Je retente… le vinaigre de cidre pour des cheveux brillants !

Hello les amis ! Ce mois de février est passé à une vitesse… Pour tout vous dire je n’ai rien vu, mais alors rien du tout ! 28 jours à la vitesse de l’éclair, des histoires terribles dans l’actualité, de Daval à Lelandais en passant par ce violeur en série du Nord aujourd’hui…Heu… Au secours !

Breeeeef, un peu de détente ici ne sera pas du luxe hein ! Sujet du jour : le vinaigre de cidre ! Je vous en ai parlé si vous me suivez sur Instagram (et si ce n’est pas encore le cas, ça se passe juste ici ! > www.instagram.com/lauren_inthehair), l’idée était de retenter l’expérience, car mes cheveux subissent les méfaits de l’eau calcaire, de la pollution et du froid, le super trio gagnant pour une chevelure bien terne et fatiguée… Je me suis dit qu’en complément de mes soins hydratants, repartir sur le test du vinaigre de cidre en dernière eau de rinçage était une bonne option !

Mais d’abord, retour sur le froid polaire de ces derniers jours !…

L’hydratation face au froid

En ce moment, mes cheveux réclament davantage d’hydratation, je le vois rien qu’à leur aspect : ils ont soif. Le froid glacial (sibérien même !) de ce cher phénomène « Moscou-Paris » leur fait du mal… Et encore, comme je vous l’ai toujours dit, je protège au maximum mes cheveux du froid en les planquant sous mon manteau, bien au chaud dans l’écharpe ! Je vais même plus loin en enroulant toute ma tête dans ma longue écharpe, comme ça je suis sûre que mon crâne ne va pas geler également… Nos cheveux réagissent, comme notre peau, aux effets ravageurs du froid, tout comme ils réagissent mal lorsque le soleil les brûle… La neige aussi, peut brûler, et bonjour les dégâts…

D’ailleurs, ce n’est même pas moi qui l’ai dit en premier mais notre chère Dashik et sa chevelure de rêve. La dame vit en Russie quand même, donc les températures , elle connaît bien ! Elle écrivait donc, sur son Instagram, au moment où le froid faisait rage en Russie, qu’elle était effarée devant les chevelures des jeunes femmes dans la rue, exposées au froid, à la neige et au vent glacé, et rappelant que pour conserver sa belle chevelure de Raiponce, elle ne manquait pas de protéger ses cheveux du froid et du gel ! Je pense me pencher davantage sur les effets du froid sur les cheveux, car un avis scientifique m’intéresserait beaucoup ! Tout ça pour dire qu’avec ce froid, couplé à la chaleur des chauffages en intérieur, qui crée un beau choc thermique sur nos chevelures et les rendent ultraaaa électriques, nos chevelures prennent cher…

Vinaigre, mon beau vinaigre

Pour en revenir au vinaigre, donc, après cet aparté « hydratation », j’ai voulu retenter l’expérience, car il y a fort longtemps, j’avais tenté le coup mais cela n’avait pas été très… concluant. En gros, j’avais pris du vinaigre blanc et je pense en avoir beaucoup trop mis dans la bouteille… Si vous voulez tester le rinçage au vinaigre, je vous conseille d’opter pour le vinaigre de cidre, et de faire attention au ratio, à savoir que votre vinaigre ne doit remplir qu’un quart de votre bouteille ! Un fond de vinaigre pour tout le reste d’eau. Ainsi, votre mélange ne sera pas trop agressif et permettra à vos longueurs de profiter des bienfaits du vinaigre sans pour autant les blinder.

Le vinaigre de cidre est réputé pour resserrer les écailles des cheveux et ainsi leur permettre de mieux refléter la lumière. Un cheveu dont les écailles sont bien refermées va davantage briller qu’un cheveu poreux… Ce petit coup de pouce est donc parfois utile pour apporter encore plus de brillance à sa chevelure !

Comment j’ai procédé

J’ai d’abord appliqué mon soin hydratant pour donner à boire au maximum à mes cheveux. J’adore les soins avant-shampoing, je trouve ça ultra pratique et bien plus efficace qu’un petit après-shampoing posé 5 ou 10 minutes… Avec un soin avant-shampoing d’une à deux heures, voire plus (mais je préfère aller au-delà pour les bains d’huile, car les masques hydratants n’ont pas besoin de poser des heures contrairement à l’huile !), les actifs ont vraiment le temps d’agir et je vois une nette différence. Il me restait deux fonds de produits : le leave-in hydratation intense de Calia, et le baume démêlant de Cosmo Naturel. J’ai mélangé les deux (plus on est de fous plus on rit) et je les ai bien appliqués sur toutes mes longueurs en faisant bien attention à ce que toutes les mèches soient bien imprégnées, sinon ça ne sert à rien, mais je ne vous apprends rien. :-p

J’ai ensuite lavé mes cheveux comme d’habitude. J’ai un shampoing extrêmement efficace pour pouvoir tenir plus d’une semaine sans me relaver les cheveux (eh oui, cette merveille s’appelle Orange-Coco de Santé Naturkosmetik et ça va bientôt faire 3 ans qu’elle ne me quitte plus…), du coup j’ai forcément besoin d’un après-shampoing, même si j’ai laissé mon soin poser 2h avant… Mes cheveux sont plutôt secs par nature sur les longueurs (en même temps dès qu’on commence à avoir une certaine longueur on n’a pas le choix : il faut hydrater !), je ne peux donc pas faire l’impasse sur l’hydratation, surtout si je ne veux pas passer 2h à me démêler les cheveux en mode séance de torture…

J’ai donc appliqué mon après-shampoing Calia adoré, puis j’ai effectué mon fameux rinçage au vinaigre ! J’ai simplement rempli ma bouteille, qui contenait mon fond de vinaigre de cidre, avec de l’eau froide, et j’ai versé le tout lentement sur mon crâne, puis davantage encore sur les longueurs, pour qu’elles soient bien imbibées de cette eau de rinçage. J’ai fait une technique que je vous conseille : je suis restée dans ma cabine de douche et une fois mon rinçage effectué, je me suis repassé de l’eau chaude sur le corps, car mine de rien de l’eau froide sur la tête, ça refroidit tout le reste ! Avec cette technique je n’avais pas froid en sortant de la douche héhé. J’ai ensuite appliqué ma serviettes Les Tendances d’Emma, que j’aime toujours autant… Elle est en fibre de bambou, une matière 4 fois plus absorbante que le coton ! L’idéal pour pré-sécher ses cheveux au maximum je ne peux vraiment plus m’en passer (si vous voulez en savoir plus, j’en parlais dans cet article : cliquer ici).

L’odeur s’évapore

Je vous rassure : l’odeur ne reste pas dans les cheveux, elle s’évapore très rapidement. Personnellement j’adore l’odeur du vinaigre (et son goût aussi !) donc aucun souci pour ma part, mais si c’est difficile pour vous, vous pouvez toujours tenter le vinaigre de framboise par exemple, qui a une odeur plus fruitée. Mais je ne l’ai jamais testé donc je pourrais pas vous dire s’il est aussi efficace que l’autre !

Une fois mes cheveux secs, j’ai constaté une très belle douceur et surtout, surtout, une brillance de folie ! Depuis que j’ai entièrement retrouvé ma couleur naturelle et que j’ai arrêté le henné, je suis un peu triste côté brillance car avant, mes cheveux brillaient vraiment beaucoup. Ma couleur naturelle reflète moins la lumière je trouve… Donc ce regain de brillance était plutôt sympa ! J’ai senti que le vinaigre de cidre avait apporté cette touche de lumière car d’habitude, mes soins hydratants seuls ne font pas autant… 😉 Mais était-ce un coup de chance ? A voir sur le long terme !

Voilà les amis, pas de photos de mes cheveux pour l’instant car je vais continuer ce test pour voir ce que ça donne sur un plus long terme, et comme d’habitude, je vous ferai un retour dès que j’aurai assez de recul pour vous faire mon retour d’expérience ! Je vous souhaite un mois de mars plein de chaleur et de bonheur, car on en a bien besoin ! Mille bisous !

Si vous êtes adepte du vinaigre de cidre ou que vous aussi, vous avez été déçu et voulez retenter l’expérience, n’hésitez pas à me raconter votre expérience en commentaire. 🙂

► Pour ne manquer aucun article, rejoignez-moi sur ma page Facebook Lauren Inthehair !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !
8 Comments
  • Marion Maillet
    mars 4, 2018

    Ooooh, mais pourquoi je n’ai jamais pensé au vinaigre de framboise ?!
    Tu viens d’illuminer ma journée, je t’assure !

    Sinon, je suis totalement d’accord avec toi pour l’utilité du vinaigre de cidre, j’aime beaucoup son action, surtout pour de simples rinçages en attendant le shampoing pour réduire la fréquence des shampoings.

    En revanche je me méfie de son utilisation lors de grands froids comme cela (je travaille dehors en plus, donc ils morflent vraiment les miens en ce moment, même bien protégés par le chignon). Ils sont tendance à devenir électriques après le vinaigre, même si j’en mets très peu. Néanmoins j’ai paré à cela en appliquant de l’Aloe puis un léger film d’HV de Pépins de Raisin sur les longueurs une fois celles-ci quasi sèches …
    J’espère que tu n’auras pas ce problème ! 🙂

    Bisous, et merci pour tes articles, c’est toujours chouette de voir tes cheveux et tes beaux yeux 🙂

    • Lauren
      mars 31, 2018

      Coucou Marion !
      Un grand merci pour ton message c’est adorable ça me touche trop !
      Là avec le retour des beaux jours on va pouvoir se faire plaisir avec les rinçages vinaigrés haha, les miens sont très souvent électriques mais en effet maintenant que tu me le dis le rinçage au vinaigre a peut-être encore plus accentué la chose ! Bien vu !…
      Merci encore, de gros bisous ! ^^

  • chamane
    mars 6, 2018

    pour ma part, le vinaigre, c’ est environ 10% dans le bain de rinçage; on peut également ajouter 10% d’ une décoction de persil ( la feuille d’ un brin pour 100 ml d’ eau) pour aider au démêlage
    malheureusement, il est de plus en plus difficile de trouver un vinaigre de cidre, même bio, contenant encore sa pectine ( c’ est elle qui fait briller et qui démêle)
    tant qu’ à être allée à Pont sur Sambre, vous auriez pu essayer chez les producteurs du Quesnoy…lol

  • Diane
    mars 14, 2018

    Merci pour ce super article ! Je suis également Dashik sur instagram mais je ne trouve pas le post où elle parle de la nécessité de protéger les cheveux du froid. Peux-tu me dire lequel c’était ? En te remerciant

    • Lauren
      mars 31, 2018

      Coucou Diane ! Je l’avais justement cherché pour le mettre en lien dans mon article mais impossible de mettre la main dessus :-/ Elle poste tellement souvent en plus que je me suis perdue dans ses posts, si j’arrive à le retrouver je viendrai te l’écrire ici 😉 En tout cas elle disait bien qu’elle devenait folle quand elle voyait ses concitoyennes russes sortir les cheveux au vent dans ce froid polaire lol, son post m’avait fait rire et m’avait interpellée en même temps car effectivement ça semble logique de protéger ses cheveux de la neige et du froid glacial mais on n’y pense pas forcément !

  • MadameCarmin
    mars 31, 2018

    Salut!
    Oui il faut y aller mollo-mollo avec le vinaigre! ^^
    J’avais fait un petit comparatif, armée de mes bandelettes pH, j’avais testé 1, 2 et 3 càS de vinaigre (blanc et de cidre, j’avais testé les 2 pour voir s’il y avait une différence significative de pH… et il n’y en avait pas de franche, 0.2 ou 0.3 d’écart) dans 500ml d’eau et ça avait donné ceci: un pH un peu en dessous de 4 avec 1càS, 3,5 avec 2 càS et 3 avec 3 càS. Sachant que le pH minimum (d’après Aroma-zone me semble-t’il) adapté à nos cheveux et notre cuir chevelu et de 4,5, c’est dire s’il faut y aller tranquille sur le vinaigre! Même 1/4 du contenant, ça me paraît beaucoup!
    Voilà pour mon petit retour de test perso 😉
    Ceci dit moi c’est à chaque shampoing sinon je suis malheureuse 😀
    Sinon ça faisait un bon moment que je n’étais pas venu faire un p’tit tour sur ton blog et te lire est toujours aussi agréable!
    Des biz

    • Lauren
      mars 31, 2018

      Un grand merci chère Madame Carmin pour toutes ces informations utiles ! Je me demandais justement pour cette histoire de PH, c’est super de pouvoir en savoir plus mille mercis ! Je vais tenter avec juste 3 cuillères à soupe pas plus, c’est ton propre dosage ? 3 càs dans un litre d’eau ? Merci pour tout ! Bisous 🙂

      • MadameCarmin
        avril 2, 2018

        Oui en gros c’est mon dosage (je n’utilise que 500ml d’eau, ça me suffit…) 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *