmer mon coup de coeur, mais je pense ne pas trop m’avancer en disant que cette huile est vraiment une tuerie. 😉

Bon aujourd’hui, il y a quelques rayons de soleil dans le ciel donc j’en ai profité pour tenter de prendre quelques photos avec mon retardateur (chose que je n’ai jamais tenté auparavant, c’est une grande première !). Et alors se prendre en photo tout seul, je peux vous dire que ça a un côté comico-ricule difficile à assumer… haha. Mais bon il faut bien se dévouer pour la bonne cause et surtout pour vous montrer le résultat alors en avant Guingamp ! (oui vous avez le droit de me pendre par les pieds pour cette expression).

résultats cheveux lauren inthehair_plein jour

J’espère que cette nouvelle recette vous tentera, n’hésitez pas à me faire un retour si vous la testez sur vous ! :-)

► Pour ne manquer aucun article, rejoignez-moi sur ma page Facebook Lauren Inthehair !

Du fromage blanc pour des cheveux parfaitement hydratés

Ah, le fromage blanc ! J’avais voulu le tenter suite à cette vidéo de la talentueuse youtubeuse Alys Boucher, qui en faisait beaucoup d’éloges. J’avais déjà essayé le yaourt et j’étais plutôt sceptique, je trouvais que ça m’asséchait plus les cheveux qu’autre chose… Vous connaissez en revanche déjà mon amour pour la crème de coco, qui fait énormément de bien à ma chevelure.

Mais après une coloration (végétale ou non), il est plutôt déconseillé d’utiliser du lait de coco (ou de la crème de coco) car la couleur peut dégorger !… Du coup, je me suis dit que le fromage blanc était plutôt un bon compromis… Vous pouvez également tenter la crème fraîche, mais elle a un côté plus gras/riche donc si vos cheveux sont plutôt fins ou saturent vite, il vaut mieux éviter… Si vos cheveux sont frisés ou très secs en revanche, foncez !

Fromage blanc et après-shampoing

Pour apporter encore plus d’hydratation à mon soin, j’ai eu l’idée de le coupler à une dose d’après-shampoing. Mon choix s’est portée sur l’onéreux 2Moss (36€ la bouteille, bonsoir !) que je n’utilise plus du tout en après-shampoing classique car il poisse mes longueurs ! Du coup je l’ai « recyclé » en avant-shampoing, et tout comme son copain le masque « Être de mèche » de Propolia, il est formidable utilisé de cette façon !

fromage blanc et après-shampoing 2Moss

L’application

J’ai pris un grand bol et j’ai mélangé deux cuillères à soupe de mon pot de fromage blanc, acheté au Monoprix, mais vous pouvez bien évidemment prendre n’importe quelle marque (éviter l’allégé qui à mon avis sera moins efficace en revanche) à une cuillère à soupe d’après-shampoing 2Moss. J’ai séparé ma chevelure en 4 brins égaux, puis j’ai appliqué ce premier mélange sur les deux premiers brins. J’ai ensuite refait le même mélange que j’ai appliqué sur les deux autres. J’ai terminé en mettant le restant du pot sur mes racines, car tout ce qui est laitages, fromage blanc, yaourt etc, assainit et purifie le cuir chevelu. Le mien n’étant pas au top en ce moment, je me suis dit que ça valait la peine de lui faire profiter de ce soin.

La pose

J’ai ensuite posé une charlotte sur ma tête (en revanche, attendez-vous à quelques coulures, inconvénients de la charlotte ou du papier cellophane qui gardent le crâne au chaud et font fondre les soins lol) pour justement augmenter l’efficacité du soin, puis j’ai travaillé pendant 2h30, avec ma mixture sur la tête. Vous n’êtes pas obligés de le garder autant de temps, honnêtement, je pense qu’une heure suffit, voire 30 minutes si vous êtes pressés ou que vous voulez faire un soin express. Vos cheveux seront tout aussi doux ! Ayant du temps devant moi, j’ai optimisé la pose mais ce n’est vraiment pas une obligation, d’autant que ce genre de soin est vite absorbé. 😉

Le résultat

J’ai ensuite fait mon shampoing habituel puis j’ai laissé poser un peu d’après shampoing (le Citrus et Néroli de John Masters Organics) histoire de remettre un coup d’hydratation ! (on n’en a jamais trop…). Comme toujours, j’ai laissé sécher mes cheveux naturellement le plus longtemps possible afin d’éviter au maximum la chaleur du sèche-cheveux (même en chaleur basse, le fait de sécher vos cheveux avec un appareil les dessèche forcément, malheureusement…). J’ai ensuite séché mes cheveux au séchoir tête en bas, en brossant avec ma brosse en poils de sanglier pour apporter de la brillance. Dès le rinçage je sentais déjà mes cheveux hyper souples et doux, mais alors au séchage, j’ai eu la confirmation que mes cheveux ADORENT le fromage blanc…!

Voilà, en image, le résultat le lendemain du shampoing (malgré une nuit de sommeil -toujours agité pour ma part- mes cheveux à tendance souples -donc avec de légères ondulations- étaient encore bien lisses, preuve que ce soin « détend » les cheveux !) :

cheveux masque fromage blanc

Les cheveux brillent, ils sont lissés, doux, souples et donc bien hydratés. Je sais, pour avoir testé le fromage blanc seul, que cet effet ne vient pas seulement de l’après-shampoing 2Moss (qui comme je vous le disais, est génial en avant-shampoing). Le fromage blanc est vraiment un excellent soin que je vous recommande les yeux fermés, pour environ 2€ seulement ce serait dommage de s’en priver ! 😉

Des nouvelles de ma tignasse

En ce moment, mes cheveux semblent apprécier la cure Oenobiol « fortifiant capillaire » que je suis scrupuleusement depuis plus d’un mois. J’ai 4 mois de cure au total !… Je pense aller au bout car les deux cachets ne sont pas contraignants à avaler, je ne les oublie pas et ils ne sont pas trop gros/n’ont pas mauvais goût comme certains que j’ai pu tester auparavant… J’ai gagné pas mal de centimètres en peu de temps et ils tombent beaucoup moins, c’est flagrant (d’ailleurs si vous voulez revoir mon idée de masque anti-chute, c’est par ici !). Mes ongles sont également plus forts (alors que j’ai vraiment des ongles mous et cassants à la base…).

Les soins hydratants me permettent de limiter l’apparition de fourches, et je reste fidèle à mon Oléo Silk de Denovo, toujours aussi efficace au quotidien pour protéger mes longueurs et mes pointes. :-) Je compte bien me réapprovisionner en Crème de Jour de 2Moss, qui malgré son prix (34€, outch !) fait vraiment son boulot. Une merveille, ce produit. ♥ Je n’ai pas trouvé mieux pour hydrater au quotidien sans graisser ou poisser. Je l’aime trop ! Je file d’ailleurs la racheter cet après-midi… 😉 Je pense que je vous en ferai une revue sur le blog. C’est même sûr ! 😉

Je pense néanmoins couper mes pointes dans pas trop longtemps (fin juin au plus tard) histoire de ne pas commencer l’été avec des pointes pas terribles. J’ai toujours dans l’idée de couper le plus droit possible, car j’ai beau aimer les coupes en U, sur moi car donne toujours un affinement des pointes… La coupe droite est donc ce qui semble le plus approprié pour des pointes les plus épaisses possible (c’est ce que j’adore) et donc moins de fourches (plus vos pointes sont épaisses, plus elles se protègent entre elles, donc moins elles fourchent ! 😉 ). J’oserai peut-être un léger dégradé devant, car j’aime assez avoir un semblant de coupe juste sur les mèches de devant. Je trouve que ça allège et donne du mouvement sans toucher à la longueur et sans l’affiner sur l’arrière, ce que bien sûr je ne veux surtout pas ! J’avais fait l’erreur d’accepter un dégradé sur tous mes cheveux, je ne recommencerai plus jamais…

Et vous, comment se portent vos cheveux actuellement ? Avez-vous déjà testé le fromage blanc ? Mon retour vous a-t-il donné envie de tenter l’expérience ?

Je vous dis à très vite dans un prochain article ! 😉

Masque maison 3 en 1 : anti-chute, hydratant et nourrissant

Me revoilà avec un masque trois en un, à la fois anti-chute, hydratant et nourrissant. Pour ce faire, j’ai choisi d’appliquer des ingrédients différents en racines et sur les longueurs.

Vous pouvez bien sûr tout mélanger mais si comme moi, votre but est plutôt de cibler vos besoins, je vous conseille plutôt de dissocier vos mélanges. :-)

En racines, l’idée était de stimuler la pousse et enrayer la chute liée au changement de saison (en effet, si vos cheveux tombent au début de l’automne et au début du printemps, pas de panique, c’est normal ! Cela finit par se calmer), tandis que sur les longueurs, je souhaitais hydrater tout en renforçant le cheveu avec une poudre ayurvédique, en l’occurrence ici, le Kachur Sugandhi. Cette poudre est utilisée pour « fortifier, embellir et stimuler la pousse des cheveux ». Elle ne fonce pas les cheveux clairs, argument qui me plaisait bien car en ce moment je cherche plus à éclaircir qu’à foncer !

Vous pouvez également utiliser la poudre de Kapoor Kachli, réputée pour « rendre les cheveux plus épais et brillants, et stimuler leur pousse ». J’en ai dans mes placards donc la prochaine fois je pense que je miserai plus sur celle-ci, car j’étais un petit peu déçue côté brillance par l’autre.

Cocktail anti-chute en racines

Pour mes racines, comme je l’expliquais, j’avais envie de stimuler un peu la pousse (un peu ralentie ces derniers temps) et par la même occasion, stopper la chute (plus importante en ce changement de saison). Mon choix s’est donc porté sur les huiles végétales de moutarde et de ricin, renforcées par l’action tonifiante des huiles essentielles de Bay St Thomas et menthe poivrée (n’oubliez pas qu’elles sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes). Un cocktail détonnant censé agir sur les problématiques évoquées (on dirait une conférence, ça devient trop sérieux tout ça !…).

huile de moutarde, huile de ricin

Hum bref, j’ai donc misé sur l’huile de moutarde, fraîchement débarquée chez Aromazone, qui promet de « favoriser la pousse des cheveux et lutter contre leur chute ». Très appréciée sur la blogosphère actuellement, elle connaît déjà son petit succès en Inde et au Maghreb. Il ne m’en fallait pas plus pour craquer ! 😉

J’aurais pu l’utiliser seule, mais j’avais envie de mettre le paquet pour ce masque maison. Je me suis donc tournée vers une huile très réputée pour le soin des cheveux : la formidable huile de ricin. Il est conseillé de l’associer à une huile plus fluide en raison de son côté très « visqueux » et peu agréable à appliquer. Il est vrai que cette huile très épaisse n’est pas idéale pour un bain d’huile car on a l’impression de se mettre de la colle dans les cheveux… Couplée à l’huile de moutarde, bien plus légère, c’était donc le combo parfait. J’ai mis environ 3 cuillères à soupe d’huile de moutarde pour 1 cuillère à soupe d’huile de ricin, puis j’ai ajouté environ 15 gouttes d’huiles essentielle de menthe poivrée et 15 de Bay st Thomas, toutes deux réputées pour stimuler la pousse !

huile de moutarde

Pour l’application, j’ai tout simplement appliqué raie par raie en racines à l’aide d’un peigne à pic. Très pratique pour bien séparer la chevelure ! J’ai ensuite appliqué plus grossièrement la fin du mélange à l’arrière de ma tête puis j’ai massé, massé, massé… Le massage est très important si vous souhaitez amplifier au maximum les bienfaits anti-chute et activateurs de pousse de votre masque !

Hydratation et gainage des longueurs

Vous connaissez mon amour pour la crème de coco… ♥ Cette fois-ci, je me suis dit que plutôt que d’opter pour de l’eau ou de l’hydrolat pour le mélange de ma poudre, il serait peut-être plus judicieux de dégainer le lait de coco. Ses propriétés hydratantes en font un bel allié des chevelures déshydratées, et son pouvoir dégorgeant sur les colorations était parfait dans le cas présent, puisqu’à l’approche de l’été, j’ai envie d’un marron plus clair ! De plus, je ne suis pas trop pour l’accumulation des couches de henné sur le cheveu… Le henné de temps en temps, ok, mais trop souvent sur mes cheveux fins, je ne suis pas fan…

lait de coco, huile de coco, poudre de kachur sugandhi

D’ailleurs, sachez que si vous faites des hennés régulièrement, ces derniers vont foncer progressivement la couleur de vos cheveux, et il est ensuite assez difficile de revenir en arrière pour éclaircir… (pour en savoir plus, je vous conseille cet excellent article de Mini sur les inconvénients du henné). C’est la raison pour laquelle, par souci de prudence, je fais des colorations végétales tous les 4 à 6 mois uniquement, entrecoupées de soins dégorgeants à base d’argile et lait (ou crème) de coco. Ainsi, je ne m’éloigne pas trop de ma couleur naturelle et je peux « laisser vivre » mes cheveux sans être obligée de retourner chez le coiffeur trop souvent… Bon cela est bien sûr valable maintenant, mais ne le sera pas quand les cheveux blancs seront trop nombreux !…

Pour sceller l’hydratation, j’ai misé sur l’huile de coco dans ma préparation spéciale longueurs. L’huile de coco, très fine et riche en acide laurique, est l’huile qui pénètre le mieux la fibre capillaire. Elle est particulièrement appréciée des cheveux abîmés, très secs, colorés chimiquement, bref, des cheveux qui ont souffert !… On sait bien qu’un cheveu trop abîmé est un cheveu à couper, mais si vous voulez redonner un minimum d’allure à vos cheveux malmenés avant la coupe fatidique, cette huile est vraiment celle qu’il vous faut. Pour ce masque, je n’en avais pas spécialement besoin mais j’avais envie d’incorporer tout de même une cuillère à soupe d’huile végétale. Cependant, je pense qu’elle n’était pas indispensable car actuellement, mes cheveux ont davantage besoin d’hydratation que de nutrition !

poudre de kachur sugandhi et lait de coco

Je commence donc par bien agiter mon lait de coco (en conserve, cette fois) avant de le verser sur ma poudre de Kachur Sugandhi (j’en ai mis environ 4 cuillères à soupe pour ma longueur, mais c’est vraiment fait au pifomètre total !), et je mélange au fur et à mesure. La pâte doit être bien homogène, ni trop épaisse, ni trop liquide. J’ajoute ensuite ma cuillère à soupe d’huile de coco.

huile de coco

J’aurais pu la chauffer avant, mais j’ai préférer opter pour une autre méthode ! Pour que mon mélange soit bien chaud à l’application, j’ai fait couler de l’eau chaude dans mon lavabo puis j’ai laissé flotter mon bol dedans. Bon, du coup, ma pâte était assez liquide, mais l’avantage était que la préparation était bien chaude et qu’appliquée sur mes longueurs, les écailles étaient bien ouvertes pour recevoir tous les bienfaits de ce soin !

mélange dans l'eau chaude

J’ai recouvert ma tête de cellophane pour maintenir le tout au chaud. C’est là que les choses se sont corsées (tout ne se passe pas toujours parfaitement dans les essais de masques lol…). L’huile de moutarde, bien que couplée à l’huile de ricin, a commencé à me couler gentiment le long du visage, et même dans les yeux… Alors autant vous dire que la moutarde, ça pique, et que j’ai senti la catastrophe arriver !… J’ai illico rincé mes yeux et protégé mon front avec une barrière de Sopalin, mais il faut croire que j’avais mis trop d’huile… Ça a goutté comme ça un bon moment, à tel point que de peur de repeindre mon salon couleur moutarde, j’ai préféré me réfugier dans la salle de bain… Dur dur. J’y suis restée 2h (avec l’iPad ça passe vite…), mais ce n’est évidemment pas ce que j’avais prévu… -_-

Je pensais être tranquille dans mon salon avec mon masque gentiment posé sur la tête sans coulures… Mais c’était sans compter sur l’huile de moutarde qui semblait déterminée à couler… Du coup je pense que la prochaine fois, je doserai beaucoup plus raisonnablement… Il vaut mieux des cheveux légèrement imbibés que des cheveux trop imbibés et dégoulinants !…

Le résultat

Après avoir bien pré-séché mes cheveux à la serviette, j’ai terminé avec 2 minutes seulement de sèche-cheveux, pour ne pas avoir les racines raplaplas… Puis j’ai utilisé mon accessoire magique pour boucler sans chaleur dont je vous ai déjà parlé, puis je suis allée dormir. Le lendemain, les boucles étaient beaucoup plus « serrées » que d’habitude, probablement grâce à l’effet gainant de la poudre ! Voilà ce que ça donnait sur le vif (les cheveux remontent vraiment beaucoup !) :

lauren inthehair cheveux

Désolée pour le « flou » artistique, ce n’était pas prévu… J’ai donc « détendu » les boucles à la brosse et au doigt pour un rendu plus naturel et moins Marie-Antoinette lol. J’ai également appliqué mon huile sèche chouchoute, la bien nommée Oléo Silk de Denovo, dont je ne peux plus me passer pour définir mes (fausses) boucles ou revigorer mes cheveux sans les graisser. ♥ Ce qui au final, nous donnait cela (photo en intérieur) :

lauren inthehair masque cheveux

Sur le coup, j’étais un peu déçue par le côté un peu trop « asséchant » du Kachur Sugandhi. Je pense que le Kapoor Kachli, que j’avais déjà testé, est plus intéressant, et que l’huile de coco était peut-être en trop… Quoiqu’il en soit, cela reste un excellent masque pour redonner volume, vigueur et corps aux cheveux ! Voici également le résultat en extérieur sous le soleil parisien (photo prise avec mon téléphone cette fois) :

Cheveux Lauren inthehair

Je suis assez contente de ma couleur actuelle qui se rapproche d’une sorte d’auburn, ça me plaît bien ! J’ai réalisé ce masque il y a une semaine, et je dois dire que j’ai été surprise de voir autant d’effets positifs (même si ma cure d’Oenobiol « fortifiant capillaire » doit également jouer !) : moins de cheveux sur la brosse donc une chute beaucoup moins importante qu’avant, des cheveux plus volumineux (ah ces poudres ayurvédiques, on ne s’en lasse pas !) et une belle matière. Je sens mes cheveux plus « forts », plus volumineux, et ça me rassure parce que je commençais à trouver cette mauvaise passe du changement de saison un poil trop longue !…

Je pense que la prochaine fois, je prendrai de la poudre de Kapoor Kachli à laquelle j’ajouterai du lait ou de la crème de coco mais aussi du fromage blanc et une cuillère à soupe d’après-shampoing (par exemple celui de Berthe Guilhem que j’aime beaucoup). Je ne lésinerai pas sur l’hydratation car c’est vraiment ce dont mes cheveux raffolent… Pas plus tard qu’hier, j’ai fait un masque avant-shampoing tout simple de 30 minutes (j’étais pressée lol) avec uniquement l’après-shampoing Berthe Guilhem, et mes cheveux ont adoré ! C’est bien la preuve qu’il faut écouter ses besoins et ne pas tomber dans le « trop », l’ennemi du bien. 😉

J’espère que cette tambouille saura vous inspirer pour vos prochains masques ! N’oubliez pas de bien identifier les besoins de vos cheveux. S’ils sont colorés chimiquement et cassants, ne vous privez pas d’huile de coco sur vos longueurs. S’ils sont juste déshydratés sans être forcément ultra secs, misez sur la crème de coco, le fromage blanc, le yaourt etc… S’ils ont besoin de brillance, glissez quelques gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang dans vos préparations, c’est magique ! 😉

Je vous remercie de m’avoir lue jusque là et vous donne rendez-vous en milieu de semaine pour de nouvelles découvertes capillaires ! ♥